Véhicule électrique : l’AIE prévoit une poursuite de la croissance
par Elisabeth Studer

Véhicule électrique : l’AIE prévoit une poursuite de la croissance

Les véhicules électriques ? Il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, et désormais ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas … l’AIE (l'Agence internationale de l'énergie), elle, y croit. Selon le rapport annuel publié mardi par l'Agence, les ventes de voitures électriques devraient poursuivre leur forte croissance en 2024, notamment en Chine.

Zapping Le Blogauto Essai Peugeot 408 Hybrid 225

Inquiétude sur la croissance du secteur

Une réduction des marges constructeurs, une guerre des tarifs, la volatilité des cours des matières premières nécessaires à la fabrication de batteries, une forte inflation et la suppression de subventions à l'achat de VE dans certains pays comme l'Allemagne ont provoqué de l'inquiétude quant à la croissance du secteur.

Cet accès de faiblesse se concentre cependant sur certains pays européens relève l’AIE.

La dynamique de croissance se maintient, poussée par certains pays

S’exprimant dans le cadre d’un communiqué, le directeur de l'AIE Fatih Birol a indiqué que selon les données de l’Agence, la « dynamique des voitures électriques » se maintenait « clairement », concédant toutefois qu’elle s’avérait plus forte sur certains marchés.

"Plutôt que de ralentir, la révolution globale de l'électrique semble se préparer à une nouvelle phase de croissance", souligne Fatih Birol. "Avec une vague d'investissement dans la fabrication de batteries, la chaîne logistique s'apprête à s'accorder avec les plans ambitieux des constructeurs automobiles" a-t-il poursuivi.

La Chine, premier marché pour la vente de voitures électriques, est moins touchées et "les ventes mondiales restent solides", note l'AIE.

Hausse de 25 % en douze mois

Au premier trimestre 2024, les ventes de véhicules électriques ont progressé de 25% en valeur glissante annuelle, une croissance similaire à celle de l'année 2023. Globalement, selon les prévisions de l’AIE, 2024 devrait encore être une année record avec une augmentation des ventes de voitures électriques de 20%. Plus d'une voiture sur cinq vendue dans le monde serait ainsi électrique, avec environ 17 millions de véhicules écoulés.

Chine : vers une part de marché de 45 %

Toujours selon les projections de l’AIE, près d'un véhicule sur trois roulant en Chine devrait ainsi être électrique en 2030, et un sur cinq en Europe et aux Etats-Unis.

L’Agence prévoit même que la part de marché des électriques devrait atteindre 45% en Chine, 25% en Europe et 11% aux Etats-Unis.

Elle note également que le marché de l'occasion se développe rapidement, baissant le coût d'accès à la technologie électrique.

La croissance du secteur devait être dopée par la concurrence entre constructeurs, la baisse des prix des batteries et des voitures, et des aides publiques à l'électrification, souligne l’Agence.

A noter qu’en Chine, les modèles électriques sont d’ores et déjà souvent moins chers que leurs équivalents thermiques. Une situation similaire devrait être atteinte d'ici 2030 pour la plupart des modèles sur les autres grands marchés automobiles, dont l'Europe estime l’AIE.

A l’heure actuelle, la situation bénéficie aux constructeurs chinois. Ces derniers ont produit plus de la moitié des voitures électriques vendues dans le monde, alors que leurs productions ne représentent que 10% des ventes de voitures thermiques.

Sources : AFP, AIE

Le rapport : ICI

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Selon le rapport annuel publié mardi par l’AIE (l'Agence internationale de l'énergie), les ventes de voitures électriques devraient poursuivre leur forte croissance en 2024, notamment en Chine.
Une réduction des marges constructeurs, une guerre des tarifs, la volatilité des cours des matières premières nécessaires à la fabrication de batteries, une forte inflation et la suppression de subventions à l'achat de VE dans certains pays comme l'Allemagne ont provoqué de l'inquiétude quant à la croissance du secteur.
La Chine, premier marché pour la vente de voitures électriques, est moins touchées et "les ventes mondiales restent solides", note l'AIE.
Cet accès de faiblesse se concentre cependant sur certains pays européens relève l’AIE.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.