par Thibaut Emme

135€ si vous laissez tourner votre moteur à l'arrêt

Le maire de Nancy, Mathieu Klein, vient de prendre un arrêté municipal qui interdit de laisser tourner son moteur alors qu'on est stationné. Sauf que cette disposition existe déjà dans le code de la route.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

L'arrêté municipal nancéen prévoit "l’interdiction aux conducteurs de laisser tourner leur moteur en stationnement ou à l’arrêt en dehors de la circulation". Si jamais vous ne respectez pas cet arrêté, vous vous exposez alors à une amende de 4e classe, d'un montant de 135 euros. Selon le premier édile, c'est une décision frappée du bon sens. On ne peut que le reconnaître. Sont exemptés de cet arrêté les véhicules de secours aux personnes, de service public en intervention ou les transports frigorifiques.

Mais, en fait, et comme le rappelle lui-même l'élu, c'est déjà une disposition légale. En effet, d’après un arrêté du 12 novembre 1963 du "Ministère des Travaux publics et des Transports", et toujours en vigueur : "Les véhicules en stationnement doivent avoir leur moteur arrêté, sauf en cas de nécessité, notamment lors des mises en route à froid". Attention, on parle bien de stationnement et non d'arrêt. Ainsi, si vous restez à proximité du véhicule (donc arrêté) votre moteur pourrait resté allumé sans contrevenir à l'arrêté. Ceci a été repris dans l'esprit de l'article R318-1 du code de la route.

Certaines villes ont été plus loin comme Sceaux (peut-être encore valable) qui interdit aussi le moteur allumé lors d'un arrêt. Le Maire de Nancy reconnaît l’aspect symbolique de sa mesure. Elle a au moins le mérite de mettre en avant une pratique trop souvent constatée et pourtant interdite.

Symbolique ou bénéfique pour la pollution ?

Evidemment, un moteur qui tourne pour rien est de la pollution. Cependant, il faut savoir de quoi on parle. Les moteurs actuel consomment environ 0,6 l/h. 5 minutes à laisser tourner son moteur "pour rien" consomme donc 0,05 litres de carburant. De quoi faire de 500 m à 1 km selon la consommation de sa voiture. Bien sûr, si tout le monde fait cela, cela représente des milliers de kilomètres pour rien, mais cela représente une goutte de pollution dans l'océan des pollutions urbaines.

Quant aux fameuses exemptions de l'arrêté de 1963, il y en a une qui concerne les démarrages à froid. Or, si en 1963 les moteurs pouvaient demander quelques minutes pour "bien chauffer", ce n'est plus le cas. Une trentaine de secondes suffisent amplement. Bien entendu, il faut tout de même y aller doucement sur les premiers kilomètres, surtout si vous avez un moteur turbo.

On considérait avant que couper son moteur pour le redémarrer 60 secondes plus tard consommait plus que de le laisser allumé. C'est évidement faux avec nos moteurs modernes. C'est d'ailleurs le principe du "Stop&Start" qui va couper le moteur et aider à le relancer, même pour quelques secondes d'arrêt. A l'étranger, certains pays comme la Belgique ou l'Italie (récemment) ont également interdit de laisser le moteur tourner pour rien. En Italie, l'amende grimpe à 217 € !

#communiqué 📃🚘💨 La Ville de Nancy rappelle l'interdiction aux conducteurs de laisser tourner leur moteur en stationnement ou à l'arrêt en dehors de la circulation. ⤵️ pic.twitter.com/Q3pFi5n1H9

— Ville de Nancy (@VilledeNancy) August 12, 2022

Pour résumer

Saviez-vous que laisser tourner son moteur à l'arrêt est strictement interdit et peut vous valoir 135 € d'amende (minorée à 90 € si réglée rapidement) ? C'est en vigueur depuis 1963.

Le Maire de Nancy, Mathieu Klein, remet cette interdiction en lumière en prenant lui-même un arrêté municipal - superfétatoire - qui réaffirme l'interdit.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.