par Elisabeth Studer

Greenpeace : VE beaucoup plus économiques que thermiques

Les véhicules électriques seraient beaucoup plus économiques que les voitures thermiques. En tout cas, c’est ce qu’affirme Greenpeace outre Rhin. Un résultat obtenu en parti « grâce » à la flambée du prix du pétrole suite à l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Les véhicules électriques seraient beaucoup plus économiques que les voitures thermiques. En tout cas, c’est ce qu’affirme Greenpeace outre Rhin. Un résultat obtenu en parti « grâce » à la flambée du prix du pétrole suite à l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

Selon l’ONG, les prix élevés du carburant à long terme transforment les voitures équipées de moteurs à combustion, nocifs pour le climat, en un piège à coûts. « Pour les acheteurs potentiels de voitures neuves, passer à des alternatives pacifiques et respectueuses du climat est presque toujours la solution la moins chère » souligne Greenpeace Allemagne.

Jusqu’à 300 euros d’économie avec les VE selon Greenpeace

Selon une analyse des coûts établie par Greenpeace Allemagne, les véhicules électriques peuvent permettre d’économiser jusqu'à 300 euros par mois par rapport aux voitures à moteur thermique.

L'analyse de Greenpeace calcule les coûts totaux de diverses options de mobilité pour différentes tailles de ménages sur la base des données de l'association automobile allemande ADAC et d'une enquête sur la mobilité commandée par le ministère des Transports.

Les moteurs thermiques seraient des pièges à coûts

Malgré les réductions temporaires des taxes sur les prix du carburant opérées en Allemagne, les nouveaux moteurs à combustion sont des pièges à coûts lorsque l'on considère les prix élevés du carburant à long terme, fait valoir Greenpeace.

Prenant exemple de véhicules produits par Volkswagen - côté germanique « oblige » - l’ONG affirme que quiconque achète une voiture électrique Volkswagen ID.3 au lieu d’une Golf 2.0 TSI à moteur thermique économise environ 180 euros par mois, en supposant que 15 000 kilomètres soient parcourus par an.

Si on compare par rapport au SUV diesel Tiguan 2.0 TDI de VW, les économies sont considérablement supérieures – toujours selon Greenpeace – et avoisinent 290 euros par mois. Les calculs de Greenpeace tiennent également compte des récentes réductions du gouvernement fédéral dans les prix de l'énergie. Sans les réductions d'impôts sur le carburant, qui sont limitées à trois mois, le potentiel d'économies s’avère encore plus élevé.

Tout acheteur de véhicule à moteur thermique « enchaîne l’Allemagne à la Russie »

"Quiconque achète encore aujourd'hui une voiture à moteur à combustion enchaîne l'Allemagne à des fournisseurs de pétrole comme la Russie et ignore le fait que des solutions propres peuvent faire économiser beaucoup d'argent", déclare Greenpeace.

"Personne ne devrait s'attendre à ce que les prix de l'essence chutent de manière significative une fois la guerre en Ukraine terminée. Le moment est venu d'éliminer progressivement les moteurs à combustion nuisibles au climat - pour l'UE et pour chaque individu" affirme encore l'ONG.

Plus de 85 % des voiture neuves immatriculées en Allemagne en 2021 dotées de moteur thermique

Plus de 85 % des 2,6 millions de voitures neuves immatriculées en Allemagne en 2021 étaient des véhicules à moteur à combustion. L'intérêt pour les véhicules électriques en Allemagne est néanmoins en forte croissance et la crise actuelle pourrait renforcer la tendance.

En réponse à la guerre en cours en Ukraine, le gouvernement allemand vise à réduire les importations de pétrole en provenance de Russie de 50 % cette année.

Notre avis, par leblogauto.com

Greenpeace rebondit ainsi sur le conflit en Ukraine pour prêcher pour sa paroisse, en jouant sur la corde sensible : le pouvoir d’achat des ménages.

Les voitures électriques : écologiques et économiques ? Quoiqu’il en soit, il est nécessaire de prendre en compte l’amortissement du prix d’achat du véhicule pour avoir une comparaison fiable. Et c’est là, où le bât pourrait blesser. Les détails du calcul sont ici dans le rapport de Greenpeace, en allemand,  … certes, beaucoup moins poétiques que les poèmes de Goethe, je vous l’accorde.

Une réflexion qui s’avère d’autant plus nécessaire qu’à l’heure actuelle, peu de véhicules électriques d’occasion sont disponibles sur le marché, obligeant le consommateur à payer le prix fort. Un prix qui pourrait encore monter alors que les cours des matériaux nécessaires à la production de batteries pour VE ne cessent de s’envoler.

Sources : Greenpeace

Pour résumer

Les véhicules électriques seraient beaucoup plus économiques que les voitures thermiques. En tout cas, c’est ce qu’affirme Greenpeace outre Rhin. Un résultat obtenu en parti « grâce » à la flambée du prix du pétrole suite à l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.