par La rédaction

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [1 de 4]

Pour la cuvée de 2008, Ford nous arrive avec une version « restylée » de son populaire Escape, lui conférant plus dagilité et de confort. Lorsquon le compare à sa version antérieure, on remarque ses lignes plus robustes et sa nouvelle calandre chromée, une allure inspirée de ses frères Explorer et Expedition. Afin de vérifier ses habiletés, Ford du Canada nous a proposé un essai routier de quatre jours, ce qui nous a permis de traverser la Réserve faunique des Laurentides, une route montagneuse, glacée et enneigée. Bref, nous avons fait subir à lEscape un essai routier signé LeBlogAuto.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Pour la cuvée de 2008, Ford nous arrive avec une version « restylée » de son populaire Escape, lui conférant plus dagilité et de confort. Lorsquon le compare à sa version antérieure, on remarque ses lignes plus robustes et sa nouvelle calandre chromée, une allure inspirée de ses frères Explorer et Expedition. Afin de vérifier ses habiletés, Ford du Canada nous a proposé un essai routier de quatre jours, ce qui nous a permis de traverser la Réserve faunique des Laurentides, une route montagneuse, glacée et enneigée. Bref, nous avons fait subir à lEscape un essai routier signé LeBlogAuto.

1) Comportement routier et motorisation

Par une journée plutôt nuageuse et grise, nous partons de Québec pour une petite escapade de trois jours vers la région du Saguenay. La route nationale 175, qui traverse la Réserve faunique des Laurentides, est considérée par plusieurs comme dangereuse. Sur les quelque 180 km traversant ce parc habité par des orignaux et des chevreuils, la route compte, selon les secteurs, une ou deux voies dans chaque direction. Limitées à 90 km/h, les zones de dépassement sont peu nombreuses et poussent les plus impatients à dépasser largement la limite permise. De plus, étant donné que cette route traverse une chaîne de montagnes, les changements météorologiques sont fréquents et rendent les conditions routières difficiles, surtout en hiver. Préparés au pire, nous avons rencontré du grésil, de la brume, de la neige et des routes enneigées et glacées par endroits.

Malgré les conditions difficiles, la douceur de roulement de lEscape est surprenante et le trajet fut très confortable. En effet, la suspension fait largement le travail demandé et atténue grandement les imperfections de la route. Par contre, la tenue de route est limitée par cette suspension, qui laisse une impression de roulis dans les virages à haute vitesse.

Équipé de la traction intégrale, lordinateur de bord contrôle entièrement la division du couple aux quatre roues. Personnellement, jaurais aimé constater le fonctionnement de la traction intégrale sur la console en temps réel, si ce nest que pour me rassurer lorsque je me trouvais sur des surfaces enneigées.

À ma grande surprise, le véhicule essayé nétait pas équipé du système de stabilité électronique, un équipement optionnel qui devrait être standard, surtout sur un VUS (SUV). Après vérification, cet équipement nest pas disponible sur la version hybride, puisquil entrerait en conflit avec le système de récupération de lénergie lors des freinages. Interrogée par LeBlogAuto, Christine Hollander, gestionnaire des affaires publiques pour Ford du Canada, nous confirme que le constructeur étudie actuellement le dossier, mais quelle ne peut malheureusement pas nous en dire plus. Néanmoins, la nouvelle direction électrique a fait ses preuves, répondant rapidement et précisément lorsque jen avais besoin.

Côté motorisation, la version hybride est équipée dun moteur 4 cylindres de 2,3 litres développant 133 chevaux jumelé à un moteur électrique de 70 kilowatts, ce qui donne une puissance totale de 155 chevaux-vapeur à 5 800 tr/min et un couple de 152 lb-pi (206 Nm) à 4 250 tr/min. La puissance est amplement acceptable pour une utilisation quotidienne, mais légèrement limitée pour la conduite en montagne ou pour remorquer des charges. Dailleurs, Ford recommande de ne pas utiliser l'Escape hybride pour remorquer.

Étant donné que lEscape utilise une boîte automatique à variation continue, les changements de vitesse se font en douceur et permettent des économies de carburant.

Sur la route, lEscape 2008 se distingue par sa maniabilité, son confort et par son roulement silencieux. Linsonorisation est remarquable, surtout lorsque le moteur à combustion séteint. Alors, un calme apaisant enveloppe les passagers.

Essai routier en quatre parties:

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [1 de 4]

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [2 de 4]

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [3 de 4]

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [4 de 4]

Lire aussi:

Ford rajoute une couche de vert sur son Escape Hybrid

Ford Escape

Ford présente lEscape comme la voiture présidentielle

Pour résumer

Pour la cuvée de 2008, Ford nous arrive avec une version « restylée » de son populaire Escape, lui conférant plus dagilité et de confort. Lorsquon le compare à sa version antérieure, on remarque ses lignes plus robustes et sa nouvelle calandre chromée, une allure inspirée de ses frères Explorer et Expedition. Afin de vérifier ses habiletés, Ford du Canada nous a proposé un essai routier de quatre jours, ce qui nous a permis de traverser la Réserve faunique des Laurentides, une route montagneuse, glacée et enneigée. Bref, nous avons fait subir à lEscape un essai routier signé LeBlogAuto.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.