Permis de conduire : Non, pas d'examen médical pour les séniors
par Thibaut Emme
Et pourtant c'est une bonne idée

Permis de conduire : Non, pas d'examen médical pour les séniors

Une petite musique déjà entendue il y a plusieurs années revient depuis quelques temps : le Gouvernement voudrait instaurer une visite médicale pour les séniors pour le permis de conduire. Le Ministre Clément Beaune a coupé court. Mais, est-ce que ce ne serait pas une bonne idée à généraliser ?

Zapping Le Blogauto Essai de La Mazda MX30 R-EV

Sur Sud Radio, le Ministre des Transports s'est déclaré opposé à imposer une visite médicale aux personnes âgées pour conserver le permis. Il a, ainsi, voulu couper court aux rumeurs qui reviennent.

"Je veux couper court à des rumeurs ou à des fausses nouvelles", a déclaré Clément Beaune.

Les rumeurs ne viennent pas de nulle part. C'est une discussion à la Commission Européenne qui a évoqué ce type d'obligation. Fruit de cette discussion, un rapport envisage un contrôle médical ou des mises à niveau pour les plus de 70 ans. La France y est donc opposée. Cela laisserait penser que les "vieux" sont incapables de conduire et qu'ils ont un permis "périmé".

Et pourtant, il y a un intérêt, et pour les plus jeunes aussi

Le permis de conduire en France est "à vie" pour les catégories A et B si on ne perd pas tous ses points ou qu'on ne se le fait pas suspendre ou annuler. Certains militent pour un examen de santé obligatoire à partir d'un certain âge. Et si on allait plus loin ?

En effet, les personnes âgées n'ont pas forcément plus d'accidents que les autres. Elles font souvent bien moins de kilomètres, et souvent moins vite. Evidemment, on a tous croisé un jour la route d'une personne "âgée" un peu désorientée ou qui a fait une fausse manoeuvre. Leurs véhicules sont rarement exempts de rayure ou de tôle froissée.

Mais, les statistiques de la sécurité routière plaident pour une généralisation des examens de santé. Les malaises représentent par exemple déjà 9% des facteurs d'accident mortel (en causes multiples) pour les 45-54 ans. Cela grimpe à 17% chez les 55-64 ans, soit autant que l'alcool ou la vitesse excessive !

Un code de la route qui évolue tous les ans

Dès lors, pourquoi ne pas généraliser la visite médicale à tout âge de la vie ? Cette visite médicale serait alors l'occasion pour les plus jeunes d'un bilan d'addictologie puisque l'alcool par exemple est le facteur d'accidents mortels dans près ou plus de 30% des cas pour les 18 à 44 ans ! Les stupéfiants le sont dans Plus de 20% sur les 18-34 ans. En résumé, à tout âge de la vie une visite médicale pourrait s'imposer. La fréquence serait encore à apprécier. Tous les 5 ans ? Tous les 10 ans ? Il s'en passe des choses en 10 ans.

Quant à la "mise à niveau", il serait bon de la faire tous les 5 ans, dès l'obtention du permis. Ceux qui ont (re)passé un permis qui a demandé de retourner passer le code le savent. On prend de "mauvaises" habitudes en conduisant. Et le code évolue tout le temps. Cette année, les questions ont, par exemple, évolué pour être moins "piégeuses". Mais, depuis votre permis, de nouvelles règles existent comme le "corridor de sécurité", ou les panneaux M12. Sans mentionner ce que l'on oublie allègrement tous les jours comme les "sas vélos" ou les distances de sécurité.

En bref, plutôt que de rejeter d'un bloc tout examen médical pour les plus âgés d'entre nous, et si le gouvernement instaurait une visite médicale et quelques heures de code pour tout le monde ? Tous les 5 ans ? Chiche ! Ceux qui fustigent la "répression" et prônent la prévention et la formation ne pourront qu'être d'accord.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Clément Beaune, ministre des transports, a voulu couper court aux rumeurs : Non, le Gouvernement n'envisage pas de visite médicale pour les plus âgés pour conserver le permis de conduire.

Pourtant, ce serait une bonne initiative, à mettre à tout âge. Car tout le monde est concerné par les pépins de santé, ou les addictions à l'alcool et/ou la drogue. Couplons cela à une mise à niveau du code de la route et mettons-le en place tous les 5 ans. Chiche !

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.