Prologue WEC : Toyota devant, Peugeot un peu dans le durLancer le diaporama
Prologue WEC 2023
+11
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Prologue WEC : Toyota devant, Peugeot un peu dans le dur

Le prologue du WEC à Sebring permet déjà d'anticiper une hiérarchie de performances, où Toyota sort du lot devant Cadillac et Porsche.

Zapping Le Blogauto Essai Opel Grandland GSE

Voila, enfin, la première confrontation en piste a eu lieu entre les Hypercars et les LMDh, les deux classes de prototypes qui pourront concourir ensemble et ainsi permettre un renouveau inédit de l'Endurance. Toyota, Peugeot, Cadillac, Porsche, Ferrari mais aussi Vanwall et Glickengaus étaient présents. Et aux côtés des GR010 Hybrid, Peugeot 9X8, Porsche 963LM et autres Cadillac V-LMDh déjà vues en piste plus tôt cette année à Daytona ou l'an passé pour les deux premières nommées, cette séance était l'occasion de voir évoluer les nouveautés comme la Ferrari 499P LMH ou la Vanwall Vandervell 680.

Les vétérans devant

Indéniablement, Toyota met à profit son expérience et sa présence continue dans la catégorie pour afficher le niveau de performances le plus abouti, de même que sur le plan de fiabilité. Les japonaises cumulent le plus grand nombre de tours parcourus (587 dont 301 pour la N°8 de Buemi, Hartley et Hirakawa) et trustent les deux meilleurs temps au cumul des 4 séances d'essais organisées ces 11 et 12 mars.

Juste derrière, Cadillac affiche une très bonne forme avec un meilleur temps à 2 dixièmes des Toyota. Les américains peuvent évidemment mettre à profit leur connaissance de la piste et le rodage de leur prototype qui a déjà affronté les 24 heures de Daytona. Derrière, les nouveaux venus s'activent. Les Porsche ont réalisé les 4e et 5e meilleurs temps, mais avec déjà un écart plus conséquent à 0.7 et 1 seconde des références.

Le lion et le cheval cabré cherchent la perfo

Ferrari réalise les 6e et 9e meilleurs temps cumulés, prenant en sandwich les Peugeot 7e et 8e. Ici, les écarts avec Toyota dépassent la seconde. Ferrari a connu sa paire d'ennuis, avec une sortie de James Calado en session 2. Peugeot a aussi pâti d'une sortie de piste de Jean-Eric Vergne lors de la 2e session, faisant perdre du temps de roulage, puisque les lionnes totalisent 364 tours, soit 223 de moins que les Toyota. A la décharge totale de notre JEV national, aucunement responsable et victime du trafic, puisqu'il a été balancé par une LMP2 qui ne l'a tout simplement pas vu... Petite consolation, la 9X8 a obtenu une des meilleurs vitesse de pointe à Sebring, ce qui peut laisser espérer un bon potentiel dans la confguration du Mans. Par contre, la fiabilité, notamment du côté de la boîte de vitesses, semble encore poser souci...Toutefois, Peugeot inquiète quelque peu, alors que la 9X8 a débuté l'an passé et qu'elle devrait, à minima, être davantage fiabilisée.

Ce sera difficile pour Vanwall et Glickenhaus d'exister face à cette meute de grands constructeurs. La Vandervall navigue à 1.8 seconde des meilleurs temps, et l'américaine à 2"9, ce qui est assez préoccupant.

Si l'on met de côté Vanwall et Glickenhaus, les écarts sont tout de même assez ressérés entre les marques et entre les deux classes Hypercars et LMDh, ce qui est plutôt encourageant pour avoir non seulement de la bagarre, mais aussi éviter autant que possible la guerre des équilibres de performances...

Tous les résultats des sessions ici

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le prologue du WEC s'est déroulé sur deux jours à Sebring, permettant de voir évoluer pour la première fois Hypercars et LMDh ensemble. Toyota assume son statut de favori en signant les deux meilleurs temps. Côté français, Peugeot est dans les temps de Ferrari mais manque encore de fiabilité...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos