Inde : le sidérurgiste JSW entre sur le marché VE, synergie recherchée
par Elisabeth Studer

Inde : le sidérurgiste JSW entre sur le marché VE, synergie recherchée

Les constructeurs de véhicules électriques se livrent une véritable bataille rangée en Inde, profitant de l’absence de Tesla et de BYD.
Une opportunité qui suscite les « vocations » … : le conglomérat sidérurgique et énergétique JSW Group JSW entre désormais dans la mêlée. Souhaitant jouer sur les synergies.

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

Marché des VE en Inde : le conglomérat JSW Group entre dans la mêlée

Alors que les acteurs étrangers et nationaux se précipitent actuellement pour obtenir une part du marché émergent des véhicules électriques en Inde en l'absence de Tesla et de BYD, le conglomérat sidérurgique et énergétique JSW Group prévoit d'investir 400 milliards de roupies (4,8 milliards de dollars ou 4,39 milliards d’euros ) pour construire une usine de véhicules et de batteries.

JSW vise une production annuelle de 100 000 véhicules utilitaires et 300 000 voitures de tourisme, a déclaré le président du groupe, Sajjan Jindal, au Nikkei. L'usine doit être construite dans l'État oriental d'Odisha.

Le 10 février dernier, le groupe a annoncé avoir signé un protocole d'accord avec le gouvernement de l'État pour un projet lié aux véhicules électriques, déclarant que le projet créerait 11 000 emplois.

Bien que le début des opérations n'ait pas été divulgué, il est également prévu d'établir une usine de batteries pour véhicules électriques d'une capacité de 50 gigawattheures.

La filiale sidérurgique du groupe exploite également un laminoir à Odisha.

Synergies en termes de coûts et d'approvisionnement

JSW Steel produit également des tôles d'acier électrique utilisées dans les moteurs et d'autres produits, établissant des synergies en termes de coûts et d'approvisionnement entre les activités du groupe, tant dans l'acier pour les carrosseries de véhicules que dans les composants haute performance.

Des chiffres ambitieux

Plus de 80 000 véhicules électriques ont été vendus en Inde l'année dernière, soit le double des ventes de 2022, selon la Fédération indienne des associations de concessionnaires automobiles. À la lumière de ces chiffres, la production de JSW semble ambitieuse.

JSW prévoit d’investir plus de E30 % dans la filiale indienne de MG Motor

JSW prévoit également d'investir plus de 30 % dans la filiale indienne de MG Motor, appartenant au chinois SAIC Motor. Selon plusieurs sources, JSW serait en pourparlers avec Volkswagen pour établir une coentreprise dans le domaine des véhicules électriques.

Ce n'est pas la première tentative de JSW dans le domaine des véhicules électriques. Il avait annoncé une entrée sur le marché auparavant par le biais d'une société du groupe, avant de se retirer en 2019.

Tata, actuel leader du marché VE en Inde

Actuellement, le leader des véhicules électriques en Inde est le géant local Tata Motors, qui détenait la plus grande part du marché indien des véhicules électriques particuliers en 2023 avec 72 %, selon Global Data, basé au Royaume-Uni.

En 2021, Tata a annoncé qu’il lèverait 75 milliards de roupies (0,83 milliard d’euros) par étapes auprès notamment du fonds de lutte contre le changement climatique TPG Rise Climate, et qu'il lancerait 10 modèles sur cinq ans.

En janvier, le groupe a ouvert un showroom exclusivement dédié aux véhicules électriques près de New Delhi. Le groupe Tata dans son ensemble travaille collectivement pour soutenir l'effort en matière de véhicules électriques, notamment Tata Power qui développe un réseau de recharge.

Notre avis, par leblogauto.com

Le marché automobile indien connaît une forte croissance. Les ventes de voitures neuves l'année dernière, comprenant à la fois les voitures particulières et les véhicules commerciaux, ont augmenté de 7 % par rapport à 2022, pour dépasser les 5 millions d'unités. Alors que l'Inde fait face à des déficits commerciaux en raison des importations de pétrole brut et d'une pollution de l'air sévère, le gouvernement encourage la diffusion des véhicules électriques par le biais de subventions et d'autres moyens.

Il s'est fixé pour objectif d'augmenter le ratio de véhicules électriques parmi les voitures particulières, passant de 1 % actuellement à 2 % pour atteindre 30 % en 2030.

L'Institut d'études stratégiques mondiales de Mitsui & Co. au Japon prévoit que le ratio de véhicules électriques en 2030 sera de 20 %. Bien qu'il soit inférieur à l'objectif gouvernemental, cela représente plus de 1,4 million d'unités.

Un marché en expansion rapide laisserait beaucoup de place à des acteurs d'autres secteurs comme JSW - et entraînerait une concurrence plus intense.

A noter un absent de taille : Tesla. Lequel n'est pas encore entré sur le marché en raison de négociations en cours avec le gouvernement concernant les droits de douane. Le chinois BYD n'a pas non plus lancé d'effort à grande échelle en Inde en raison de tensions géopolitiques.

D'autres entreprises cherchent à combler ce vide. Le constructeur automobile local Mahindra & Mahindra a annoncé en février avoir signé un accord pour se procurer des pièces de véhicules électriques auprès de Volkswagen.

VinFast (Vietnam) a posé la première pierre d'une nouvelle usine de véhicules électriques dans l'État du Tamil Nadu le 25 février dernier. Maruti Suzuki, le plus grand constructeur automobile indien, prévoit de commencer à produire des véhicules électriques dans l'État du Gujarat en 2024.

Sources : Nikkei

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les constructeurs de véhicules électriques se livrent une véritable bataille rangée en Inde, profitant de l’absence de Tesla et de BYD.
Une opportunité qui suscite les « vocations » … : le conglomérat sidérurgique et énergétique JSW Group JSW entre désormais dans la mêlée. Souhaitant jouer sur les synergies.
Ce n'est pas la première tentative de JSW dans le domaine des véhicules électriques. Il avait annoncé une entrée sur le marché auparavant par le biais d'une société du groupe, avant de se retirer en 2019.
Actuellement, le leader des véhicules électriques en Inde est le géant local Tata Motors, qui détenait la plus grande part du marché indien des véhicules électriques particuliers en 2023 avec 72 %, selon Global Data, basé au Royaume-Uni.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.