Lancer le diaporama
GT Open 2022 Ricard
+60
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

GT Open 2022 au Castellet : de la belle GT et du gros son

Championnat espagnol à l'origine, l'International GT Open s'est européanisé avec le temps et propose une belle diversité, entre GT3, monoplace, tourisme et, nouveauté cette année, la série MAXX Formula qui met en lice des monoplaces des années 2000-2010.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie
Podcast Men's Up Life
 

Le TCR toujours aussi disputé

Lancer le diaporama
GT Open 2022 Ricard
+60

Le TCR s'inscrit dans la lignée du supertourisme 2 litres des années 90-2000, avec de la bagarre et un plateau resseré. Cupra et Hyundai sont en force avec respectivement la Leon TCR et l'imposante Elantra TCR, qui n'est pas une compacte contrairement aux autres voitures de la série (Audi RS3 LMS et Honda Civic).

Le Sebastien Loeb Racing engage une Léon TCR pour John Filippi. On trouve aussi quelques habitués du TCR World comme Pépé Oriola et Matt Homola, mais le nom le plus connu est évidemment celui de l'inusable Tom Coronel, qui fut champion d'Allemagne de F3 en 1995 et qui ne passa pas loin de la Formule 1, avant de devenir un spécialiste du tourisme. Le néerlandais de 50 ans a gagné la première course, avant de terminer 5e de la seconde après une belle passe d'armes en fin de course.

Les jeunes loups de l'Euroformula Open

Lancer le diaporama
GT Open 2022 Ricard
+60

En 2020, le championnat délaisse définitivement les Formules 3 pour inventer sa propre catégorie de monoplaces. La Dallara EF320, basée sur d'anciennes F3, devient alors le modèle unique autorisé à rouler dans ce championnat, ainsi que dans son équivalent japonais : la Super Formula Lights.

Le championnat se joue pour l'instant entre le danois Oliver Goethe, dont la monoplace est aux couleurs de Gulf Racing, et l'australien Christian Mansell (aucun lien). Malheureux en course 1, Mansell a gagné de justesse la course 2 après une remontée de Goethe, qui a gagné les courses 1 et 3. Le danois conforte sa place de leader au championnat.

MAXX Formula, pour le son, le vrai

Lancer le diaporama
GT Open 2022 Ricard
+60

Série d'origine allemande, la MAXX Formula est une sorte d'intersérie monoplace. C'est toujours agéable de revoir et d'étendre ces bolides, même si le niveau de performance hétéroclite des monoplaces empêche une bagarre serrée.

On pouvait voir évoluer des Panoz Elan de l'éphémère Superleague Formula (qui associait monoplaces et livrées de clubs de football) avec un V12, une Dallara Indycar ex-Scott Dixon, des GP2 et Formule Renault 3.5, des Auto GP mais aussi une Toro Rosso F1 qui n'a malheureusement pas beaucoup roulé.

Trahi par sa mécanique dans la course 1, remportée par Kurt Boehlen sur une Dallara GP2 V8 Mécachrome, Christophe Bernier s'est rattrapé en course 2, imposant sa Panoz moteur V12 Menard 4.2 litres aux couleurs de l'Angleterre.

GT Open

Lancer le diaporama
GT Open 2022 Ricard
+60

Secondé par un championnat GT4 peuplé surtout de Porsche, le GT Open rassemblait la crème des bolides GT3 : McLaren 720S, Ferrari 488, Mercedes AMG GT, Lamborghini Huracan et Aston Martin Vantage.

Les anglais Nick Moss et Joe Osborne, de l'Optimum Motorsport, n'ont laissé personne les inquiéter. Ils remportent les deux courses au volant d'une McLaren 720S GT3 aux couleurs actuelles de McLaren Racing. Les Ferrari n'ont pas été en réussite lors de la course du dimanche, puisque trois d'entre elles ont été envoyées en tête à queue ou percutées.

Pour résumer

Présent ce weekend au Paul Ricard, l'International GT Open est un championnat européen qui rassemble des séries TCR Europe, Eurformula Open, la GT Cup avec des GT4, la série MAXX Formula et, clou du spectacle, un championnat GT3 de plus de 20 voitures.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos