par Elisabeth Studer

Continental table sur une hausse de la production automobile

L’espoir est de mise ! Continental s'attend à une augmentation de la production automobile au cours du deuxième semestre 2022, tablant sur une amélioration , des chaînes d'approvisionnement et de la disponibilité des semi-conducteurs.
Un élan d’optimisme alors que le groupe avait enregistré une lourde perte au deuxième trimestre. Des propos visant avant tout à rassurer les investisseurs ?

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Continental dans le rouge au 2eme trimestre 2022

Après avoir enregistré un bénéfice en 2021 après deux années de pertes successives, les comptes de l'équipementier automobile sont revenus dans le rouge au 2eme trimestre 2022 avec une perte nette de 251 millions d'euros.

Une contre-performance qui fait suite à des blocages en Chine, des problèmes de chaîne d'approvisionnement en Europe, une hausse des taux d'intérêt et des coûts de dépréciation. Cela fait tout de même beaucoup …

Continental confiant pour le second semestre

L’équipementier a confirmé ses perspectives pour l'année d'une marge EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) ajustée de 4,7%-5,7% sur des ventes de 38,3-40,1 milliards d'euros.

Ce qui sous-entend que Continental table sur un second semestre plus fort que prévu par les estimations des analystes.

"Le vent contraire actuel ressemble plutôt à un ouragan et ne se calmera pas de sitôt", a toutefois déclaré la directrice financière Katja Duerrfeld dans un communiqué.

Ajoutant : « nous ne pouvons pas être entièrement satisfaits de nos résultats commerciaux actuels - même s'ils sont conformes aux attentes - mais nous sommes optimistes pour le second semestre".

Continental prévoit la stabilité pour ses approvisionnements en énergie, mais ….

S’exprimant sur tous les sujets de tension actuels, pour une nouvelle fois tenter de rassurer les investisseurs, Continental a indiqué prévoir des approvisionnements énergétiques stables en Europe.

Prévenant toutefois qu’une pénurie de gaz naturel liée aux tensions entre l'Occident et Moscou au sujet de l'Ukraine entraînerait une réduction de sa capacité de production.

Réduire la consommation de gaz et augmenter les tarifs ….

Continental se doit en effet de répondre à l’appel du régulateur allemand de l'énergie exhortant les entreprises, le gouvernement et les consommateurs d’outre Rhin à réduire leur consommation de gaz et demandant aux sociétés de grande taille de soumettre des plans d'urgence pour réduire davantage leur consommation pendant la période hivernale durant laquelle la demande est plus forte.

En retour, le groupe a indiqué qu’il prenait des mesures pour rendre tous les approvisionnements plus sûrs, notamment en répartissant les achats sur plusieurs sources et en augmentant les stocks. Ajoutant qu’il répercutera également certaines hausses de coûts sur les clients. Nous y voilà …. Pas de miracle, en vue …

3,5 milliards d'euros de coûts supplémentaires

Car, comme toutes les entreprises, Continental est confronté à une hausse générale des prix. Ses perspectives pour l'ensemble de l'année comprennent 3,5 milliards d'euros de coûts supplémentaires dans l'énergie, la logistique et les matières premières.

Les coûts de fret pour l'expédition standard à l'étranger sont dans certains cas huit fois plus élevés que les années précédentes, a tenu à préciser l’équipementier.

Notre avis, par leblogauto.com

L’optimisme de Continental semble tout de même un peu décalé alors que son concurrent Aptiv a abaissé jeudi dernier ses prévisions annuelles de bénéfices et de revenus en raison de la dégradation de la situation économique en Europe et des craintes quant à un arrêt éventuel de l'approvisionnement en gaz russe.

Les constructeurs automobiles ont d’ores et déjà prévenu lors de leurs publications de résultats qu’ils avaient constaté une baisse de la demande en Europe et en Amérique du Nord.

Face à une inflation qui galope, la priorité est pour beaucoup de foyers de s’approvisionner en produits de première nécessité.

Un discours de Continental surtout destiné à rassurer les investisseurs ou qui s’appuie sur des estimations fiables ?

En mars 2022, Nikolai Setzer, président du directoire de Continental, avait fait référence à la forte position technologique de l'entreprise à l'occasion de la conférence de presse annuelle 2022. « Une conduite sûre, autonome, connectée et durable fournit la nouvelle puissance pour la mobilité du futur. Nous nous engageons à développer ces domaines. C'est là que réside notre force - des systèmes de freinage, des capteurs d'environnement du véhicule, des ordinateurs hautes performances et des pneus durables, aux flexibles pour la gestion thermique des véhicules électriques. Nous sommes bien positionnés grâce à notre portefeuille ciblé et à notre expertise complète en matière de logiciels et de numérisation. Sous un même toit, nous créons ensemble une dynamique pour notre réalignement stratégique » avait-il déclaré.

Sources : Continental, Reuters

 

Pour résumer

Continental s'attend à une augmentation de la production automobile au cours du deuxième semestre 2022, tablant sur une amélioration, des chaînes d'approvisionnement et de la disponibilité des semi-conducteurs.
Un élan d’optimisme alors que le groupe avait enregistré une lourde perte au deuxième trimestre. Des propos visant avant tout à rassurer les investisseurs ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.