par Thibaut Emme

Accidentalité Routière - mai 2021 : +4%

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) note une hausse du nombre de morts sur les routes en mai 2021 par rapport à mai 2020.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

En effet, 216 personnes sont décédées le mois dernier, en France métropolitaine, contre 207 en mai 2020. Cela représente une hausse de 9 personnes tuées soit 4%. Toutefois, si on compare avec le mois de mai 2019, hors période Covid donc, ce chiffre est en baisse de 11%. Il est à noter que le trafic est revenu "presque" à la normale selon le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement).

Les autres indicateurs suivent la même logique : en hausse par rapport à mai 2020, mais en baisse par rapport à 2019. Ainsi, le nombre d'accidents corporels s'établit à 4 542 en mai 2021, contre 3 121 en mai 2020 (soit une hausse de 46%). Ce même nombre, comparé à mai 2019, est en baisse de -3% (4 664 accidents).

Du côté des blessés, les forces de l'ordre en ont dénombré 5 763 en mai 2021, contre 3 710 en mai 2020. Cela représente 2 053 personnes blessées de plus (+55%). Par rapport à 2019, c'est, là encore, en baisse de -2% (-91 blessés).

Les usagers vulnérables plus touchés

Depuis le début de l'année 2021, le nombre de tués sur les routes s'établit à 948. Cela représente une hausse de 6 tués par rapport à 2020, mais une baisse de 278 tués par rapport à 2021. En 2020, le premier confinement avait arrêté 80% du trafic. Cette année, le trafic a moins été interrompu, mais les interdictions de dépasser 30 km sauf motif impérieux, et les couvre-feu ont largement limité le trafic routier en soirée. Sur une année glissante (juin 2020 à mai 2021), la baisse est spectaculaire par rapport à juin 2018-mai 2019 avec 693 tués de moins (21%) pour un total de 2 547.

Parmi les catégories d'usagers de la route les plus touchées (en variation de pourcentage), on trouve surtout les cyclistes avec 5 tués de plus qu'en 2020, mais surtout 14 de plus qu'en mai 2019. Depuis le début de la pandémie, le nombre de cyclistes quotidiens a fortement augmenté. Malheureusement, les autres usagers qui ne respectent pas forcément toutes les règles, les infrastructures toujours (souvent) inadaptées et la promiscuité entre des véhicules et des humains font que les accrochages sont de plus en plus nombreux, au détriment évidemment des plus vulnérables.

Cela est corroboré par la hausse de la mortalité en agglomération. Ce sont 17 tués de plus en 2021 par rapport à mai 2020, et 5 de plus par rapport à 2019. Là encore, il faut réagir promptement avant que ces chiffres ne dérapent.

Pour résumer

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) note une hausse du nombre de morts sur les routes en mai 2021 par rapport à mai 2020.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.