Renault et Volvo de nouveau main dans la main
par Thibaut Emme

Renault et Volvo de nouveau main dans la main

Renault et Volvo vont produire dans une coentreprise des utilitaires électriques. Ironie de l'histoire quand on sait ce qui uni ou a failli unir les deux constructeurs. Mais, ce n'est plus tout à fait les mêmes qu'à l'époque.

Zapping Le Blogauto Essai Jeep Avenger de 156 chevaux

Officiellement, Renault et le groupe Volvo (les camions) s'unissent pour adresser répondre au changement climatique et la transition vers l'électrification. Cette alliance repose sur les utilitaires électriques et c'est à dessein. En effet, les centres-villes vont être de plus en plus restreints, même pour les livraisons et de futures règlementations CO2 sur le transport de marchandises va pousser à la décarbonisation (ou décarbonatation) du secteur du transport.

C'est donc naturel de voir le groupe CMA CGM venir s'associer financièrement au projet. L'acteur mondial du transport maritime va être plus ou moins le donneur d'ordre pour le cahier des charges des véhicules. Ces véhicules promettent de tous nouveaux fourgons 100% électriques (et non une énième resucée d'une vieille plateforme) et connectés pour des services associés.

Selon le communiqué, d'ici 2030, le marché des utilitaires électriques devrait triplé. Ce n'est pas un mal car c'est un secteur difficile à faire évoluer. Les chiffres du VUL électrique en France le prouve : ils restent marginaux. Ces véhicules seront "Software-Defined". C'est à dire que les logiciels embarqués évolueront tout au long de la vie du véhicule pour s'adapter au mieux aux besoins du client.

Ces nouveaux véhicules seront commercialisés par une nouvelle société, une coentreprise détenue au départ à 50/50 entre Renault et le groupe Volvo. Cette coentreprise sera basée en France, sera indépendante, mais devrait produire chez Renault dans le nord, dans ElectriCity.

Renault et Volvo, je t'aime moi non plus

Comme un pied de nez à l'histoire industrielle, revoilà Renault et Volvo qui vont faire un bout de chemin ensemble. Après un rapprochement de Renault Véhicules Industriel et de Camions Volvo en 1990, les deux branches automobiles envisagent de s'allier (et non de fusionner). Chacun détiendrait 25% de l'autre, et le tout serait contrôlé par une holding. C'est l'alliance Renault-Nissan avant l'heure.

En septembre 1993, Renault et Volvo annoncent leur mariage en grandes pompes. Tout le monde salue la naissance d'un "géant" de l'industrie automobile et poids-lourds. Le mariage doit avoir lieu le 1er janvier 1994. Mais, début décembre, alors que les cartons d'invitation sont envoyés, Volvo renonce et se retire du projet. Gullenhammar, Président du groupe suédois a perdu la confiance des actionnaires qui ont tout sabordé à 4 semaines de la date fatidique.

Ironiquement, les actionnaires craignaient que Renault ne rachète Volvo dans les faits et que la marque disparaissent. Ils s'offriront à Ford en 1999, Ford qui revendra au Chinois Geely en 2010. Ah si seulement... Renault Trucks en revanche reste dans le giron de AB Volvo qui produit les camions. C'est cette société qui se rapproche de Renault pour les véhicules électriques utilitaires.

Ce rapprochement est donc un retour 33 ans en arrière, mais sans projet de fusion. De façon cocasse, Renault est déjà proche de "l'autre Volvo". En effet, Geely, propriétaire de Volvo cars est aussi proche de Renault dans Horse, la coentreprise centrée sur le thermique. On a donc deux Volvo pour un Renault.

Recyclage d'un concept ?

Renault et Volvo de nouveau main dans la main - Recyclage d'un concept ?

Pour son visuel, Renault a publié une photo de profil d'un fourgon "inédit". Il ne correspond pas complètement au concept EZ-Flex, mais pourrait bien en être dérivé. Depuis des années, Renault prospecte les utilitaires spécifiquement électriques. L'EZ-Flex est théoriquement proposé par Mobilize, mais on le voit plutôt lancé à l'occasion de cette coentreprise.

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Renault et Volvo (camions) produiront des utilitaires électriques dans une nouvelle coentreprise basée en France. Cet accord nous replonge 33 ans en arrière quand Renault et Volvo devaient se marier et donner naissance à un géant européen de l'automobile.

De l'eau a coulé sous les ponts et désormais le Chinois Geely préside à la destinée de Volvo Cars impliqué avec Renault. Ici, c'est AB Volvo (les camions). On a donc les deux Volvo liés avec Renault. La CMA CGM (transport maritime) est intéressé financièrement et commercialement au projet.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.