Chrysler (Stellantis) licencie près de 400 salariés aux USA
par Elisabeth Studer

Chrysler (Stellantis) licencie près de 400 salariés aux USA

La maison mère de Chrysler, Stellantis, a déclaré vendredi qu'elle licencierait environ 400 travailleurs américains salariés. Objectif affiché : réduire les coûts, accroître l'efficacité et intensifier les plans de production de véhicules électriques.

Zapping Le Blogauto Essai de la Volkswagen ID3 (2023)

Réduction d’effectifs dans l'ingénierie/technologie et logiciels

Stellantis a déclaré qu'il réduisait ses effectifs dans les secteurs de l'ingénierie/technologie et des logiciels d'environ 400 postes aux États-Unis à compter du 31 mars, ce qui représente 2 % de ces emplois dans le monde.

Une porte-parole du constructeur automobile a refusé de discuter du nombre exact d'employés licenciés. Une source proche du dossier a confirmé qu'il s'agissait d'environ 400 salariés un chiffre rapporté pour la première fois vendredi par le Wall Street Journal.

Incitations au départ

L'année dernière, par deux fois, Stellantis a proposé des rachats à des groupes de travailleurs américains, notamment en offrant une incitation financière à 6 400 salariés américains pour quitter l'entreprise en novembre.

La société n'a pas divulgué le nombre d'employés ayant accepté les rachats, mais a déclaré en février que son effectif nord-américain était tombé à 81 341 à la fin de 2023, contre 88 835 un an plus tôt. Conformément au contrat de l'UAW, l'entreprise a convenu d'offrir des rachats de 50 000 dollars aux membres vétérans de la production et des métiers qualifiés en 2024 et 2026.

Incertitudes sans précédent

Le constructeur a par ailleurs déclaré : "Alors que l'industrie automobile continue de faire face à des incertitudes sans précédent et à des pressions concurrentielles accrues dans le monde entier, Stellantis continue de prendre les décisions structurelles appropriées dans l'ensemble de l'entreprise pour améliorer l'efficacité et optimiser » sa « structure de coûts."

En décembre, Stellantis a annoncé qu'elle supprimerait temporairement un quart de travail dans son usine d'assemblage de Detroit, qui construit des SUV Jeep, et réduirait la production dans son usine d'assemblage de Toledo, Ohio, qui fabrique la Jeep Wrangler.

Stellantis a évoqué l'année dernière des préparatifs "pour la transition vers les véhicules électriques" en proposant des rachats après avoir préalablement déclaré aux employés qu'un examen des secteurs opérationnels de l'entreprise avait clairement montré que les salariés devaient « devenir plus efficaces". Le groupe prévoit d'offrir au moins 25 modèles entièrement électriques aux États-Unis d'ici 2030.

Plan stratégique "Dare Forward 2030" 

L'action est la dernière en date du PDG de Stellantis, Carlos Tavares, visant à réduire les coûts par le biais de licenciements, de rachats et d'autres méthodes depuis la création de l'entreprise par la fusion de Fiat Chrysler et du groupe automobile français PSA en 2021.

Les coupes font partie d’un «push » visant à réaliser le plan stratégique "Dare Forward 2030" de Stellantis, lequel a pour objectif d’augmenter les bénéfices et de doubler le chiffre d'affaires du constructeur automobile pour atteindre 300 milliards d'euros.

"Alors que nous comprenons que cette annonce est difficile, ces mesures permettront d'aligner mieux les ressources tout en préservant les compétences critiques nécessaires pour protéger notre avantage concurrentiel alors que nous restons extrêmement concentrés sur la mise en œuvre de notre offensive produits électriques et de notre plan stratégique Dare Forward 2030", a déclaré la société.

Notre avis, par leblogauto.com

Tant Ford que General Motors ont prévu de réduire davantage les coûts et de supprimer certains emplois.

En début de mois, le président de l'United Auto Workers, Shawn Fain, a déclaré que Stellantis avait licencié 2 000 travailleurs temporaires, critiquant la décision comme étant "motivée par la cupidité de l'entreprise". Il a noté qu'en vertu du contrat de l'UAW conclu avec Stellantis l'année dernière, environ 3 000 travailleurs temporaires ont été convertis en emplois permanents. Sources : Reuters, Stellantis, CNBC

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La maison mère de Chrysler, Stellantis, a déclaré vendredi qu'elle licencierait environ 400 travailleurs américains salariés. Objectif affiché : réduire les coûts, accroître l'efficacité et intensifier les plans de production de véhicules électriques.
L'action est la dernière en date du PDG de Stellantis, Carlos Tavares, visant à réduire les coûts par le biais de licenciements, de rachats et d'autres méthodes depuis la création de l'entreprise par la fusion de Fiat Chrysler et du groupe automobile français PSA en 2021.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.