par Pierre-Laurent Ribault

Super GT 2021-5 : La Nissan GT-R Calsonic renoue avec la victoire à Sugo

La cinquième manche du championnat Super GT 2021 sur le circuit de Sugo a couronné pour la première fois depuis 2016 la célèbre voiture bleue du Super GT, la Nissan GT-R aux couleurs Calsonic du team Impul, à l'issue d'une course quelque peu chaotique.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Échos

Kazuki Hoshino annonce sa retraite

Un des pilotes les plus connus du championnat a annoncé sa retraite en fin de saison. Kazuki Hoshino, pilier de Nismo en GT500 puis en GT300, est le fils de Kazuyoshi Hoshino, le légendaire patron de l'écurie Impul après avoir été un des pilotes les plus capés dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix.

Kazuki Hoshino a quarante-trois ans. Il a fait ses débuts en GT300 en 2005, avant de faire deux saisons aux côtés de Benoît Tréluyer sur la Nissan Z Impul avec une victoire à la clé à Suzuka. A partir de 2008 il est revenu en GT300, obtenant deux titres et de multiples victoires. Il a joué le rôle de mentor pour plusieurs jeunes de la filière Nissan à partir de 2013 dans la Nissan GT-R GT3, d'abord pour Hasemi Motorsport puis le team Gainer depuis 2018.

Hoshino, qui a également l'expérience de l'international, en particulier aux 24 heures du Nürburgring à plusieurs reprises, compte continuer sa carrière en dehors du Super GT à partir de 2022.

Pas de Nismo Festival

Nismo a annoncé quelques jours avant la course de Sugo que l'édition 2021 du Nismo Festival est comme en 2020 annulé du fait du manque de visibilité quant aux restrictions liées à la crise sanitaire. Il est très probable que ce sera également le cas pour les similaires manifestations de fin d'année de Toyota et Honda.

Retour des 1000 km de Suzuka en 2022 ?

La bien-aimée classique estivale du Super GT, remplacée par les dix heures de Suzuka de l'International GT Challenge depuis 2018, pourrait revenir en 2022, selon les déclarations de Masaaki Bandoh lors de sa traditionnelle conférence de presse de dimanche. L'IGTC ne compte pas tenir son épreuve la saison prochaine, ce qui ouvrirait la voie au retour des 1000 km. Aucune décision n'est prise pour l'instant, les consultations avec les différents acteurs sont en cours, mais on croise les doigts.

Qualifications

GT500

La course de Sugo constitue la bascule vers la seconde partie de la saison et la plupart des écuries en ont profité pour passer au second moteur neuf permis par le règlement. Cela n'a pas changé grand-chose pour les performances des uns et des autres, la physionomie des résultats rappelant celle de Suzuka.

Les Toyota Supra ont souffert à nouveau, seules les deux voitures les plus légères pouvant passer la Q1, pour échouer finalement aux septième et huitième positions, la no38 de Yuji Tachikawa devant la no39 de Heikki Kovalainen.

Chez Nissan les vainqueurs de la course précédente, la GT-R Nismo no23 ,se sont ratés et sont restés en Q1 alors que la plus haute GT-R placée était la no12, à nouveau en seconde ligne comme à Suzuka. La no3 avec le cinquième temps continuait sa bonne forme.

La première ligne était à nouveau la propriété de Honda. Cette fois c'est la no8 ARTA qui renouait avec la pole position grâce à un excellent tour de Nirei Fukuzumi, seul à descendre sous la minute dix secondes. A ses côtés, la no16 Mugen rééditait sa performance de Suzuka, confirmant la rapidité des Dunlop et de Toshiki Oyu.

GT300

La nouvelle Subaru BRZ a atteint son potentiel et se montre maintenant la plus rapide du plateau, comme en témoigne la nouvelle pole obtenue par Hideki Yamauchi. A ses côtés sur la première ligne, le jeune Teppei Natori ne montrait pas de séquelles de son gros carton du warm-up de Suzuka et obtenait le second temps pour la NSX GT3 UpGarage, la meilleure performance de l'auto cette saison.

Les leaders du championnat devaient faire avec le lest et la Supra GT no244 se retrouvait en neuvième position juste devant la GT-R GT3 no56.

Course

GT500

Nojiri s'élançait proprement de la pole et prenait la tête du train devant Oyu sur la NSX no16 qui relâchait la pression après quelques tours et tombait sous la menace de Matsushita sur la GT-R no12. Après quelques minutes inconfortables alors que la tête du GT500 remontait le trafic des GT300 pour la première fois, Oyu se dégageait tant bien que mal de la GT-R alors que Nojiri en tête avait fait le trou.

Un train se formait derrière Matsushita, avec à sa tête Bertrand Baguette sur la NSX no17. Le pilote belge passait la GT-R et s'élançait à la poursuite de la Honda no16 en seconde position, qu'il rejoignait au dix-septième tour. Tout à leur duel les deux NSX voyaient alors revenir Matsushita, lui-même attaqué par Chiyo sur la GT-R no3.

En l'espace de deux tours, Matsushita déchaîné passait alors Baguette puis Oyu et se retrouvait second, alors que Baguette s'emparait de la troisième place au vingt et unième tour. Sur la NSX no1, Makino englué dans le peloton faisait le choix d'effectuer son ravitaillement au plus tôt, espérant jouer l'undercut comme dans un Grand Prix. Ca allait fonctionner.

Les ravitaillements se passaient sans difficulté apparente et au trente-neuvième tour, une fois tout le monde ravitaillé, Fukuzumi ressorti sur la NSX ARTA en tête avait dix secondes d'avance sur Hiramine sur la GT-R no12, Tsukakoshi sur la NSX no17, et Yamamoto revenu a la quatrième position sur la NSX no1.

Au quarante-cinquième tour tombait une pénalité de drive through sur la voiture de tête, coupable d'une infraction subtile lors du ravitaillement. Au même moment, la Supra no19 s'arrêtait en flammes en bord de piste, victime d'une défaillance de la pompe à essence. Le safety car entrait en piste.

La no8 tentait d'effectuer son drive through sous le régime du safety car, manœuvre interdite par le règlement, et écopait d'un nouveau drive through. C'en était fini des chances de l'écurie ARTA qui s'emmêlait les pinceaux plus avant encore et la GT-R no12 se retrouvait en tête devant Tsukakoshi sur la NSX no17.

Le safety car s'effaçait et, une dizaine de tours plus tard, l'arrêt de la Supra no14 en bord de piste déclenchait un Full Course Yellow. Yamamoto rusé surprenait Tsukakoshi au redépart, et s'installait en seconde position. Le dernier fait de course concernait deux Supra, la no39 et la no37 qui s'accrochaient, laissant cette dernière sur le carreau. Toyota n'a pas eu un bon week-end, avec pas moins de quatre abandons sur six voitures, alors que chez Nissan on avait aussi perdu la no3 aux environs de la mi-course.

Hiramine passait la ligne en vainqueur, signant la première victoire pour la GT-R Impul aux célèbres couleurs Calsonic depuis 2016, et par la même occasion la première victoire en Super GT pour les deux pilotes. Naoki Yamamoto obtenait une très belle seconde place pour la Honda no1 malgré le plus lourd lest du plateau du fait de sa position de leader du championnat, dont une partie sous forme de restricteur d'admission, et confortait sa position au championnat devant la voiture arrivée troisième, la Honda no17 de Baguette et Tsukakoshi.

GT300

La course a été dominée par la Subaru BRZ no61, partie de la pole position et devant jusqu'au drapeau à damier, concrétisant la forme entrevue lors des dernières courses. La Subaru terminait devant la Honda NSX GT3 ARTA no55 bien menée par un Takagi des grands jours et Kobayashi qui frisait la correctionnelle lorsqu'il emportait un morceau du diffuseur de la voiture de tête lors d'une manœuvre de dépassement avortée.

On retrouvait sur la dernière marche du podium la Nissan GT-R GT3 no56 des champions en titre qui géraient leur course au mieux, terminant devant la Lamborghini Huracan GT3 no87.

Comme en GT500, ce n'était pas le jour des Toyota Supra GT, dont la première classée, la no60, ne pouvait faire mieux que la cinquième position. Les leaders du championnat dans la Supra no244 terminaient eux à la neuvième position. Ils se voient dépassés au championnat par Iguchi et Yamauchi sur la BRZ qui prennent la tête devant Fujinami et Oliveira a un petit point derrière.

On retrouvera le Super GT les 23 et 24 octobre à Autopolis.

Crédit photos : GT Association

Résultats

Cinquième manche du championnat Super GT à Sugo, 11 et 12 septembre 2021

GT500

PoNoMachineDriverDiff.Tire
112CALSONIC IMPUL GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500

Kazuki Hiramine

Nobuharu Matsushita

1:56'41.101BS
21STANLEY NSX-GT

Honda NSX-GT

Naoki Yamamoto

Tadasuke Makino

8.511BS
317Astemo NSX-GT

Honda NSX-GT

Koudai Tsukakoshi

Bertrand Baguette

11.145BS
436au TOM'S GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500

Yuhi Sekiguchi

Sho Tsuboi

12.437BS
539DENSO KOBELCO SARD GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500

Heikki Kovalainen

Yuichi Nakayama

12.596BS
624Realize corporation ADVAN GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500

Mitsunori Takaboshi

Daiki Sasaki

24.626YH
723MOTUL AUTECH GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500

Tsugio Matsuda

Ronnie Quintarelli

28.532MI
864Modulo NSX-GT

Honda NSX-GT

Takuya Izawa

Hiroki Otsu

30.822DL
916Red Bull MOTUL MUGEN NSX-GT

Honda NSX-GT

Ukyo Sasahara

Toshiki Oyu

42.921DL
108ARTA NSX-GT

Honda NSX-GT

Tomoki Nojiri

Nirei Fukuzumi

2 LapsBS
1137KeePer TOM'S GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500

Ryo Hirakawa

Sena Sakaguchi

8 LapsBS
1214ENEOS X PRIME GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500

Kazuya Oshima

Kenta Yamashita

21 LapsBS
38ZENT CERUMO GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500

Yuji Tachikawa

Hiroaki Ishiura

26 LapsBS
19WedsSport ADVAN GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500

Yuji Kunimoto

Ritomo Miyata

38 LapsYH
3CRAFTSPORTS MOTUL GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500

Kohei Hirate

Katsumasa Chiyo

46 LapsMI

GT300

PoNoMachineDriverDiff.Tire
161SUBARU BRZ R&D SPORT

SUBARU BRZ GT300

Takuto Iguchi

Hideki Yamauchi

1:56'55.821DL
255ARTA NSX GT3

Honda NSX GT3

Shinichi Takagi

Ren Sato

11.442BS
356Realize Nissan Automobile Technical College GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT3

Kiyoto Fujinami

Joao Paulo de Oliveira

13.633YH
487GRANSEED LAMBORGHINI GT3

Lamborghini HURACAN GT3

Kosuke Matsuura

Natsu Sakaguchi

32.560YH
560SYNTIUM LMcorsa GR Supra GT

TOYOTA GR Supra

Hiroki Yoshimoto

Shunsuke Kohno

41.972DL
634Yogibo NSX GT3

Honda NSX GT3

Ryo Michigami

Shogo Mitsuyama

52.372YH
788JLOC LAMBORGHINI GT3

Lamborghini HURACAN GT3

Takashi Kogure

Yuya Motojima

52.465YH
896K-tunes RC F GT3

LEXUS RC F GT3

Morio Nitta

Kazuto Kotaka

1'06.725DL
9244Takanoko-no-yu GR Supra GT

TOYOTA GR Supra

Atsushi Miyake

Yuui Tsutsumi

1'06.930YH
1011GAINER TANAX GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT3

Katsuyuki Hiranaka

Hironobu Yasuda

1'07.333DL
117Studie PLUS BMW

BMW M6 GT3

Seiji Ara

Tomohide Yamaguchi

1'09.705YH
1218UPGARAGE NSX GT3

Honda NSX GT3

Takashi Kobayashi

Teppei Natori

1 LapYH
1331TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV apr GT

TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV

Koki Saga

Yuhki Nakayama

1 LapBS
1465LEON PYRAMID AMG

Mercedes AMG GT3

Naoya Gamou

Togo Suganami

1 LapBS
159PACIFIC NAC CARGUY Ferrari

Ferrari 488 GT3

Takeshi Kimura

Kei Cozzolino

1 LapYH

Championnat

GT500

PoNoDriverTotal
11Naoki Yamamoto55
21Tadasuke Makino52
317Koudai Tsukakoshi

Bertrand Baguette

41
436Yuhi Sekiguchi

Sho Tsuboi

40
514Kazuya Oshima

Kenta Yamashita

35
612Kazuki Hiramine

Nobuharu Matsushita

28
73Kohei Hirate

Katsumasa Chiyo

28
837Ryo Hirakawa

Sena Sakaguchi

28
923Tsugio Matsuda

Ronnie Quintarelli

26
1019Yuji Kunimoto

Ritomo Miyata

20
1139Heikki Kovalainen

Yuichi Nakayama

20
1224Mitsunori Takaboshi

Daiki Sasaki

16
138Tomoki Nojiri

Nirei Fukuzumi

15
1416Ukyo Sasahara

Toshiki Oyu

12
1538Yuji Tachikawa

Hiroaki Ishiura

11
1664Takuya Izawa

Hiroki Otsu

5
171Hideki Mutoh3

GT300

PoNoDriverTotal
161Takuto Iguchi

Hideki Yamauchi

39
256Kiyoto Fujinami

Joao Paulo de Oliveira

38
3244Atsushi Miyake

Yuui Tsutsumi

36
455Shinichi Takagi

Ren Sato

30
560Hiroki Yoshimoto

Shunsuke Kohno

29
611Katsuyuki Hiranaka

Hironobu Yasuda

26
788Takashi Kogure

Yuya Motojima

26
865Naoya Gamou

Togo Suganami

25
92Hiroki Katoh

Ryohei Sakaguchi

23
1052Hiroki Yoshida

Kohta Kawaai

22
114Nobuteru Taniguchi

Tatsuya Kataoka

20
129Kei Cozzolino

Naoki Yokomizo

12
1325Takamitsu Matsui

Kimiya Sato

9
1487Kosuke Matsuura

Natsu Sakaguchi

8
1596Morio Nitta

Hibiki Taira

8
1630Hiroaki Nagai

Manabu Orido

8
1710Kazuki Hoshino

Keishi Ishikawa

7
185Yuya Hiraki

Reiji Hiraki

6
1934Ryo Michigami

Shogo Mitsuyama

5
2018Takashi Kobayashi

Teppei Natori

3

Pour résumer

La cinquième manche du championnat Super GT 2021 sur le circuit de Sugo a couronné pour la première fois depuis 2016 la célèbre voiture bleue du Super GT, la Nissan GT-R aux couleurs Calsonic du team Impul, à l'issue d'une course quelque peu chaotique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.