par La rédaction

Incendie et batteries lithium-ion : la Chevrolet Volt dans le collimateur de la NHTSA

L'information, encore non officiellement commentée par la NHTSA du reste, remonte en réalité à un test mené en mai dernier par l'organisme américain. A cette époque, la Chevrolet Volt avait été soumise à un test de collision latérale puis mise de côté. Sauf que quelques semaines plus tard, la Chevrolet Volt était victime d'un cas de combustion endommagent alors aussi les véhicules garés à proximité. Suffisant pour que la NHTSA diligente l'ouverture d'une enquête.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

L'information, encore non officiellement commentée par la NHTSA du reste, remonte en réalité à un test mené en mai dernier par l'organisme américain. A cette époque, la Chevrolet Volt avait été soumise à un test de collision latérale puis mise de côté. Sauf que quelques semaines plus tard, la Chevrolet Volt était victime d'un cas de combustion endommagent alors aussi les véhicules garés à proximité. Suffisant pour que la NHTSA diligente l'ouverture d'une enquête.

Les experts de la NHTSA, sans données officielles donc, se pencheraient sur le cas des batteries lithium-ion pour expliquer cet incendie surprenant et sans causes extérieures (visiblement). Cet incident en rejoint un autre répertorié plus tôt dans l'année et un autre incendie chez un propriétaire alors tout autant mystérieux.

Pour mémoire, tout incendie sur les batteries lithium-ion est normalement impossible sauf en cas de percement de ces mêmes batteries. Rappelons aussi que les batteries lithium-ion ne concernent pas uniquement la Volt mais aussi Ford, GM, Nissan ou Tesla et pas Toyota ou Honda avec la Civic IMA alias hybride (nickel-métal).

Aussi bien chez GM que chez LG Chem, le fournisseur de la batterie, on a indiqué pleinement collaborer avec les experts de la NHTSA soulignant au passage que la Volt ne représentait pas plus de risques que toute auto hybride, électrique ou thermique. Notons aussi en conclusion que la NHTSA a aussi depuis testé une autre auto en la faisant passer au même crash-test latéral sans alors d'incendie des semaines plus tard. L'enquête suit son cours.

A lire également. GM décale la seconde équipe de la Volt et Les jumelles Ampera/Volt auréolées du titre Ecobest 2011.

A voir également. Galerie Chevrolet Volt au Mondial de Paris.

Source : Automotive News.

Pour résumer

L'information, encore non officiellement commentée par la NHTSA du reste, remonte en réalité à un test mené en mai dernier par l'organisme américain. A cette époque, la Chevrolet Volt avait été soumise à un test de collision latérale puis mise de côté. Sauf que quelques semaines plus tard, la Chevrolet Volt était victime d'un cas de combustion endommagent alors aussi les véhicules garés à proximité. Suffisant pour que la NHTSA diligente l'ouverture d'une enquête.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.