Credit Photo - Trophée Andros
par Thibaut Emme

Trophée Andros - Val Thorens 2022 : les têtes d'affiche déjà là

L'édition 2022-2023 du Trophée Andros sera dédiée à Patrick Tambay qui nous a quitté ce jour. Tambay (avant son fils Aurélien) a participé au Trophée et était apprécié dans le paddock.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Val Thorens inaugure la saison du Trophée Andros. Une saison qui promet beaucoup avec de grands noms qui reviennent comme Yvan Muller, ou ceux des dernières saisons comma Panis, Dubourg, etc. Et il ne faut pas se manquer car la saison est courte en Andros.

Sur la course 1, Berthon se montre à son avantage en Q1 devant Dubourg ou Pernaut. Panis, Muller, Boccolacci, Ferrier, Loeb ou Ehrlacher sont légèrement derrière. Mais la Q2 devrait aller plus vite. C'est le cas, Boccolacci met une mine à tout le monde. Le pensionnaire du Sébastien Loeb Racing signe le meilleur temps devant un Yvan Muller de retour. Berthon et Dubourg ont décidé de bypasser cette Q2.

Après ces deux manches qualifs, se déroule la super pole avec les 6 premiers. Dubourg signe le meilleur temps devant Berthon et Boccolacci. Mais Dorian conserve la pole position devant Nathanaël et Yvan pour la finale #1. Cette finale oppose les 6 premiers des qualifs+superpole. La petite finale de son côté oppose les 7 derniers dont Ehrlacher qui fait un premier faux-pas, ainsi que Loeb, Ferrier ou Fourmaux (plus habitué au WRC). En finale, Boccolacci l'emporte devant Berthon et Panis qui a pu passer Durbourg au premier tour. Première victoire pour le SLR.

Course 2

Dans la seconde manche, Aurélien Panis signe le meilleur temps de la Q1 devant Muller et Ghiretti. Dubourg n'est que 6e, Boccolacci 11e. Résultat la Q2 est disputée et c'est Yvan Muller (monsieur Trophée Andros !) qui signe le meilleur temps devant Clairet et Dubourg. En Super Pole, Panis l'emporte devant Clairet, Berthon, Muller, Dubourg et Ghiretti. En finale, Panis était injouable et Muller doit lui laisser la victoire. Mais, pour son retour, il signe une première deuxième place. Bravo à lui.

Durboug grimpe sur la troisième marche, devant Ghiretti, Berthon et Jimmy Clairet. Au cumul de qualifis, de la super pole et de la finale, Clairet conserve sa troisième place et grimpe sur le podium de cette seconde manche.

Classement général

Aurélien Panis repart de Val Thorens en tête du Trophée Andros Elite Pro. Il compte 122 points contre 116 à Berthon second. Muller pour son retour a marqué 114 points, 2 de plus que Dubourg. Boccolacci peut remercier sa victoire en manche 1 car la deuxième fut catastrophique. Il est 5e, mais à 19 points de Panis.

CltPiloteTOTAL
1Aurélien PANIS 122
2Nathanaël BERTHON 116
3Yvan MULLER 114
4Jean-Baptiste DUBOURG 112
5Dorian BOCCOLACCI 103
6Olivier PERNAUT 94
7Jimmy CLAIRET 91
8Yann EHRLACHER 91
9Alessandro GHIRETTI 89
10Christophe FERRIER 82
11Anthony PELFRENE 76
12Adrien FOURMAUX 76
13Jérôme GROSSET-JANIN 38

Elite (mêmes voitures partagées mais pilotes en théorie moins aiguisés)

En Elite, Julien Fébreau (oui le commentateur de la F1 sur Canal+) remporte la première course. Ami des Dubourg, il court pour le Dubourg Racing. Il fait la totale avec la 1er place en qualif, la victoire en finale et le meilleur tour en course. Il devance Benezet, Fontanel et Moinel. Là encore des noms connus sur l'Andros pour cette nouvelle saison.

En 2de manche, Fébreau a moins de grinta et ne se qualifie pas pour la finale. Devant, on retrouve Pussier (concessionnaire Peugeot entre autres) qui revient sur le devant de la scène. Il devance Maloine en qualif mais ce dernier le passe en finale. Pas suffisant pour l'emporter néanmoins. Par contre Benezet 6e de la finale a rusé pour obtenir le point du meilleur tour en course.

Au général, Pussier devance Benezet, Moinel et Fébreau.

Prochaine rendez-vous en Andorre dans deux semaines, les 16 et 17 décembre 2022.

A propos du e-Trophée Andros

Après des années en thermique, les voitures de l'élite pro et élite sont passées à l'électrique. Les voitures sont des AS01 (Andros Sport) maquillées et renommées selon le sponsor. Dubourg Racing roule des Zoe quand Berthon ou Clairet ont des "Peugeot e-208" et Panis/Ghiretti des Audi A1. D'autres écuries n'ont pas un constructeur comme sponsor et roulent des AS 01.

Le principe général de l'Andros est d'avoir des voitures partagées. Chaque voiture a un pilote Elite Pro et un pilote Elite. Le pilote Elite doit faire attention de ne pas casser la voiture pour son pilote Elite Pro. Chaque course se compose de deux manches qualificatives dont on prend chaque classement pour obtenir le résultat des qualifs (ce n'est pas un cumulé). C'est la partie tactique de l'Andros. Une bonne Q1 peut permettre de ne pas pousser en Q2 par exemple.

Les six premiers pilotes des qualifications se disputent une "Super Pole" sur un seul tour. Le total des points qualif+super pole donne la grille. Ainsi, on peut gagner la super pole mais ne pas être en pole. La finale donne un peu plus de points et le classement de la course est le total de tous les points. Ainsi, on peut gagner la finale, mais pas la course.

Piste de glace, pneus à clous (qu'il faut ménager !) 4 roues directrices (on règle le déclenchement de l'arrière et il faut "balancer" la voiture) et un balai magnifique à regarder. De vrais funambules à quatre roues.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Val Thorens ouvrait la saison du Trophée Andros avec le retour du maître Yvan Muller et la présence de Sébastien Loeb.

Boccolacci pensionnaire du Sébastien Loeb Racing a remporté la 1e course mais totalement raté la secondes. Résultat c'est Panis (champion 2020) qui prend les commandes du championnat devant Berthon et Muller.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.