Nissan : vers un partenariat pour les VE avec Honda ?
par Elisabeth Studer

Nissan : vers un partenariat pour les VE avec Honda ?

Nissan envisage une collaboration avec Honda dans le domaine des véhicules électriques (VE), qui pourrait inclure des approvisionnements et développements conjoints ont indiqué au journal japonais Nikkei des sources internes à Nissan.

Zapping Le Blogauto Essai Opel Grandland GSE

Vers un groupe motopropulseur électrique commun ?

Nissan envisage de passer à un groupe motopropulseur électrique commun -- ou e-axle -- pour lequel les deux constructeurs automobiles pourraient collaborer sur les achats, ainsi que sur la conception et le développement d'une plateforme VE partagée.

Un type de partenariat qui reste à préciser

Reste que les discussions au sein de Nissan en sont encore à un stade préliminaire, et la position de Honda sur le partenariat reste floue.

À l'avenir, les deux constructeurs pourraient discuter de l'achat conjoint de batteries et du développement de véhicules, ont indiqué les sources.

Objectif : réduire les coûts

L’objectif est clairement affiché : réduire les coûts des VE alors que la concurrence s'intensifie avec l'émergence d'acteurs chinois. Des constructeurs automobiles comme BYD bénéficient de l'approvisionnement interne en composants tels que les batteries, qui représentent une grande partie du coût d'un véhicule électrique.

Les constructeurs automobiles japonais ont été lents à passer des hybrides aux VE, lesquels ne représentent que 2% de leur marché intérieur.

Ils doivent parallèlement faire à une potentielle percée de la concurrence des VE chinois sur des marchés majeurs tels que l'Asie du Sud-Est.

La Chine : leader des exportations automobiles en 2023

Les modèles électriques représentent environ 20% des ventes en Chine, et la croissance des VE a propulsé le pays devant le Japon en tant que leader mondial des exportations de véhicules en volume en 2023.

Honda et Nissan tentent de rattraper leur retard sur els VE

Nissan a commencé la production de masse de la Leaf EV en 2010 et propose actuellement trois modèles électriques.

En octobre 2023, Honda et General Motors ont annoncé qu'ils mettaient fin à leur projet de 5 milliards de dollars visant à développer ensemble des véhicules électriques. à prix d’entrée de gamme un an seulement après avoir annoncé leur plan. Lequel visait notamment à tenter de battre Tesla en termes de ventes avec un objectif de lancement en 2027.

"Après des études et analyses approfondies, nous sommes parvenus à une décision mutuelle d'interrompre le programme. Chaque entreprise reste attachée au caractère financièrement abordable des véhicules électriques pour les consommateurs", avaient alors déclaré les deux groupes automobiles japonais dans un communiqué commun.

Honda avait indiqué en parallèle qu'il n'y avait aucun changement dans son projet de vendre uniquement des véhicules électrifiés d'ici 2040. Pour rattraper son retard, le constructeur a intensifié le développement interne de VE.

Un projet de plate-forme commune avec GM tué dans l’œuf

En avril 2023, GM et Honda avaient convenu de développer une série de véhicules électriques moins chers basés sur une nouvelle plate-forme commune, avec pour cible potentielle une production de millions de voitures à partir de 2027.

Les deux partenaires avaient alors déclaré que l'accord concernait des véhicules électriques « abordables », y compris des crossovers multi-segments compacts, construits à l'aide de la technologie de batterie Ultium de GM.

"Après avoir étudié cela pendant un an, nous avons décidé que cela serait difficile en tant qu'entreprise, donc pour le moment, nous mettons fin au développement d'un véhicule électrique abordable", avait déclaré au final en octobre 2023 le DG de Honda, Toshihiro Mibe.

Sources : Nikkei, Honda

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Nissan envisage une collaboration avec Honda dans le domaine des véhicules électriques (VE), qui pourrait inclure des approvisionnements et développements conjoints ont indiqué au journal japonais Nikkei des sources internes à Nissan.
L’objectif est clairement affiché : réduire les coûts des VE alors que la concurrence s'intensifie avec l'émergence d'acteurs chinois. Des constructeurs automobiles comme BYD bénéficient de l'approvisionnement interne en composants tels que les batteries, qui représentent une grande partie du coût d'un véhicule électrique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.