Chery (Chine) : usine de 800 M dollars au Vietnam
par Elisabeth Studer

Chery (Chine) : usine de 800 M dollars au Vietnam

Le ministère du commerce du Vietnam a déclaré jeudi que le constructeur automobile chinois Chery avait signé un accord de coentreprise avec une entreprise locale en vue d’établir une usine. L’investissement se chiffre à 800 millions de dollars.
La société devient ainsi le premier constructeur chinois de véhicules électriques à disposer d'un site industriel au Vietnam.
Cette annonce voit en effet le jour alors que le constructeur chinois BYD ralentit au contraire son projet de construire une usine de véhicules électriques sur le territoire vietnamien.

Zapping Le Blogauto Essai de la Volkswagen ID3 (2023)

Usine de production conjointe Chery / Geleximco

L'usine de production, qui sera établie conjointement par l'unité Omoda&Jaecoo de Chery et l'entreprise vietnamienne Geleximco, sera située dans la province côtière de Thai Binh, a indiqué le ministère dans un communiqué à la suite d'une cérémonie de signature. Thai Binh bénéficie d'une situation géographique stratégique. Ces dernières années, la province a été classée parmi les provinces les plus performantes en termes de croissance économique dans tout le pays.

Avec une capacité de 200 000 véhicules par an, l'usine produira les modèles électriques OMODA et JAECOO de Chery. La première phase de construction (sur les trois prévues ) devrait être achevée au premier trimestre 2026, a ajouté le communiqué.  

Entre-temps, Chery, qui vend également des voitures en Europe et envisage d'implanter une usine en Italie, importera deux modèles électriques au Vietnam. Ces derniers seront commercialisés d'ici la fin de cette année, selon le ministère.

Geleximco, fort de plus de 30 ans d'expérience dans l'investissement et le développement de grands projets, a quant à lui affirmé sa position dans de nombreux domaines, allant de l'immobilier à l'infrastructure, en passant par l'énergie et la technologie.

Une annonce déjà fait en septembre 2022 …

Le projet n’est pas nouveau … en septembre 2022, déjà, Chery avait déclaré qu'il souhaitait vendre sa première voiture fabriquée au Vietnam dès 2023.

"Nous voulons construire une usine au Vietnam car nous ne voulons pas simplement importer et vendre des voitures", avait alors déclaré le directeur de Chery Vietnam, Tocy Tang, au journal VnExpress.

L'usine permettrait à Chery de "fabriquer des véhicules adaptés au marché vietnamien et d'optimiser son potentiel", tout en renforçant l'image de marque des voitures chinoises au Vietnam, avait-t-il ajouté.

BYD réduit la voilure au Vietnam

A la fin du mois de mars, un responsable du parc industriel où l'usine devait être construite a indiqué pour sa part que le constructeur chinois BYD avait ralenti ses projets de construction d'une usine de véhicules électriques au Vietnam.

En mai 2023, le gouvernement vietnamien avait indiqué que le fabricant chinois de véhicules électriques avait décidé de construire une usine pour fabriquer et assembler des voitures électriques dans la province vietnamienne de Phu Tho, où l'entreprise possède déjà une usine produisant des tablettes pour Apple.

"En raison de sa stratégie et du ralentissement du marché des véhicules électriques, BYD a ralenti (ses plans) de démarrage de la construction", a déclaré Luong Thanh Tung, Vice-président du groupe Gelex, l'entreprise qui gère le parc industriel où BYD construirait la nouvelle usine.

S'exprimant lors d'une conférence d'actionnaires à Hanoï, Tung a par ailleurs rappelé qu'après de longues négociations, BYD  avait accepté de réserver 100 hectares de terrain commercial dans le parc industriel de Phu Ha pour construire une usine de véhicules électriques. Après des retards inhérents aux longueurs des négociations, les deux parties cherchent désormais « un moment approprié « pour démarrer le projet, avait indiqué par ailleurs le Vice-président du groupe Gelex.

Notre avis, par leblogauto.com

L’annonce de Chery constitue un coup dur pour BYD. Non seulement son concurrent prend de l’avance au Vietnam … mais il met également en doute la pertinence des arguments mis en avant pour justifier le ralentissement de son projet d’établir une usine sur le territoire vietnamien.

Sources : Reuters, Chery

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le constructeur automobile chinois Chery a signé un accord de coentreprise avec une entreprise locale en vue d’établir une usine. L’investissement se chiffre à 800 millions de dollars.
La société devient ainsi le premier constructeur chinois de véhicules électriques à disposer d'un site industriel au Vietnam.
Cette annonce voit le jour alors que le constructeur chinois BYD ralentit au contraire son projet de construire une usine de véhicules électriques sur le territoire vietnamien.
L’annonce de Chery constitue un coup dur pour BYD. Non seulement son concurrent prend de l’avance au Vietnam … mais il met également en doute la pertinence des arguments mis en avant pour justifier le ralentissement de son projet d’établir une usine sur le territoire vietnamien.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.