par Thibaut Emme

Mercedes lâche le DTM pour la Formule E : le super tourisme allemand au point mort ?

Après plus de 25 saisons en DTM (et son ancêtre), Mercedes se retirera du plus célèbre (mais aussi du plus germano-allemand) des championnats de super tourisme à la fin de 2018 pour aller en Formule E.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Ce retrait fait l'effet d'une petite bombe car si BMW et Audi ont confirmé leur engagement en Formule E (Audi y étant depuis le début avec Abt Schaeffler NDLA), il n'était pas question de quitter ce fleuron national qu'est le DTM. Du côté de Mercedes, l'engagement pour la saison 2019/2020 dans la formule électrique se traduira donc par le retrait du DTM.

L'ITR (Internationale Tourenwagen Rennen) n'a évidemment pas tardé à réagir. Ils saluent le geste de Mercedes de prévenir très en amont pour les laisser se retourner. "Mercedes a annoncé son retrait à la fin de la saison 2018 bien en avance. Cela donne à l'ITR le temps d'analyser la situation et de préparer un concept durable pour le futur".

Enfin un vrai rapprochement DTM/Super GT ?

Les deux concurrents de Mercedes, Audi et BMW, se désolent de ce départ. Le DTM va-t-il savoir se réinventer ? En tout cas, il faudra car il y a fort à parier que ni BMW ni Audi ne restera dans une série à 2 constructeurs, surtout avec des budgets qui ont explosé. La solution serait d'attirer un autre constructeur.

Le départ de Mercedes du DTM pourrait enfin débloquer le rapprochement entre le Super GT et le DTM. Évoqué en 2015, ce rapprochement a été repoussé plusieurs fois. La raison principale est la motorisation 4 cylindres 2.0l turbo du Super GT que Mercedes estimait trop coûteuse à développer.

Audi et BMW vont-ils acter ce rapprochement et ainsi donner naissance à un championnat international ? A moins que Super GT et DTM restent distincts mais avec un certains nombre de courses communes ? Cela augmenterait certainement la visibilité et pousserait les deux "survivants" du DTM à rester.

Une autre solution pourrait être de revenir à un super tourisme plus simple. En effet, le châssis carbone commun semblait une bonne idée sur le papier, mais, depuis, l'aérodynamique a rendu les dépassements plus difficiles, et les performances proches rendent les courses "processionnaires". Un retour à une formule plus simple pourrait être salutaire. Sans cela, la série relancée en 2000 pourrait bien disparaître.

Promotion de la gamme EQ Power

En tout cas, la Formule E se réjouit de l'arrivée officielle de Mercedes d'ici peu. "Aujourd'hui est un grand jour alors que nous accueillons Mercedes dans la famille de la Formule E - s'ajoutant au nombre croissant de constructeurs qui rejoignent la révolution électrique. Cela montre combien le monde change, pas seulement en sport motorisé, mais toute l'industrie automobile" déclare Alejandro Agag, le fondateur et patron de la Formule E.

Un engagement très marketing puisque Mercedes devrait pousser sa gamme EQ au travers de cet engagement en Formule E.

Illustration : DTM, source : Formule E, DTM, Mercedes

Pour résumer

Après plus de 25 saisons en DTM (et son ancêtre), Mercedes se retirera du plus célèbre (mais aussi du plus germano-allemand) des championnats de super tourisme à la fin de 2018 pour aller en Formule E.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.