par Nicolas Meunier

Genève 2010 : Volkswagen Touareg

Il était attendu, le voilà… le nouveau Volkswagen Touareg. Si stylistiquement, la surprise est faible, c’est techniquement qu’il y a de l’intérêt à cette nouvelle génération.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

A première vue, donc, on pourrait prendre ce nouveau Touareg pour une simple restylage de l’ancien, qui aurait gagné la calandre horizontale du nouvel ADN Volkswagen. Sous cette robe, le maître-mot a été : régime !

Les ingénieurs se sont attachés à diminuer le poids du Touareg, d’environ 200kg par rapport à la génération précédente. Egalement sous le capot, l’heure est au downsizing. Volkswagen l’affirme d’emblée : il n’y aura pas de version W12 ni de V10 TDI. Au lancement, la gamme s’articulera autour de deux versions de base : V6 FSI et V6 TDI, respectivement de 280 et 240ch. Quant au haut de gamme il sera assuré d’une part par un V8 TDI de 340ch et d’autre part par une inédite version hybride, dénommée TSI + E.

Cette version mettra en parallèle un V6 essence à injection directe turbo de 333ch et un module hybride, situé entre le moteur et la boîte de vitesse. Ce module, capable de délivrer une puissance de 38kW (52ch), peut entraîner le Touareg en mode tout électrique jusqu’à une vitesse de 50km/h. Dans ce cas, le V6 est totalement désaccouplé de l’embrayage, pour diminuer au maximum les pertes par inertie. Un désaccouplement qui intervient également au lever de pied, pour encore gagner en consommation. En cas de forte accélération, les deux moteurs en concert peuvent délivrer une puissance totale de 379ch. La consommation de ce modèle s’élève à 8,2l/100km en moyenne (émissions de C02 de 193g/km), pour une vitesse de pointe de 240km/h et une accélération de 0 à 100km/h en 6,5s.

Toutes les versions, essence hybride ou diesel, disposeront de la même boîte de vitesse automatique à huit rapports, ici encore pour gagner en consommation. D’ailleurs, Volkswagen annonce des chiffres de consommation en baisse de 20% par rapport aux versions équivalentes de la génération précédente.

Côté équipements, les deux versions de base disposent d’une clim bizone, de la nouvelle banquette arrière coulissante et au dossier réglable, du Stop & Start avec récupération d’énergie au freinage, du système CD à écran tactile, du capteur de pluie ou encore du rétro intérieur électrochrome.

Les versions haut de gamme y ajoutent les entourages de vitres chromés, les phares bi-xénon directionnels, les feux diurnes à LED, et des jantes de 18 pouces au lieu de 17. Reste le généreux catalogue d’options, dans lequel on pourra piocher pour s’offrir le régulateur de vitesse adaptatif, l’Area View (un ensemble de quatre caméras permettant de voir précisément l’environnement de véhicule, similaire à ce qui existe chez Infiniti), ou encore le Lane Assist. Plus encore qu’auparavant, le Touareg s’affirme donc comme le vrai haut de gamme de Volkswagen.

Source : Volkswagen

Pour résumer

Il était attendu, le voilà… le nouveau Volkswagen Touareg. Si stylistiquement, la surprise est faible, c’est techniquement qu’il y a de l’intérêt à cette nouvelle génération.

Nicolas Meunier
Rédacteur
Nicolas Meunier

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.