Tesla licencie plus de 10% de son personnel, y compris en Chine et US
par Elisabeth Studer

Tesla licencie plus de 10% de son personnel, y compris en Chine et US

Tesla - ou plutôt ses employés – victime(s) de la chute de ses ventes de ses véhicules électriques. Le constructeur américain de VE va licencier plus de 10 % de son effectif mondial, comme l’indique une note interne.
Des licenciements qui interviennent que Tesla est également confronté à une intensification de la guerre des prix pour les véhicules électriques. "Environ tous les cinq ans, nous devons réorganiser et rationaliser » justifie le constructeur.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Réduction des effectifs au niveau mondial, y compris en Chine et aux Etats-Unis

Les licenciements mondiaux de Tesla incluent une réduction des effectifs aux États-Unis et en Chine, les deux plus grands marchés du constructeur automobile, dans les domaines des ventes, de la technologie et de l'ingénierie, ont déclaré cinq sources informées de la situation. Offrant ainsi des précisions après que Elon Musk – le patron de Tesla - a déclaré lundi au personnel dans un mémo interne que l'entreprise licenciait plus de 10 % de son effectif mondial.

Licenciements immédiats

Plusieurs centres de service basés aux États-Unis ont été impactés par des licenciements massifs immédiats, principalement de personnel commercial et de techniciens, a déclaré l’une des sources.

Un autre site a licencié tout le personnel en contact direct avec la clientèle, a ajouté une source.

Un responsable de programme de Tesla en Californie a publié sur sur le site LinkedIn une feuille de calcul répertoriant plus de 140 employés, principalement des ingénieurs, qui ont été licenciés et recherchent de nouveaux emplois. Deux sources ont déclaré que les membres de l'équipe commerciale de Tesla en Chine étaient informés de leur licenciement, l'une d'elles précisant que plus de 10 % perdaient leur emploi.

Une troisième source a déclaré qu'à Shanghai, où se trouve la plus grande usine de Tesla, l'entreprise ne licencierait qu'une petite proportion de son personnel, soit "quelques dizaines" de personnes. Les actions de Tesla ont chuté de 2,5 % dans les échanges avant l'ouverture du marché mardi. Elles ont clôturé en baisse de 5,6 % lundi.

Les employés de Tesla Allemagne sur la sellette

Tesla Allemagne a réfuté les informations publiées dans les médias allemands selon lesquelles environ 3 000 des quelque 12 000 employés du constructeur automobile auraient été licenciés, et a déclaré qu'il évaluait comment mettre en œuvre les ordres de Musk à l'usine.

"Nous poursuivrons la mesure pour la Gigafactory Berlin-Brandebourg dans le contexte de toutes les exigences en matière de droit du travail et de codétermination, en impliquant le comité d'entreprise", a déclaré Tesla Allemagne mardi dans un communiqué, ajoutant que aucun employé n'avait encore été informé.

Le syndicat allemand IG Metall a déclaré lundi que Tesla n'avait pas informé ni consulté le comité d'entreprise, comme le veut la coutume en Allemagne, avant d'envoyer un courrier électronique à l'ensemble du personnel. Bien que le droit du travail allemand impose des règles strictes en matière de licenciement, environ 1 000 employés de l'usine sont sous contrat temporaire, selon une source bien informée, les rendant plus vulnérables au licenciement.

Dernière annonce de licenciements en 2022

En 2022, Elon Musk avait émis la dernière annonce à ce jour d’une série de licenciements , après avoir déclaré aux cadres qu'il avait un "très mauvais pressentiment" concernant l'économie.

Pourtant, selon les documents déposés auprès des régulateurs américains, l'effectif de Tesla est passé d'environ 100 000 personnes à la fin de 2021 à plus de 140 000 à la fin de 2023.

Départ des hauts dirigeants

Drew Baglino est l’un des principaux ingénieurs du constructeur en charge notamment du développement des batteries des véhicules de la firme a par ailleurs annoncé son départ de Tesla, après 18 ans de carrière. Rohan Patel, ancien directeur du développement des affaires de la marque, est lui aussi sur le départ.

Drew Baglino a fait ses débuts chez Tesla en 2006 et a passé pas moins de 18 ans à concevoir les batteries de ses voitures. Ce sont notamment ses équipes qui sont derrière le chargeur NACS, qui se développe aux États-Unis, et qui ont également travaillé sur le Cybertruck. C’est lui-même qui a annoncé hier son départ sur son compte X (anciennement Twitter) personnel, indiquant qu’il s’agit d’une décision difficile, sans pour autant justifier sa démarche.

Elon Musk a répondu via son compte personnel, remerciant l’ingénieur pour son travail pour Tesla. Selon l’homme d’affaires « peu ont autant contribué » que lui au développement de la marque.

Rohan Patel, était employé depuis huit ans chez Tesla, et était notamment responsable de la conformité des véhicules du constructeur avec les normes commerciales et environnementales. C’est lui qui avait défendu le dossier de la Giga Factory allemande, accusée de ne pas respecter les réglementations.

Selon les analystes financiers, ces réductions d'effectifs s’avèrent stratégiques, certains qualifient même les départs des hauts dirigeants de "signal négatif plus important aujourd'hui" montrant que la croissance de Tesla était en difficulté. Il y a moins d'un an, le directeur financier de Tesla, Zach Kirkhorn, a quitté l'entreprise, alimentant les inquiétudes concernant la planification de la succession. Baglino était un vétéran de Tesla et l'un des quatre membres, aux côtés de Musk, de l'équipe de direction répertoriée sur le site web des relations avec les investisseurs de l'entreprise.

Notre avis, par leblogauto.com

Tesla fait face à une concurrence croissante en Chine dans le cadre d’une féroce guerre de prix avec des concurrents tels que BYD, enregistrant parallèlement une baisse des ventes aux États-Unis, tout en étant confrontés à des coûts élevés d'investissement en vue de concevoir de nouveaux modèles et de développer ses projets en intelligence artificielle.

Les livraisons mondiales de véhicules au premier trimestre ont chuté pour la première fois en près de quatre ans, les baisses de prix n'ayant pas réussi à stimuler la demande.

Sources : Reuters, Tesla

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Tesla - ou plutôt ses employés – victime(s) de la chute de ses ventes de ses véhicules électriques. Le constructeur américain de VE va licencier plus de 10 % de son effectif mondial, comme l’indique une note interne.

Tesla fait face à une concurrence croissante en Chine dans le cadre d’une féroce guerre de prix avec des concurrents tels que BYD, enregistrant parallèlement une baisse des ventes aux États-Unis, tout en étant confrontés à des coûts élevés d'investissement en vue de concevoir de nouveaux modèles et de développer ses projets en intelligence artificielle.

Les livraisons mondiales de véhicules au premier trimestre ont chuté pour la première fois en près de quatre ans, les baisses de prix n'ayant pas réussi à stimuler la demande.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.