par Patrick Garcia

Le Japon privé d'Opel

Et il ne s'en plaindra pas ! les dirigeants de General Motors ont décidé de ne plus exporter la marque Opel au Japon pour privilégier le développement des marques globales telles que Daewoo/Chevrolet. C'est officiellement la raison invoquée pour ce retrait. Reste qu'avec 1800 véhicules vendus en 2005 sur le territoire japonais, la décision apparaît bien plus vitale que l'on veut bien le croire. Le simple coût du transport vers l'archipel devait faire qu'Opel vendait à perte !

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Et il ne s'en plaindra pas ! les dirigeants de General Motors ont décidé de ne plus exporter la marque Opel au Japon pour privilégier le développement des marques globales telles que Daewoo/Chevrolet. C'est officiellement la raison invoquée pour ce retrait. Reste qu'avec 1800 véhicules vendus en 2005 sur le territoire japonais, la décision apparaît bien plus vitale que l'on veut bien le croire. Le simple coût du transport vers l'archipel devait faire qu'Opel vendait à perte !

Pourtant les années passées, Opel était parvenu à écouler près de 30.000 voitures sur le sol japonais laissant entrevoir un potentiel certain.
Mais le rachat des coréens Daewoo a changé la donne. GM a pioché dans son portefeuille de marques pour en positionner quelques unes sur le marché planétaire. Opel n'en fait pas partie. Le pôle du Blitz servira dorénavant à fournir plus conséquemment des modèles clés en main à certaines marques du groupe comme Saturn aux USA, Vauxhall en Angleterre et Holden en Australie.

Les "mondiales" seront les Daewoo rebadgées devenues Chevrolet mais aussi Cadillac et Saab que General Motors espère bien décliner autour du globe.

source autoactu.com

Pour résumer

Et il ne s'en plaindra pas ! les dirigeants de General Motors ont décidé de ne plus exporter la marque Opel au Japon pour privilégier le développement des marques globales telles que Daewoo/Chevrolet. C'est officiellement la raison invoquée pour ce retrait. Reste qu'avec 1800 véhicules vendus en 2005 sur le territoire japonais, la décision apparaît bien plus vitale que l'on veut bien le croire. Le simple coût du transport vers l'archipel devait faire qu'Opel vendait à perte !

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.