par Thibaut Emme

24H du Mans 2022 +8 heures : la poisse d'Alpine

Les 24 Heures du Mans s'enfoncent dans la (courte) nuit et déjà pas mal de rebondissements ont eu lieu. Il faut dire que l'on atteint un premier palier avec les 6h, puis les 8.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Juste avant notre point de H+4, l'Alpine a connu un pépin mécanique. On pensait que c'était l'embrayage, mais c'est visiblement la commande de passages de rapports qui a trahi les bleu qui sont repartis loin dans le peloton. 32e à un moment, puis 28e à 23h...elle peut encore viser le top 5 mais pour la victoire c'est râpé à priori. Devant, Toyota n'amuse pas la galerie. Les deux GR010 sont comme à la parade. Un coup la 7, un coup la 8, mais toujours moins de 10 secondes d'écart. A se demander s'ils en ont pas sous le pied chez Toyota.

La numéro 7 repasse devant à 23h45 environ. C'est clairement un échange de position vu comment la #8 a ralenti.

Podcast Men's Up Life
 

Glickenhaus peut viser le podium

Derrière, on trouve les superbes (si si il faut le dire) Glickenhaus qui se font détacher petit à petit mais reste en embuscade en cas de pépin sur l'une des Toyota. Sauf que le pépin, c'est la Glickenhaus de Pla qui connait un tête à queue au Tertre Rouge. Il repart mais a perdu pas mal de temps. Il y a visiblement une suspension chiffonnée ou cassée. Une Glickenhaus de chute...en quelques minutes, le peloton des LMP2 dépasse le prototype #708. L'Alpine est encore à 4 tours derrière (soit 15 minutes environ). Pla repart 17e, à 5 tours des Toyota.

  1. #7 Toyota GR010 - 130 tours
  2. #8 Toyota GR010 - 130 tours
  3. #709 Glickenhaus 007 - 128 tours
  4. #708 Glickenhaus 007 - 125 tours
  5. #36 Alpine A480 - 122 tours

Le LMP2 sera forcément serré

En LMP2, on a finalement une bataille Prema Orlen face à Jota. Orlen s'arrête et Jota reprend le lead du LMP2, le temps qu'ils s'arrêtent aussi. Mais, les écarts restent faibles et le suspense devrait nous tenir en haleine jusqu'à 16h ce dimanche. Surtout, il y a eu en 8 heures à peine, pas mal d'erreurs, de sorties, de touchettes...souvent sans grande conséquence, mais avec à chaque fois des minutes qui s'envolent.

Mais, avec l'Alpine et une Glickenhaus en difficulté, il y a potentiellement un podium général qui peut tomber dans l'escarcelle d'un LMP2 si jamais l'une des trois hypercars de tête a un souci.

  1. #38 Jota - 126 tours
  2. #9 Prema Orlen - 126 tours
  3. #28 Jota PR - 126 tours

Corvette perd le GTE-Pro

A 23h, nouveau rebondissement, en GTE Pro. La Corvette 63 qui était en tête de la catégorie face aux Porsche 92 et 91 connait une crevaison. Et aux 24 heures du Mans, c'est très très long le tour. Il se fait passer par les Porsche, les Ferrari et même la Corvette 64 qui avait dégringolé dans le classement précédemment. On rentre évidemment la voiture pour ausculter la suspension arrière gauche.

  1. #92 Porsche GT Team - 119 tours
  2. #91 Porsche GT Team - 119 tours
  3. #51 AF Corse - 119 tours

En GTE-AM, le Weathertech Racing (911 RSR) mène devant l'Aston Martin Vantage du Northwest AMR. A noter que Fassbender a été percuté et a été poussé hors de la piste un peu après 23h. Il repart à 23h45 après une grosse partie de mécano de la part de son équipe.

  1. #79 Weather Tech Racing
  2. #77 Dempsey Proton
  3. #33 TF Sport

Pour résumer

Les 24 Heures du Mans s'enfoncent dans la (courte) nuit et déjà pas mal de rebondissements ont eu lieu. Il faut dire que l'on atteint un premier palier avec les 6h, puis les 8. Pour Alpine, il semble que ce soit déjà fichu pour la victoire finale.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.