Credit Photo - Cyan Racing
par Thibaut Emme

WTCR : Cyan se retire à cause de la sécurité

Devant de graves soucis avec les pneumatiques qui éclatent, et devant l'inaction du promoteur du championnat, l'écurie Cyan (Lynk & Co) a décidé de se retirer immédiatement du WTCR.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La WTCR (World Touring Car Cup) est le successeur du WTCC. Le WTCC a connu son quart d'heure de gloire quand Citroën a rejoint Honda, Lada, etc. et mis un peu d'argent et de publicité sur la série avec Loeb, Muller et Lopez. Sauf que Citroën a laissé tomber le WTCC comme une vieille chaussette et que le championnat est mort, faute de combattant. Le WTCR l'a remplacé, en changeant un peu officiellement les règles. Par exemple, les constructeurs ne sont plus officiellement impliqués (le championnat est par équipe et non par marque). Mais côté retombées médiatiques, ce n'est plus cela.

Depuis le début de 2022, il y a un gros souci avec les pneumatiques. Au mois de mai, les courses en Allemagne sur la Nordschleife au Nürburgring a été annulée après des explosions de pneus. A Vallelunga en Italie, dernière manche en date, de nouveaux de graves problèmes pneumatiques ont perturbé le weekend pour Cyan. Et encore, perturber est un euphémisme puisque Yvan Muller a été victime d'une crevaison à plus de 200 km/h. Le Cyan Racing a alors décidé de se retirer du weekend.

Devant l'inaction du promoteur, c'est désormais du championnat qu'ils se retirent. Comment en est-on arrivé là ? En fait, (trop) dominateurs l'an dernier avec le titre écurie et le titre pilote (Yann Ehrlacher), les gens du Cyan Racing sont cette année fortement pénalisés par la "balance de performance". La voiture est fortement lestée. Jugez plutôt, elle embarque 80 kg de plus sur la voiture première du championnat, la Hyundai Elantra N TCR.

Encore une histoire de BoP

Ce poids plus élevé met à mal les pneumatiques qui lâchent plus fréquemment sur la Lynk & Co 03 TCR que sur les autres. Cyan a tenté de dialoguer avec les promoteurs pour baisser ce lest mortifère. Devant visiblement un refus, Cyan décide de retirer les voitures. Pour le WTCR c'est un coup rude car ce sont 5 voitures au total qui ne courront pas sur l'Anneau du Rhin en Alsace ce weekend. Alsace où Ehrlacher comme le tonton Muller étaient évidemment très attendus.

"Nous avons un pneu cette année qui ne peut pas encaisser la fenêtre de poids de la Balance de Performance et de Compensation pour toutes les voitures sur toutes les pistes. Et notre voiture est la plus lourde de toutes. En conséquence, nos pilotes sont soumis à des défaillances de pneus à grande vitesse et à des accidents. Il n'est tout simplement pas possible pour Cyan Racing de poursuivre la saison de manière sûre », a déclaré Fredrik Wahlén, team manager de Cyan Racing.

Pour le moment, le jet d'éponge est pour l'Alsace. Mais, si ce geste ne provoque pas de réaction du côté du promoteur, ce sera aussi l'abandon pour les manches de Corée du Sud, de Chine, et de Macau. Evidemment, il reste encore 6 écuries sur 8 et 12 pilotes sur 17 engagés.

Notre avis, par leblogauto.com

Le signal est fort car le Cyan Racing, c'est 5 titres en 3 ans, 3 titres écurie et 2 titres pilotes. Quand la grande écurie et les pilotes qui font ton championnat se barrent, c'est très mauvais signe. Le WTCR est passé en 3 années de "on doit limiter le plateau à 26 concurrents" à "on termine un championnat à 12 voitures".

Clairement Eurosport (le promoteur) et le manufacturier Goodyear sont responsables de cette hécatombe. Le pire ? On devrait voir les Lynk & Co en TCR Asia (ils y sont déjà) et TCR Europe, mais plus en WTCR...championnat mal géré = championnat qui meurt.

Pour résumer

Le WTCR (super tourisme FIA) connait de gros soucis de pneumatiques en 2022. Devant le refus du promoteur de trouver une solution acceptable, le Cyan Racing, 5 titres en 3 ans, décide de retirer ses 5 voitures Lynk & Co 03 TCR, à minima pour la manche alsacienne ce weekend.

Pour le WTCR il y a urgence à se réinventer sous peine de mort imminente.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.