Stellantis / Italie : production en baisse de 10 % au 1er trimestre
par Elisabeth Studer

Stellantis / Italie : production en baisse de 10 % au 1er trimestre

La production de voitures particulières et de fourgonnettes dans les usines italiennes de Stellantis a chuté de 9,8 % d'une année sur l'autre au cours des trois premiers mois de cette année, pour atteindre 170 415 unités, a déclaré le syndicat FIM-CISL vendredi.
Des informations qui voient le jour alors que le constructeur automobile mène actuellement des discussions avec le gouvernement italien. Objectif affiché : mettre en place un plan visant à inverser une tendance à la baisse de la production sur plusieurs années en Italie.

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

Stellantis s’éloigne de l'objectif de production d'un million d'unités

La production du premier trimestre a chuté de 51 % à Mirafiori, en raison de retards dans le nouveau régime d'incitations à l'achat d'automobiles en Italie et d'une demande mondiale atone pour les véhicules entièrement électriques, ce qui a pesé sur les taux de production de la petite voiture électrique Fiat 500 BEV, a déclaré la FIM-CISL.

Des chiffres qui ont fait dire au responsable de la FIM-CISL, Ferdinando Uliano, en présentant un rapport trimestriel sur les niveaux de production de Stellantis que les données du premier trimestre « éloignent davantage Stellantis de l'objectif de production d'un million d'unités.

Le syndicat prévoit une production annuelle pour Stellantis en Italie de 630 000 véhicules en 2024, contre 751 000 l'année dernière, sur la base des données du premier trimestre.

Des incitations source d’amélioration

La prévision ne prend toutefois pas en compte les incitations à l'achat d'automobiles annoncées par le gouvernement, d'une valeur d'environ 950 millions d'euros pour 2024, qui devraient entrer en vigueur ce trimestre.

"Nous sommes convaincus que cette prévision peut s'améliorer au cours de l'année", a déclaré Uliano, ajoutant que Stellantis estime que les incitations pourraient ajouter 20 000 ventes d'unités pour la Fiat 500 BEV en 2024.

Le groupe automobile estime pour sa part que l'objectif de production dépend de plusieurs facteurs, notamment des incitations à l'achat d'automobiles, des coûts énergétiques plus bas et du développement d'un réseau de recharge pour les véhicules électriques.

Rome en discussions avec le chinois Chery

Selon des sources proches du dossier , le gouvernement italien serait en pourparlers avec Chery en vue de doper la production automobile locale.

Si l’on en croit la teneur des déclarations, ce n’est pas tant Chery qui serait moteur sur le dossier que le gouvernement italien.

Rome souhaiterait en effet attirer un autre grand constructeur automobile dans le pays, en plus de Stellantis.

Objectif : augmenter la production nationale automobile

Rome souhaite augmenter la production nationale italienne à 1,3 million de véhicules par an, contre moins de 800 000 en 2023.

Le gouvernement est déjà en discussion avec Stellantis - le seul grand constructeur automobile implanté dans le pays - pour augmenter la production du groupe à un million d'unités annuellement d'ici la fin de cette décennie, un total qu'il avait atteint pour la dernière fois en 2017.

Mettre fin au monopole de Stellantis

Le gouvernement italien est avant tout à la recherche d'un second constructeur automobile en vue de mettre fin au monopole de Stellantis. « Il n'y a qu'en Italie que l'on trouve cette anomalie d'avoir un seul constructeur automobile », avait déclaré en février dernier Adolfo Urso, le ministre des Entreprises italien. « Pour défendre la filière italienne, nous avons besoin d'une production d'au moins un million de voitures et d'environ 300.000 véhicules utilitaires légers » chaque année, avait-il détaillé.

Sources : Reuters

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La production de voitures particulières et de fourgonnettes dans les usines italiennes de Stellantis a chuté de 9,8 % d'une année sur l'autre au cours des trois premiers mois de cette année, a déclaré le syndicat FIM-CISL vendredi.
Le constructeur automobile mène actuellement des discussions avec le gouvernement italien. Objectif affiché : mettre en place un plan visant à inverser une tendance à la baisse de la production sur plusieurs années en Italie.
Rome souhaite augmenter la production nationale italienne à 1,3 million de véhicules par an, contre moins de 800 000 en 2023.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.