12 heures de Sebring : un final en mode bowling !
par Nicolas Anderbegani
Cadillac n'en demandait pas tant !

12 heures de Sebring : un final en mode bowling !

Nous sommes habitués en IMSA aux courses à rebondissements et aux victoires disputées jusque dans les derniers tours, grâce à un peloton toujours regroupé par les nombreuses neutralisations. Mais là, l'Endurance s'est transformée en bowling.

Zapping Le Blogauto Essai Peugeot 408 Hybrid 225

Dans la bataille serrée des prototypes LMDh du championnat d'Endurance américain IMSA, les prétendants à la victoire étaient nombreux, mais la course, toujours émaillée par de nombreuses neutralisations, a d'abord été une course par élimination.

Bourdais mal récompensé de ses efforts

Parmi les victimes d'ennuis mécaniques, le cas le plus rageant fut sans doute celui de la Cadillac n°01 de Bourdais / Dixon / Van der Zande qui a vu son moteur exploser après 9h12 de course. La Cadillac avait pris un net ascendant sur la concurrence, et a mené le plus grand nombre de tours avec 120 bouclés en tête, notamment grâce à un grand Sébastien Bourdais au top de sa forme et de son talent. Quant à l'Acura ARX-06 du Meyer Shank Racing, elle a perdu une roue à deux heures de l'arrivée, reprenant la course au final mais avec beaucoup de temps perdu et une 24e place. BMW a récupéré la tête de la course lors de la neutralisation liée à l'incident de l'Acura, mais la n°25 du constructeur allemand était rattrapée par des ennuis au moment de passer par la voie des stands. 

Strike !

Cadillac avec la n°31 de Whelen Engineering (Aitken, Derani, Sims), Acura avec la n°10 de Wayne Taylor Racing with Andretti Autosport (Albuquerque, Taylor, Delétraz) et Porsche avec ses n°6 (Jaminet, Tandy, Cameron) et n°7 (Nasr, Campbell, Christensen) sont encore en lice pour la victoire alors que la dernière demi-heure arrive. A l'issue de la dernière relance, Jack Aitken est en tête mais il se fait dépasser consécutivement par Jaminet (Porsche), Albuquerque (Acura) et Nasr sur la 2e Porsche.

A 19' de l'arrivée, Jaminet (Porsche) est freiné par un groupe compact de GT à la sortie du 1er long gauche du circuit. Albuquerque joue son va-tout et se décale brusquement sur la gauche pour doubler Jaminet, sauf que ce dernier fait de même pour déboiter les GT. Les deux protos LMDH se touchent, l'Acura d'Albuquerque part dans l'herbe, heurte le rail mais devient incontrolable, fonçant tout droit et revenant sur la piste. Elle percute alors de plein fouet la Porsche de Jaminet qui était en train de prendre le virage, et, Nasr, qui suivait juste quelques longueurs derrière, ne peut éviter les deux protos et percute à son tour l'Acura ! Incroyable, les 3 voitures de tête s'éliminent, dont les deux Porsche !

 

 

Jack Aitken n'en demandait pas tant et reprenait la tête. évidemment neutralisée, la course était relancée à 5' de l'arrivée mais l'éphémère pilote Williams en 2020 (il avait remplacé George Russell qui avait lui-même remplacé Hamilton atteint du Covid à Bahrein) ne laissait pas la BMW n°25 de Sheldon van der Linde, Nick Yelloly et Connor De Phillipp venir lui chiper ce succès tombé du ciel. Le plateau LMDH ayant été décimé (3 protos sur 9 seulement ont vu l'arrivée), c'est une LMP2 qui complète le podium avec la Tower Motorsport de John Farano, Scott McLaughlin et Kyffin Simpson !

En LM P3, la Ligier JS P320 n°74 de Riley s’imposait avec Robinson, Fraga et Burdon. Le Français Patrick Pilet triomphait en GTD Pro avec ses équipiers de Pfaff Motorsports , Klaus Bauchler et Laurens Vanthoor sur une Porsche 911 GT3R. En GTD, c’est la BMW M4 GT3 n°1 du Paul Miller Racing (Sellers, Snow, Lewis) qui passait la ligne en vainqueur.

 

Résultats complets ici

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les 12 heures de Sebring IMSA (à ne pas confondre avec les 1000 miles de Sebring disputées dans le cadre du WEC) ont offert un final rocambolesque avec l'élimination conjointe des 3 premiers de la course, à seulement 19' de l'arrivée. Cadillac en tire profit et offre une première victoire de prestige à la V-LMDh.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.