par Thibaut Emme

Renault, les nouveaux véhicules améliorent le bilan

Si on ne tient pas compte de la retraite de Russie, le groupe Renault affiche un premier semestre 2022 en avance sur les prévisions financières de l'année malgré des ventes en volume qui reculent fortement.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Malgré la Russie

Comme d'autres constructeurs automobiles, Renault a décidé de faire face à la crise des composants électroniques, et aux ruptures d'approvisionnement, en privilégiant certains véhicules à plus forte marge. Les résultats de cette politique se voient sur le premier semestre 2022. En effet, les ventes ont reculé en volume de 11,9% au niveau mondial pour le groupe Renault. En revanche, le chiffre d'affaires ressort à 21,1 milliards d'euros sur S1 2022 contre 21,06 milliards d'euros pour S1 2021.

La marge opérationnelle s'établit à 4,7% du CA, soit 988 millions d'euros en augmentation de 556 m€. La marge opérationnelle de la partie automobile est de 420 millions d'euros soit 2,1% du CA de l'automobile (19 574 millions d’euros). Concernant le résultat net, il faut regarder avec et sans Avtovaz. En effet, en se séparant de ces activités russes, le groupe Renault a dû passer 2,3 milliards d'euros de provision. Le résultat net sans cette partie serait positif de 657 m€. C'est à comparer avec le premier semestre 2021 qui présentait un résultat net de 199 millions d'euros. Le flux de trésorerie disponible (free cash flow) est positif à 956 millions d'euros.

Les véhicules à forte marge sauvent le bilan

"Le succès d’Arkana, lancé au 2nd trimestre 2021, ainsi que ceux de Jogger et Mégane E-TECH électrique au cours du 1er semestre marquent le renouveau de la marque Renault sur le segment C et ont permis de générer un effet mix produit positif de 3,3 points".

Nissan, partenaire (filiale) de Renault au sein de l'Alliance, participe au bilan de Renault à hauteur de 325 millions d'euros. Cela permet de compenser la contribution négative de la dépréciation des titres de Renault Nissan Bank en Russie par exemple.

Renault se dit en avance sur ses objectifs 2022. Renault Group a remboursé par anticipation 1 milliard d’euros du prêt d’un pool bancaire bénéficiant de la garantie de l’Etat français (PGE). Durant le 2nd semestre 2022, 1 milliard d’euros au titre de l’échéance contractuelle sera remboursé. Renault compte toujours rembourser la totalité de ce prêt garanti par l'Etat au plus tard fin 2023.

Enfin, côté stocks, le total des véhicules neufs (y compris le réseau indépendant) au 31 juin 2022 est de 348 000 véhicules. Fin juin 2021, il s'établissait à 427 000. Les stocks représentent environ 60 jours de ventes.

En millions d’eurosS1 2021S1 2022Variation
Chiffre d’affaires Groupe21 05721 121+0,3%
Marge opérationnelle432988+556
En % du chiffre d’affaires2,1%4,7%+2,6 pts
Autres produits et charges d’exploitation-70-49+21
Résultat d’exploitation362939+577
Résultat financier-138-236-98
Part dans ie résultat des sociétés mises en équivalence160214+54
dont Nissan100325+225
Impôts courants et différés-185-260-75
Résultat net368-Z666-2 034
dont activités poursuivies199657+458
dont activités abandonnées169-2323-2492
Résultat net, part du Groupe354-Z3S7-1 711
Free cash-flow opérationnel de l’Automobile-fM4956+1 470

Notre avis, par leblogauto.com

Est-ce que les prévisions initiales de Renault étaient volontairement pessimistes pour qu'au fil du temps la réalisation apparaisse meilleure que prévue ? Toujours est-il que le groupe automobile français est en avance sur ces objectifs. Le remboursement par anticipation d'un milliard d'euros par exemple en est l'illustration. C'est d'autant plus fort avec l'ornière russe dont il a fallu se sortir rapidement.

Le seul point noir de ces politiques commerciales "vendre moins mais vendre mieux", ce sont les acheteurs de véhicule du bas de la gamme (ou "entry") qui doivent patienter plus longtemps que ceux qui veulent des véhicules à forte marge.

Pour résumer

Le groupe Renault est en avance sur ses objectifs financiers de 2022. Malgré la Russie et la perte sèche d'Avtovaz, Renault montre des chiffres meilleurs que prévus. Cela devrait rassurer les investisseurs.

Renault applique la politique de mieux vendre, quitte à moins vendre. Cela réussit à plein d'autres constructeurs après tout.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.