Union européenne : 1 md € pour hydrogène et carburants alternatifs
par Elisabeth Studer

Union européenne : 1 md € pour hydrogène et carburants alternatifs

L'Union Européenne prend le taureau par les cornes et tente de s’attaquer à un des freins majeurs à tout déploiement de véhicules autres que les véhicules dotés de moteur thermique. Bruxelles vient ainsi de lancer un nouvel appel à projets, d’un milliard d’euros. Objectif : soutenir le déploiement d'infrastructures de transport sans carbone.

Zapping Le Blogauto Essai Jeep Avenger de 156 chevaux

Carburants alternatifs …. ET véhicules électriques 

Sont concernés : les stations de ravitaillement en hydrogène, en ammoniac et en méthanol mais également les bornes de recharges pour véhicules électriques. Elément indispensable pour rassurer les acheteurs potentiels redoutant la panne.

Reste que les « pro-hydrogènes » redoutent d’ores et déjà que les financements d’ infrastructures dédiées aux VE se taillent la part du lion. Argument invoqué : la différence de maturité des deux marchés, le marché des véhicules électriques étant nettement plus mûr. Et le fait que l’UE n’ait pas spécifié précisément la répartition budgétaire entre les deux types de technologie.

5 critères de sélection

Cinq critères ont été définis pour juger de la pertinence d’accorder un soutien au projet candidat. Lequel devra au minimum respecter 3 d’entre eux. Il s’agit des critères suivants :

o Critère de priorité : sera évaluée la pertinence du projet vis-à-vis des objectifs de l’UE

o Maturité : capacité du projet à être mené dans un laps de temps imparti

o Qualité : solidité du projet proposé d'un point de vue technique et financier o Impact, à la fois social, environnemental et économique

o Effet « catalyseur » : nécessité d'un financement de l'UE pour, par exemple, surmonter un déficit financier généré par une viabilité commerciale insuffisante

Les interventions européennes prendront la forme de cofinancement ou de subventions (30 à 70 %). Les projets devront être d’une taille minimale : les porteurs de projets doivent demander un minimum d’un million d’euros pour des cofinancements, ou deux millions d’euros dans le cadre des contributions unitaires pour véhicules électriques.

Une bonification particulière des niveaux de financement est prévue pour les pays dont le revenu national brut par habitant est inférieur à 90 % de la moyenne de l'UE-27, à savoir : Bulgarie, Tchéquie, Estonie, Grèce, Croatie, Chypre, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Malte, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie et Slovénie.

Trois dates limites de dépôt des dossiers ont été fixées :

• 24 septembre 2024 • 11 juin 2025 • 17 décembre 2025 Les candidats recevront une réponse définitive, quant à la délivrance d’un éventuel financement, dans un délai maximum de 9 mois (3 mois minimum).

Notre avis par leblogauto.com

On peut s’attendre à une rude concurrence entre les différents projets….

A noter enfin, que les heureux bénéficiaires devront s’armer de patience …. et de trésorerie … :  les fonds de la Banque Européenne promis en 2023 ne sont encore pas disponibles  ….

Sources : Union européenne

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

L'Union Européenne tente de s’attaquer à un des freins majeurs à tout déploiement de véhicules autres que les véhicules à moteur thermique. Bruxelles vient ainsi de lancer un nouvel appel à projets, d’un milliard d’euros. Objectif : soutenir le déploiement d'infrastructures de transport sans carbone.

Sont concernés : les stations de ravitaillement en hydrogène, en ammoniac et en méthanol mais également les bornes de recharges pour véhicules électriques. Elément indispensable pour rassurer les acheteurs potentiels redoutant la panne. Reste que les « pro-hydrogènes » redoutent d’ores et déjà que les financements d’ infrastructures dédiées aux VE se taillent la part du lion.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.