par Thibaut Emme
Août 2022 : +23,4% sur le véhicule électrique

L'électrique en France résiste à la crise

Le marché du véhicule électrique en France continue de bien performer. En conséquence, il gagne des parts de marché et on voit de plus en plus de VE dans la rue.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Selon les chiffres des immatriculations compilés par l'AVERE, il s'est immatriculé 13 121 véhicules électriques au mois d'août 2022 soit une hausse de 23,4% par rapport à 2021. Dans le détail, 12 302 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés dont 62,23% pour des particuliers (le reste pouvant être des LOA, LLD avec une société créancière comme propriétaire de la voiture mais une destination particulière au final). 819 utilitaires complètent le total.

La Renault Megane E-Tech Electric est la reine du bal du mois d'août avec 1 521 unités. Elle devance la Fiat 500-e qui continue de bien se vendre avec 1 325 immatriculations. Le Dacia Spring reste sur le podium avec 988 unités, mais recule fortement.

La Megane E-Tech prend le relais de la Zoe déchue

Ensuite, on trouve les habituelles Peugeot e-208, Renault Twingo E-Tech Electric, e-2008, etc. A noter 702 Model Y de chez Tesla, qui ne fait pas encore un grand raz-de-marée. Surtout, on note le gros gadin de la Renault Zoe avec 438 unités. L'ex reine du segment électrique devrait continuer son déclin à mesure des mois, en attendant sa remplaçante la Renault 5 électrique. Renault va sans doute privilégier la Megane-E pour sa marge plus importante et l'image "neuve" qu'elle renvoie. Et tant pis si ce n'est pas une citadine.

Côté utilitaire, le Kangoo E-Tech a du souci à se faire avec à peine 9 immatriculations de plus que le Peugeot e-Partner. La Zoe commerciale complète le top 3. A noter que les PHEV (hybrides rechargeables) prennent une claque avec un recul de plus de 9%. Est-ce que ces motorisations auraient déjà atteint leur plafond de verre ? Ils ont bénéficié d'un effet d'aubaine avec un cycle WLTP ultra-favorable et une niche fiscale de TVS (taxe sur les véhicules de société), mais leurs prix plus élevés les pénalisent sans doute.

Pour le marché du VE à batterie, il semble que la progression n'est pas terminée. L'évangélisation sur ce genre de motorisation progresse et les gens ont moins "peur" du VE qu'avant. Il y a encore pas mal de "véhicules du quotidien" à remplacer et tant que le bonus électrique de 6000 € effacera une partie du prix élevé de ces véhicules, ils auront leur succès.

Estimation du TOP5 des immatriculations depuis janvier 2022

Avec ce mois d'août en fort recul, la Zoe semble désormais décroché du trio de tête des immatriculations de VE en France sur l'année 2022. Peugeot, Fiat et Dacia vont se disputer la place de numéro 1. On remarquera que les Tesla sont en retrait (7 à 8000 unités pour le model 3 ou le model Y) et surtout que VW n'est même pas dans le TOP 10 avec ses ID.

ModèleTotal
PEUGEOT E-20811939
FIAT 50011185
DACIA SPRING10852
RENAULT ZOE9515
RENAULT TWINGO9315

Pour résumer

Le marché du véhicule électrique en France au mois d'août 2022 gagne 23,4% par rapport au même mois de 2021. On frôle bientôt le million de VE en circulation dans un parc automobile de 40 millions de véhicules.

Le VE ne se cache plus et il n'est pas rare d'en voir plusieurs dans la même journée, même dans les coins les plus reculés de France.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.