par Nicolas Anderbegani

BMW Série 7 et i7 2022 : baroques et ultra high-tech

La 7ème génération de la grande berline allemande a été présentée. Pour la première fois, elle se décline à la fois en thermique, en hybride rechargeable et en version 100% électrique, celle-ci ayant l'honneur d'ouvrir le bal et les faveurs de la communication de la marque.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Signe des temps, c'est en effet la variante électrifiée i7 qui est clairement mise en avant par BMW pour présenter cette nouvelle génération, qui est placée sous le signe du confort à longue distance, de la durabilité dans sa conception et d'une digitalisation toujours plus poussée. Ce sont les nouveaux paragdimes de la voiture de grand luxe. BMW optimise aussi ses coûts de production, puisque les trois versions seront toutes produites sur la même ligne, dans l'usine de Dingolfing.

Design baroque

Cela se voit au niveau du design, puisqu'il faudra un oeil avisé pour distinguer la série 7 classique de la i7. Les versions PHEV se démarqueront notamment par une face avant plus "aérodynamique", soulinée par un bouclier largement échancré.

En 2001, c'est déjà par la série 7 que BMW avait cherché à révolutionner un deisgn trop classique. Chris Bangle s'était chargé du travail et avait provoqué une levée de boucliers. Mais à cette époque, la clientèle majoritaire avait des goûts plus convenus, ce qui n'est plus du tout le cas aujourd'hui sur les nouveaux marchés de prédilection du premium. BMW fait fi des critiques et persiste dans le changement radical de son design, qui est "disruptif". Dans la foulée du X7, la grande berline série 7 reprend les nouveaux canons stylistiques des modèles très haut de gamme de la marque, avec la calandre aux "haricots" hypertrophiés et des optiques à double étage, la i7 y ajoutant le pourtour de la calandre éclairé.

L'avant est très massif, avec une ligne de capot "monolithique" 'dixit BMW) et une face avant imposante, un peu à la Rolls Royce. On y retrouve aussi un peu du concept XM dévoilé quelques temps plus tôt. C'est un avis est forcément très subjectif, mais on a connu plus fin chez l'hélice. Les amateurs esthètes des générations E32 ou E38 devront s'y faire. D'ailleurs, le set photo de BMW contient un pack d'images des anciennes versions. Admirez !

Limousine BMW

Longue, très longue, cette i7 ! Son empattement de 3 215 mm est proposé dans le monde entier (+ 5 mm par rapport à la version à empattement long de la génération précédente), ce qui signifie qu'il n'y aura plus de distinction entre une version à empattement "normal" et "L", qui était souvent la variante destinée au marché chinois. De toute façon, le gros des ventes vise les USA et surtout la Chine, où l'empattement long - et le grand espace aux jambes sur la banquette arrière qui va avec - est indispensable. L'Europe est désormais la portion congrue. Le modèle gagne 130 mm en longueur, 48 mm en largeur, et 51 mm en hauteur par rapport à l'ancienne génération.

La BMW i7 mesure ainsi 5,39 mètres de long, pour 1,95 mètre de large et 1,53 mètre de haut. Un gabarit de limousine, qui la place en rivale directe de la Mercedes EQS, sur laquelle des jantes en alliage léger de 19 pouces sont un minimum de série pour ne pas donner un effet trotinette...La finition M Sport repensée comprenant notamment le système de freinage M Sport et des jantes M en alliage léger de 20 pouces. En outre, le pack M Sport Pro est disponible sur la Série 7 pour la première fois.

La nouvelle BMW Série 7 ne sera sans doute pas achetée pour son look, mais d'abord pour son raffinement intérieur et sa capacité à combiner confort et technologie. de ce côté là, on peut faire confiance au constructeur munichois pour mettre les haricots doubles...euh, les bouchées doubles.

La série 7 fait son cinéma

Passons le mécanisme optionnel d’ouverture et de fermeture automatiques des portes. Le confort se joue beaucoup à l'arrière, avec un soin extreme apporté à l'acoustique ou au filtrage des vibrations. Les grands fauteuils inclinables avec repose-pieds, la climatisation automatique quatre zones avec filtre à nanoparticules de série, les surfaces chauffantes pour les accoudoirs de la console centrale et des portes en option et le toit en verre panoramique fixe de série(en verre panoramique Sky Lounge avec éclairage LED disponible en option), parmi d'autres possibilités, sont là pour nous rappeler qu'un intérieur de berline aut de gamme doit être pensé comme un intérieur domestique. Les accoudoirs des portes arrière disposent aussi d'un écran tactile de 5.5 " pour contrôler diverses fonctionnalités.

Le clou du spectacle réside dans le véritable "Home Cinema" BMW (BMW Theatre Screen) avec Amazon Fire TV intégré qui comprend un écran tactile 8K de 31,3 pouces avec son surround Bowers & Wilkins, caissons de basses intégrés aux sièges, des télécommandes à écran tactile intégrées dans les portes (BMW Touch Command) et un système de pare-soleil arrière automatisé qui se ferme lorsque l'écran de cinéma est allumé. L'écran est intégré dans le plafond et se déploie pour mettre le passager arrière en position de spectateur.

L'attention ne se porte-t-elle donc que sur les passagers ? BMW assure que le "plaisir de conduire" demeure l'une de ses priorités.  La BMW i7 propose, de série, une suspension pneumatique adaptative, tandis que les quatre roues directrices et les barres anti-roulis actives sont en option. Le conducteur qui sera maître à bord du vaisseau amiral disposera d'un BMW Curved Display, composé d'un écran d’information de 12,3 pouces et d'un écran de contrôle central de 14,9 pouces derrière une surface de verre continue et incurvée vers le conducteur, histoire de faire un clin d'oeil aux tableaux de bord classiques de BMW qui étaient orientés vers le pilote.

Mis en valeur par des inserts en bois précieux ou en carbone, en fonction du modèle choisi, cet habitacle propose aussi le Système BMW Interaction Bar, qui rassemble des fonctions d’éclairage et d’ambiance, des fonctionnalités de commande ainsi que des buses de ventilation presque invisibles dans un élément commun qui s’étire sur toute la largeur du tableau de bord jusqu’au panneau de porte. Le "pure design" imposé par la tech s'invite donc dans les intérieurs BMW.

Enfin, la "durabilité" si chère à la communication des constructeurs apparaît dans une nouvelle sellerie « Veganza », un matériau reproduisant les propriétés du cuir, disponible de série en quatre coloris.

du PHEV et du diesel en 2023

Du côté des motorisations, la i7 débute avec la variante xDrive60 dotée de la technologie eDrive de cinquième génération. Les deux moteurs électriques, positionnés chacun sur un essieu pour offrir une transmission intégrale, délivrent l'équivalent de 544 chevaux et 745 Nm de couple.  L'i7 xDrive60 est capable d'atteindre 240 km/h en vitesse de pointe et d'abattre le 0 à 100 km/h en 4,7 secondes. Et le tout se fera en entendant le son créé par Hans Zimmer....elle est pas belle la vie électrque ? La batterie, d'une capacité utile de 101,7 kWh, lui confère une autonomie comprise entre 590 et 625 km selon le cycle WLTP.Recharge en courant continu jusqu’à 195 kW, permettant de récupérer environ 170 km d’autonomie en 10 minutes de recharge. Gestion préventive de la température permettant de préconditionner la batterie afin d’optimiser la recharge. 2023 verra l'arrivée de la M70 xDrive 100 % électrique délivrant 660 ch (485 kW).

Les versions hybrides rechargeables sont attendues pour le printemps 2023. La 750e XDrive et la M760e XDrive disposeront d'un 6 cylindres en ligne thermique 3 litres associé à un moteur électrique de 145 KW, pour des puissances cumulées de respectivement 490 chevaux et 571 chevaux. Leur vitesse maxi électrique sera de 140 Km/h, leurs performances annoncées sont de 4"9 et 4"3 pour le 0-100 Km/h, tandis que leur autonomie électrique sera comprise entre 80 et 89 kilomètres.

Enfin, toujours au printemps, une version diesel sera aussi disponible. La 740d XDrive disposera d'un 6 cylindres biturbo à hybridation légère de 48 volts proposant 300 chevaux de puissance cumulée.

La BMW i7 xDrive60 est annoncée à partir de 139 900 € pour la France. Les futurs possesseurs bénéficieront gratuitement d’un an de recharge illimitée sur l’ensemble des bornes de recharge du réseau IONITY en Franc.

Notre avis, par leblogauto.com

Quand on pense que Chris Bangle, qui avait déjà en son temps révolutionné la série 7, passerait presque pour un designer sage désormais ! Cette face avant est...spéciale. Voilà un style baroque, à mi-chemin entre une Hyundai Kona, une C4 Cactus et une Rolls-Royce, qui devrait plaire sur les marchés émergents où l'on apprécie cette ostensation. Le "BMW Home Cinema" fera aussi des ravages, mais l'on comprend bien qu'à l'avenir, les marques premiums vont vendre des salons high-tech roulants, davantage que des "voitures" à conduire.

Pour résumer

La 7ème génération de la grande berline allemande a été présentée. Pour la première fois, elle se décline à la fois en thermique, en hybride rechargeable et en version 100% électrique, celle-ci ayant l'honneur d'ouvrir le bal et les faveurs de la communication de la marque.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.