par Elisabeth Studer

Niveau record pour le prix de l’essence, le seuil de 2 euros franchi

Selon des chiffres officiels publiés mardi, les prix des carburants routiers vendus en France ont largement progressé la semaine dernière. Le prix de l’essence a même atteint des niveaux records, franchissant le seuil symbolique de 2 euros, et ce, malgré le soutien financier mis en place par le gouvernement pour diminuer les prix à la pompe.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le sans plomb 95 et sans plomb 95-E10 franchissent le seuil de 2 euros

Selon des chiffres du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi, le prix du super sans plomb 95 a atteint 2,1012 euros le litre en moyenne la semaine dernière, tandis que celui du sans plomb 95-E10 s’établissait à 2,0660 euros. Le prix du gazole a lui aussi fortement progressé, mais est toutefois demeuré en dessous du seuil symbolique, à 1,9615 euro le litre.

Des prix aussi hauts pas vus depuis la mi-mars

Le prix de ces deux carburants n'avait pas dépassé les 2 euros, en moyenne, depuis la mi-mars.

Le super sans plomb 95 valait à cette date 2,0825 euros en moyenne et le sans plomb 95-E10 2,0286 euros.

Des prix qui tiennent compte malgré tout de la ristourne de 18 centimes

Et ce pourrait être pire ! ces prix d’ores et déjà élevés tiennent tout de même compte de la ristourne de 18 centimes le litre - en métropole - mise en place par le gouvernement.

Alors que la mesure devait s’achever fin juillet, Emmanuel Macron a récemment annoncé qu'elle serait prolongée en août.

Une hausse des prix due en grande partie à l’embargo de l’UE sur le pétrole russe

Les prix du pétrole évoluent à des niveaux élevés depuis le 24 février, date du début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Ils ont de nouveau enregistré une nouvelle flambée, suite à l'embargo progressif récemment annoncé par l'Union européenne. Mardi, les cours du brut approchaient 120 dollars le baril.

La hausse du sans-plomb due à des facteurs saisonniers

La hausse spécifique du sans plomb, désormais redevenu plus cher que le gazole comme à l’accoutumée fluctue en fonction de facteurs saisonniers. Ce carburant est en effet le plus consommé aux États-Unis, qui se préparent pour la saison estivale des grands déplacements en voiture ("driving season").

"Depuis le mois de mai, les acteurs américains achètent davantage de sans plomb pour être capables d'approvisionner, de fournir la demande supplémentaire et cela a un impact par ricochet sur les prix en Europe", expliquait la semaine dernière à l'AFP Olivier Gantois, président de l'Ufip Énergies et Mobilités, qui regroupe les grands groupes pétroliers en France.

Sources : AFP

Pour résumer

Selon des chiffres officiels publiés mardi, les prix des carburants routiers vendus en France ont largement progressé la semaine dernière. Le prix de l’essence a même atteint des niveaux records, franchissant le seuil symbolique de 2 euros, et ce, malgré le soutien financier mis en place par le gouvernement pour diminuer les prix à la pompe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.