par Gautier Bottet

Faraday s'intéresse officiellement à la Chine

Les temps troublés sont-ils derrière pour Faraday Future ? Alors que l'installation de son usine américaine démarre sérieusement, le constructeur confirme ses ambitions pour une implantation à Guangzhou.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Début avril, une entreprise nommée Ruichi Intelligent Automobile Co Ltd emportait une enchère pour un terrain industriel dans la région de Guangzhou, pour 364,1 millions de yuans (48 millions d'euros). L'entreprise s'annonce alors comme un constructeur de voitures électriques, mais renonce à confirmer les liens supposés avec Faraday Future. Ruichi avait alors un mois pour déposer son dossier officiel, et c'est à présent chose faite.

Le lien avec Faraday n'est donc plus un mystère, puisque Jia Yueting a confirmé une implantation prochaine à Guangzhou dans une lettre adressée aux salariés de Faraday Future. Une lettre qui célèbre au passage aussi le quatrième anniversaire de l'entreprise, mais aussi le début de l'installation des outillages de production dans l'usine américaine de Hanford. Une usine qui doit débuter la production du crossover FF91 avant la fin de l'année.

Faraday Future va donc débarquer à Guangzhou. Néanmoins, le constructeur ne s'aventure pas à communiquer les détails de cette installation : capacité de l'usine, dates...

Après avoir frôlé la faillite fin 2017, Faraday semble donc sortir de l'ornière grâce au financement providentiel de $1,5 milliard décroché au début de l'année.

Pour résumer

Les temps troublés sont-ils derrière pour Faraday Future ? Alors que l'installation de son usine américaine démarre sérieusement, le constructeur confirme ses ambitions pour une implantation à Guangzhou.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.