par Nicolas Anderbegani

Maserati dévoile un ambitieux plan électrique "Folgore"

Maserati est de retour, qu’on se le dise ! Après le lancement de la berlinette sportive MC20 et l’arrivée imminente du crossover Grecale, le constructeur automobile de luxe a annoncé une gamme de véhicules entièrement électriques appelée Folgore (la foudre dans la langue de Dante), qui doit survenir d'ici 2025 , avant de passer à une offre totalement électrique à l'horizon 2030.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Un plan fulgurant ?

Le PDG de Maserati, Davide Grasso, a déclaré que la fin des véhicules thermiques dépendra néanmoins des marchés individuels et des demandes des clients. Le plan Maserati fait partie du plan stratégique Stellantis "Dare Forward 2030" annoncé le 1er mars. Tous les nouveaux modèles de la marque seront développés, conçus et produits à 100% en Italie, et adopteront des groupes motopropulseurs électriques. "C'est le point d'atterrissage", a déclaré Grasso à propos de la date cible de 2030. "Cela affectera différentes parties du monde avec un type de vitesse différent, en fonction de la vitesse à laquelle les différents marchés évolueront vers un avenir d'électrification, qui est déjà sur nous."

Maserati voit grand et vite, ce qui change des atermoiements qui ont émaillé l’ère Marchionne. Le Trident prétend être la "première marque de luxe à compléter sa gamme électrique d'ici 2025" même si plusieurs marques rivales, comme Porsche, Ferrari et Lamborghini, ont déjà annoncé leurs propres plans d'électrification et pris de l'avance. Après quelques années de passage à vide, Maserati a retrouvé les bénéfices en 2021 avec plus de 24.000 ventes et 5,1% de marge opérationnelle, et vise désormais «plus de 15% de marge» à moyen terme, a indiqué fin février le patron de Stellantis Carlos Tavares.

Après le retard pris sous l'ère FCA qui a largement ignoré les véhicules électriques, Maserati a changé de cap en 2019 en annonçant une gamme de modèles électriques , notamment des versions à batterie de son coupé sport GranTurismo et de son cabriolet GranCabriolet, ainsi qu'une voiture de sport électrique sans nom et un SUV électrique. La berline Ghibli, qui a timidement matérialisé l’entrée de Maserati dans l’électrification en 2020 avec une version hybridation légère, disparaîtra, face à la chute de la demandes des grandes berlines traditionnelles.

Du crossover compact à la supercar

Ces plans sont maintenant plus ciblés. Le coupé GranTurismo sera le premier véhicule électrique à sortir de la gamme de produits Folgore. Le coupé sport électrique sera produit à l'usine Maserati de Mirafiori à Turin, en Italie, qui a récemment reçu une mise à niveau de 700 millions d'euros pour la préparer à la production de véhicules électriques. La GranTurismo, qui utilisera une technologie de groupe motopropulseur dérivée de la Formule E, sera commercialisée en 2023.

La GranTurismo électrique promet de très hautes performances, qui lui feraient tutoyer les chiffres d'un Rimac : "bien au-dessus" de 1 200 chevaux, un 0-100 km/h en un peu plus de 2 secondes et une vitesse de pointe de 300 km/h. Le véhicule sera fabriqué à partir de matériaux légers pour améliorer sa vitesse et doté de trois moteurs électriques distincts répartis sur les essieux avant et arrière.

Plus tard ce mois-ci, Maserati dévoilera un tout nouveau véhicule électrique, le SUV Grecale, qui a pris du retard en raison de la crise des semi-conducteurs mais dont on espère une mise en vente en 2023. Francesco Tonon, responsable mondial de la planification des produits, a déclaré que la Grecale "sera une référence en termes d'autonomie, de performances, d'accélération, de temps de charge, de vitesse de pointe - tout." Le reste de la gamme Folgore sera complété dans les mois à venir, y compris le MC20 Spyder, un véhicule jumeau de la voiture de sport ultra-luxe du constructeur, la nouvelle berline sport à quatre portes Quattroporte et une version électrique de la meilleure vente du Trident, le SUV Levante.

Comme toutes les marques de voitures de sport, Maserati devra faire face à la perte des moteurs bruyants, l'une de ses principales caractéristiques, lors de son passage aux véhicules électriques. Certains constructeurs automobiles ont ajouté des sons artificiels pour tenir compte de l'absence d'un moteur à combustion interne grondant, mais Maserati a déclaré qu'il n'emprunterait pas la même voie. "Le son Maserati n'est pas faux", a déclaré Tonon, "parce que nous parlons d'authenticité." Difficile équation...

La société a également confirmé son intention de développer une technologie autonome de niveau 3 pour sa berline Quattroporte, ce qui signifie que le véhicule pourra se conduire, sans surveillance humaine, sur certaines routes.

Notre avis, par leblogauto.com

Sur le papier, le plan est très ambitieux. Nous avons été habitués par le passé, sous l’ère FCA, à des plans à géométrie variable et à des rebondissements. Gageons que, sous l’égide du groupe Stellantis, le plan de Maserati sera efficient.

Pour résumer

Maserati est de retour, qu’on se le dise ! Après le lancement de la berlinette sportive MC20 et l’arrivée imminente du crossover Grecale, le constructeur automobile de luxe a annoncé une gamme de véhicules entièrement électriques appelée Folgore (la foudre dans la langue de Dante), qui doit survenir d'ici 2025 , avant de passer à une offre totalement électrique à l'horizon 2030.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.