par Nicolas Anderbegani

Stellantis et GAC mettent fin à leur JV

Stellantis a annoncé lundi qu'elle procéderait à une "fermeture ordonnée" de sa joint-venture avec le chinois GAC, qui fabrique et distribue des Jeeps en Chine.


Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

En raison de la résiliation de cette joint-venture, qui avait enregistré des pertes ces dernières années, le groupe automobile comptabilisera une dévaluation non monétaire d'environ 297 millions d'euros dans les résultats du premier semestre 2022. L'absence de progrès dans le projet annoncé précédemment par Stellantis d'acquérir une participation majoritaire dans leur coentreprise a conduit GAC Group et Stellantis à entamer des discussions pour fermer la coentreprise qui fabrique et distribue les produits Jeep en Chine.

GAC-Stellantis est une coentreprise formée entre China Guangzhou Automobile Group Co et Stellantis en mars 2010. Stellantis avait annoncé en début d’année son intention d’augmenter sa participation dans la coentreprise GAC-Stellantis, de 50% à 75%. Cette annonce devait poser les nouvelles bases de son activité en Chine. GAC avait réagi en déplorant que cette intention de Stellantis ait été annoncée sans son aval préalable. La nouvelle d’aujourd’hui laisse donc entendre que ce différent a laissé des traces.

Avec la fin de cette joint-venture, on ne sait toujours pas ce qu'il adviendra de Jeep en Chine. Toutefois, Stellantis a ajouté : "La marque Jeep continuera de renforcer son offre de produits en Chine avec une gamme enrichie de véhicules électrifiés conçus pour dépasser les attentes des clients chinois ».Cette décision marque une nouvelle étape dans le changement radical de stratégie de Stellantis en Chine , où PSA et Fiat Chrysler se portaient mal avant leur fusion.Carlos Tavares a déclaré que la réparation des mauvaises performances du constructeur automobile était une priorité et a annoncé en mars un plan consistant à s'appuyer sur l'importation de véhicules plutôt que sur la fabrication locale.

Lundi, le groupe a annoncé qu'il importerait une gamme électrifiée de véhicules Jeep aux concessionnaires chinois. L'avis de disparition de la JV a coïncidé avec l'annonce par Dongfeng Motor Group de la vente possible de la totalité de sa participation de 3,16 % dans Stellantis. L'investissement remonte à une participation dans le constructeur Peugeot PSA avant la fusion. Les sociétés ont également une entreprise qui produit des modèles Peugeot et Citroën à Wuhan.

Après cette annonce, la valeur en bourse de Stellantis enregistrait une hausse de 2,26% à 12,236 euros

 

Pour résumer

Lancée en 2010 du temps de FCA, la joint-venture entre Stellantis et le constructeur chinois GAC va prendre fin, après que les deux parties n'aient pas réussi à s'entendre sur une augmentation à 75% de la part du groupe européen dans le capital.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.