par Thibaut Emme

Renault et Minth produiront des bacs batteries en France

Renault Group et Minth Group ont décidé de créer une coentreprise pour la fabrication, en France, de bacs de batteries pour les véhicules électriques.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

La coentreprise se trouvera à la manufacture de Ruitz en plein dans l'ElectriCity, le gros pôle du véhicule électrique de Renault (Douai-Maubeuge-Ruitz). Minth Group est un équipementier chinois de Jiaxing, dans le Zheijiang. Le bac (ou boîtier) batterie est un ensemble de pièces extrudées, en aluminium, et assemblées par soudure par friction. Dans ce bac, on loge les modules qui constituent la batterie électrique de traction.

Les deux lignes de production de Ruitz, prévues pour 2023, devrait monter en capacité pour atteindre 300 000 bacs par an à l'horizon 2025. On retrouvera ces bacs notamment sur la future Renault 5. ElectriCity vise une production de 480 000 unités par an en 2025. Cette intégration au sein du pôle de production devrait permettre de minimiser les coûts, mais aussi gérer les flux d'approvisionnement de façon plus fine.

De l'emploi en France

Renault s'entoure de différents partenaires pour la production de ses véhicules électriques. Ici, c'est Minth Group, mais il y aura aussi Envision (entreprise chinoise également) pour la Gigafactory (usine de cellules de batteries et de batteries). L'implantation au coeur d'ElectriCity permet également de produire dans un pays à l'électricité fortement décarbonée, le France.

Dr Jimmy Wong, Directeur Général de Minth Europe déclare : « Nous sommes reconnaissants pour le soutien de Renault Group au cours des dernières années et pour le succès des programmes de boîtiers de batterie. Avec la croissance rapide du business, la coentreprise apportera cette activité en France, ce qui permettra de réduire les émissions de carbone, d'apporter des avantages à l'économie locale et de favoriser l'expansion mondiale de Minth. »

Ce projet va désormais être présenté aux instances représentatives du personnel conformément à la réglementation en vigueur. Les autorités de la concurrence auront également leur mot à dire. Mais, le MOU (memorandum of understanding) est une bonne nouvelle pour Renault et l'emploi dans le nord de la France. D'ici 2023, on devrait en savoir plus.

Pour résumer

Une coentreprise entre le groupe Renault et le Chinois Minth devrait voir la production de bacs de batterie à Ruitz, en plein ElectriCity dans le nord de la France. Le véhicule électrique semble une bouée de sauvetage pour l'emploi en France.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.