Hausse modérée du marché électrique en mars 2024
par Thibaut Emme

Hausse modérée du marché électrique en mars 2024

Commence-t-on à voir les effets de la fin du bonus pour certains véhicules et la baisse à 4 000 € pour les autres ? Toujours est-il que le mois de mars 2024 ne connait une hausse que de 10% du marché du véhicule électrique. Pour autant tout n'est pas sombre.

Zapping Le Blogauto Essai Peugeot 408 Hybrid 225

Faire +10,9% dans un marché global qui se contracte, cela reste une bonne performance globale pour le VE. Selon les chiffres d'immatriculation compilés par l'AVERE, ce sont 33 981 véhicules électriques à particulier qui ont été mis à la route sur le mois de mars 2024 soit +10,9% par rapport à mars 2023. Le VUL de son côté connaît un +27% dans un volume toujours largement plus faible avec 2 944 unités sur le mois.

Dans le détail des immatriculations, la Peugeot 208 ressort encore grande gagnante. N'oublions pas que Peugeot a raflé la mise du leasing social et écoule désormais en partie ces véhicules. 3 767 unités sur le mois tout de même. La 208 devance le Tesla Model Y avec 3 045 unités. Mais, c'est moitié moins qu'en 2023. Chez Stellantis, on peut aussi compter sur la Fiat 500e, 3e à 2 691 unités mensuelles. Les Françaises restent fortes avec la Renault Twingo qui s'écoule avant de ne plus pouvoir être vendue (faute de mise à jour de l'équipement sécuritaire), devant le e-2008 et la Renault Megane E-Tech.

Derrière, on est sous les 2000 unités avec la Tesla Model 3 qui n'a plus le bonus électrique français. Grosse perf du Volvo EX30 qui devance la MG 4 qui elle non plus n'a pas le bonus depuis la réforme de ce dernier pour prendre en compte l'origine, pardon le score environnemental. 63% des certificats d'immatriculation sont au nom d'un particulier. Sur les 37% restant, ce sont des personnes morales qui peuvent soit être à destination d'un particulier soit d'une entreprise.

On voit donc que le Dacia Spring n'est plus dans le top 10 (148 unités sur le mois de mars 2024). Cela s'explique par la fin du bonus, mais aussi par la phase 2 qui a fait retarder les commandes. On devrait le retrouver dans les prochains mois car il reste très bien placé malgré la fin du bonus électrique pour lui. Sur les VULe, le Renault Kangoo reste maître en son marché. Il devance de très loin le Peugeot e-Partner et la Renault Zoe.

Depuis le début de l'année 2024, il s'est immatriculé 10 077 Peugeot e-208. En thermique il y en a eu 18 547. La Fiat 500e talonne la Model Y de Tesla ! A noter que la 500 en thermique s'est écoulée à 1910 exemplaires. L'an passé, rien qu'au mois de mars, Tesla avait immatriculé 6 455 Model Y ! Autant que depuis le début de 2024. La modification du bonus a réellement modifié la structure du marché du VE en France visiblement.

Les Français attendent peut-être aussi certaines nouveautés comme la Renault 5 E-Tech électrique ou le nouveau Spring qui est arrivé.

PositionModèleTotal 2024
1PEUGEOT 20810077
2TESLA MODEL Y6504
3FIAT 5006074
4RENAULT MEGANE-E4851
5TESLA MODEL 34675
6RENAULT TWINGO3932
7M.G. MG43516
8DACIA SPRING2853
9B.M.W. IX12520

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le marché électrique français a été recomposé par la modification du bonus électrique. Une des stars de l'an passé, la Model 3 de Tesla, n'est plus que 5e depuis le début de l'année. Même le Model Y a cédé la place à la Peugeot e208 qui bénéficie à plein de l'effet leasing social.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.