par Thibaut Emme

Sécurité routière: le nombre de morts augmente de +37 % en juin

Le nombre de tuées sur les routes de France métropolitaine en juin est en hausse de 37% par rapport à juin 2020, selon les chiffres publiés par l'ONISR.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) indique que 289 personnes sont décédées dans un accident routier en Métropole en juin 2021. Ils étaient 211 en juin 2020, soit 78 personnes tuées de plus (+37 %). En revanche, ce résultat est peu ou prou le même qu'en 2019 (-3 personnes décédées). Ce mois de juin 2021 est donc dans la lignée de 2019 et même en légère baisse par rapport aux années précédentes.

Le nombre d'accidents corporels s'établit à 5 562 en juin 2021, contre 4 177 en juin 2020. Cela fait 1 385 accidents corporels de plus. Par rapport à 2019 (5 235 en juin), cela fait  327 accidents corporels de moins. Enfin, 7 020 personnes ont été blessées en juin 2021, contre 5 268 en juin 2020. Là encore c'est en hausse avec 1 752 personnes de plus. Même comparé à juin 2019, le nombre de blessés est en hausse de +5 %, avec 349 blessés de plus.

Un retour presque à la normale côté trafic

Il est à noter que le CEREMA a enregistré plus de trafic en juin 2021 par rapport à juin 2020. Le couvre-feu instauré pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 a été repoussé de 21 à 23h puis levé le 20 juin. L'organisme parle d'un retour à la mobilité de 2019. Cette hausse de trafic par rapport à 2020 explique la hausse des chiffres précités et un retour aux niveaux de 2019.

Les cyclistes enregistrent une forte hausse avec quasiment +100% sur le nombre de tués par rapport à juin 2019 (de 16 à 29). Piétons et motocyclistes voient également leur nombre de tués augmenter. A l'inverse, le nombre d'automobilistes tués sur la route diminue par rapport à juin 2019, de 132 à 110.

En agglomération, on passe de 9 tués en juin 2019 à 23 en juin 2021. Là encore, ce sont les cyclistes et les piétons qui font la hausse malheureusement. Avec la pandémie, de nombreuses personnes se sont mises au "vélotaf" et les accidents se multiplient. A noter également 4 décès pour des pilotes EDPm alias engins de déplacements personnel motorisé ou patinette électrique (majoritairement).

Cet été, la France ne retrouvera pas les millions de touristes étrangers qui la traverseront. Cependant, les Français devraient les remplacer avec des vacances en France pour ceux qui en prennent. Prudence sur la route, évidemment.

Pour résumer

Le nombre de tuées sur les routes de France métropolitaine en juin est en hausse de 37% par rapport à juin 2020, selon les chiffres publiés par l'ONISR.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.