par La rédaction

Le Mans : Retour en photos sur la "journée test"

Peugeot est devant, en 3:26.707. Et alors ? Démonstration du potentiel des 908 ou simple coup d'éclat avec une voiture en configuration "qualif" (pneus tendres, réglages de boite). Le temps sur un tour ne veut pas dire grand chose sur une épreuve de 24h, mais tout de même, en dessous de la barre des 3:30.00, les quatre premières voitures vont vite, très vite... Nouveau virage du tertre rouge, piste resurfacée avant le virage Porsche, la piste va vite.

Zapping Le Blogauto Essai DS3 E-Tense 2023

Le duel était serré à midi, ex-aequo, Peugeot et Audi n'ont pas fini de jouer au chat et à la souris. Mais avec du recul, au regard des temps du midi, (4 secondes plus lent pour Peugeot et 2 pour Audi), on se dit que les constructeurs gèrent leur journée, et leurs temps. Audi en garde sous la pédale pour les 24 Heures ?

Peut être, mais peut-être aussi qu'Audi jouera le jeu jusqu'au bout, laissera la première ligne à Peugeot, pour mieux s'imposer... Avec ces temps au tour, on est obligé de se poser ces questions de performances. Sont-ils à fond ou non ... Dans un communiqué de presse, Peugeot nous explique :

"Sébastien Bourdais a pris le volant en fin de journée et a réussi une série de tours très rapides en pneus de course, après avoir peaufiné les réglages de sa 908 HDi FAP : «Nous avions un gros programme dessais à faire que nous avons pratiquement entièrement

bouclé. La voiture est vraiment fantastique à piloter, très bien équilibrée. Si on peut répéter cette performance dans dix jours, on pourrait créer la surprise. Nous navons pas passé de pneus de qualification et je nétais pas loin du maximum."

Des pneus course ! Si cela se confirme, belle performance.

En LMP2, les chronos se sont enfin améliorés dans l'après midi, les Zytek du Barazi Epsilon, très rapides à Valencia, confirment. Les n°32 et 33 signent le même chrono, décidément, 3:39.016. Ce sont les seules à passer la barre des 3:40, dans une catégorie ou le niveau de performance est assez inégal... A l'image de la Dome du T2M Motorsport, repeinte en jaune pour l'occasion, peinture qui ne suffit pas à masquer le manque de préparation de la voiture, qui signe un 4:24.078, dernière place.

La courage de Noel del Bello a elle aussi passée une mauvaise journée. Problèmes électriques puis sortie de piste au Karting, Petro ne pourra pas faire ses 10 tours, obligatoires pour les "rookie"... mais l'ACO le repêche. Ah, le règlement !

En GT1, la Saleen des petits jeunes à repris des couleurs dans l'après midi, quatrième temps de la catégorie. Devant, une Corvette, qui garce à Jan Magnussen et son 3:49.207, termine la journée en tête, 24e au général.

Suit l'Aston Martin de Tomas Enge en 3:50.848. L'unique Ferrari en GT1, engagée par Convers Menx termine avec un 4:01.593. Ce temps, réalisé par Vasiliev, est juste suffisant pour être devant la première GT2.

Qui se trouve être une 997. Le Mans, terre Porsche ? Après la victoire l'an passé de la Panoz du team LNT, Porsche entend bien reprendre son titre, dans une catégorie qui était jusqu'à maintenant sa chasse gardée. Aujourd'hui les Porsche sont en infériorité, mais la qualité des équipes promet de belles performances. A commencer par la 997 Imsa, avec laquelle Patrick Long décroche un 4:01.598. La Porsche Autorlando suit, puis vient celle du Flying Lizard...

Deux Ferrari, dont une du Risi Competizione, complètent le Top5. Une des deux Panoz du team LNT échoue d'ailleurs aux portes de ce top5, 4:06.838 pour Tom Milner. Mais, le chrono sur un tour...

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Peugeot est devant, en 3:26.707. Et alors ? Démonstration du potentiel des 908 ou simple coup d'éclat avec une voiture en configuration "qualif" (pneus tendres, réglages de boite). Le temps sur un tour ne veut pas dire grand chose sur une épreuve de 24h, mais tout de même, en dessous de la barre des 3:30.00, les quatre premières voitures vont vite, très vite... Nouveau virage du tertre rouge, piste resurfacée avant le virage Porsche, la piste va vite.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.