par Thibaut Emme

Sécurité Routière 2021 : +99 % en avril. Mais...

Voilà, on arrive aux mois "post-confinement" et forcément les statistiques en sont toutes folles. Le nombre de morts double au mois d'avril par rapport à 2020.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

203 personnes sont décédées sur les routes de Métropole en avril 2021. Comparé à 2020, c'est 101 personnes de plus et +99%. Mais, l'an dernier, nous étions totalement confinés contre un couvre-feu à 19h pour cette année. Si on regarde par rapport à avril 2019, on a en fait une baisse de 14%. Et si on lisse en prenant la moyenne des mois d'avril de 2015 à 2019, la baisse reste de 12%. En clair, c'est un "bon" mois d'avril qui s'explique vraisemblablement par la limite de déplacement de 10 km ainsi que le couvre-feu. L'absence encore de touriste a également sa part.

Selon l'ONISR (Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière), "le gain de mortalité serait dû pour 2/3 au couvre-feu et pour 1/3 à la réduction des déplacements en journée. La baisse de trafic en avril 2021 est estimée par le Cerema (dataviz trafic) être de l'ordre de -20 % par rapport à la référence de janvier 2020 alors qu'elle était de l'ordre de -70 % en avril 2020 lors du 1er confinement."

Une baisse par rapport à avril 2019

Du côté des accidents corporels, à 3 668 en avril 2021 contre à peine 1 100 en avril 2020, la hausse est encore plus spectaculaire. En revanche, par rapport aux 4 347 d'avril 2019, cela fait 679 accidents corporels de moins soit 16% de baisse.

Pour les blessés, là encore il faut regarder par rapport à 2019. En effet, 4 433 personnes ont été blessées en avril 2021, alors qu'ils étaient 1240 en avril 2020. 3 193 personnes de plus, c'est une hausse de 260% ! Mais, par rapport à avril 2019, alors on constate une baisse de 994 blessés soit -18%.

Concernant les catégories de tués, il est, là aussi, difficile de tirer des conclusions. Les automobiliste voient leur nombre de tués baisser de 25% sur une année, les piétons de 26%. Mais, les confinements de 2020, les restrictions de circulations et les couvre-feux de 2021 ont une influence directe.

Attention aux cyclistes

En revanche, conséquence inquiétante de la pandémie, l'engouement pour le vélo fait augmenter la population cycliste et par conséquent - statistiquement - le nombre de cyclistes tués. +5% sur une année. Cette croissance des "vélotafeurs" doit pousser à mieux organiser leurs déplacements. Et cela passera immanquablement par des voies cyclables dédiées, physiquement séparées des voies de "circulation motorisée".

Quant aux chiffres de la Sécurité Routière, ils vont encore être perturbés le temps des restrictions dues à la pandémie. Pas de touriste étranger, des Français qui restent majoritairement en France, des déplacements moindre. A moins que cela doive se pérenniser auquel cas les aberrations statistiques deviendront la norme.

Pour résumer

Voilà, on arrive aux mois "post-confinement" et forcément les statistiques en sont toutes folles. Le nombre de morts double au mois d'avril par rapport à 2020.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.