24 heures de Daytona 2023 : Acura en force
par Nicolas Anderbegani

24 heures de Daytona 2023 : Acura en force

C'est avec une affluence record que les 24 heures de Daytona 2023 ont ouvert une nouvelle ère, celle des prototypes hybrides LMDh qui se frotteront ensuite aux Hypercars. Acura rafle la mise pour cette grande première.

Zapping Le Blogauto Essai de l'Abarth 500E

Acura au-dessus de la mêlée LMDH

9 prototypes LMDH étaient engagés, avec Acura, Cadillac, BMW et Porsche. Force est de constater que les constructeurs expérimentés et habitués de l’IMSA Dpi, Acura et Cadillac, ont gardé la main.

Si les Acura ont été incontestablement les plus rapides, Cadillac était dans le coup pour la gagne mais V-LMDh n°31 va concéder une vingtaine de tours, victime du bris de sa suspension arrière-gauche après avoir été percutée par une GT. BMW tenait le rythme mais a rencontré des problèmes de freins et d’hybride. Grosse frustration aussi pour Porsche, qui a pourtant limé le bitume sans ménager ses efforts avec la 963 LMH pendant l’intersaison, mais le constructeur n'a pas été épargné par les soucis. Peu après 5h00 du matin, Nick Tandy perd le contrôle de la n°6 qui luttait encore dans le quinté de tête et lâche trois tours. Les FCY (Full Course Yellow) et la règlementation généreuse de l’IMSA (qui permet aux retardataires de se remettre dans le tour du leader) permettent à la Porsche de revenir dans le tour de tête mais en fin de matinée, vers 11h, la boîte de vitesses lâche, et l'unique abandon à déplorer dans cette catégorie GTP.

Lors du sprint final de la dernière demi-heure, 4 autos étaient dans le même tour et en lice pour la gagne : les deux Acura et les deux Cadillac du Chip Ganassi Racing. Mais la ARX-06 est trop forte, notamment grâce à un Tom Blomqvist étincelant. L’ex-pilote DTM et Formule E de BMW a été impérial. Auteur de la pole position, il a ensuite réalisé la plupart des meilleurs tours en course. Rien n’a pu arrêter l’Acura n°60, même des soucis de boite de vitesses qui sont apparus à partir du 200e tour, obligeant à des arrêts imprévus où les mécanos, devaient, en retirant le bloc arrière, réinjecter de l'huile.

L'Acura du Meyer Shank Racing, devance sous le damier l'autre Acura de 4''1. Simon Pagenaud et Helio Castroneves empochent une seconde victoire de rang sur le double tour d'horloge floridien. Pour le Brésilien - vainqueur en 2021 avec Wayne Taylor Racing - il s'agit même de la troisième consécutive.

Cadillac place ses deux V-LMDh du Chip Ganassi Racing aux 3e et 4e places à. respectivement 9''6 et 11''1, l'avantage allant à la n°01 de Bourdais-Van der Zande-Dixon, alors que BMW s'offre un quinté de tête mais à 15 tours. Acura et Meyer Shank Racing resteront donc l'histoire comme les premières lauréats de cette nouvelle ère GTP.

Photo-finish en LMP2, Aston et Mercedes récompensés en GT

 En LMP2, la course était évidemment très ouverte avec de nombreux prétendants à la victoire. Comme d’habitude, les choses ne se sont décantées que dans la dernière heure, mais là, la gagne s’est réglée dans la dernière ligne droite !

 

James Allen et Ben Hanley se sont départagés dans les derniers hectomètres et c’est finalement le premier, pilote Proton Competition n°55 qui, en prenant judicieusement l’apsiration, s’est imposé pour 0.016 seconde seulement face à son adversaire de Crowstrike APR. Non loin de là, La 3ème place est prise par AF Corse, emmenée par un quatuor de haute volée composé de Nicklas Nielsen, François Perrodo, Matthieu Vaxiviere et Julien Canal.

En GT, la victoire de la Vantage GT3/The Heart of Racing de Marco Sorensen, Ian James, Darren Turner et Roman De Angelis est remarquable, d’autant plus qu’elle était engagée en classe GTD, et termine donc devant la Mercedes-AMG GT3/WeatherTech Racing de Jules Gounon, Maro Engel, Daniel Juncadella et Cooper MacNeil qui s’adjuge la classe GTD Pro, à priori plus rapide. La Mercedes a néanmoins dominé largement la classe GTDPro, avec un meilleur tour 1 seconde plus rapide que la concurrence, ce qui a soulevé des interrogations sur la fameuse "balance de performance".

Pour ses débuts en compétition, la Lamborghini Huracan GT3 EVO2 récolte la 4e place GTD Pro avec Mirko Bortolotti, Andrea Caldarelli, Jordan Pepper et Romain Grosjean qui faisait ses grands débuts avec la firme italienne. L'unique Ferrari 296 GT3 engagée en GTD PRO, celle de Risi Competizione, n'a pas vu le lever du jour (abandon suite à un contact) alors qu’en GTD, la mieux classées n’est que 10e. Débuts discrets ainsi pour la nouvelle arme du cheval cabré, qui prend cette année la relève de la 488 GT3 au palmarès long comme le bras.

 

Résultats complets ici

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les 24 heures de Daytona 2023 marquaient les grands débuts de la nouvelle catégorie GTP, qui met en lice les nouveaux prototypes LMDh avec le retour de Porsche. Mais c'est Acura qui a dominé les débats, avec la voiture la plus rapide.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.