par Elisabeth Studer

Carburant : le gouvernement envisage un dispositif de soutien aux gros rouleurs

Les élections législatives approchent … A l’aube du nouveau gouvernement de Elisabeth Borne (laquelle a les même initiales que Ettore Bugatti, vous remarquerez 😉 ), un dispositif d'aide aux "gros rouleurs" est à l'étude au sein du gouvernement.
Des mesures destinées à poursuivre la politique de soutien à la flambée des prix des carburants , les réductions de prix à la pompe devant prendre fin au 31 juillet.
L’annonce a été faite mardi par la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, confirmant une promesse de campagne du candidat Macron.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le gouvernement travaille sur un dispositif de soutien aux gros rouleurs

Le gouvernement "travaille à un dispositif plus fin pour accompagner tous ceux qu'on appelle les gros rouleurs, tous ceux qui ont besoin de carburant pour travailler et qui ont une consommation obligée", a déclaré Mme Pannier-Runacher sur BFMTV mardi.

"C'est encore à l'étude, donc je ne vais pas vous donner aujourd'hui des dispositifs, mais nous y travaillons", a-t-elle ajouté.

Un dispositif susceptible de s’étendre après la réduction de 18 centimes 

Selon la ministre, un tel dispositif "pourra s'étendre" après l'extinction programmée le 31 juillet des réductions de prix de 18 centimes - concédées depuis le 1er avril aux particuliers -  et de 15 centimes  - destinées  quant à  elles aux entreprises.

Des mesures qui ont pour objectif  de contrer la flambée des prix des carburants à la pompe suite à  l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février dernier  et le conflit actuel qui s’en suit.

Le prix du super en hausse, le gazole en légère baisse

En moyenne, en fin de semaine dernière, le prix du super SP95-E10 s'élevait sur le territoire métropolitain  à 1,9386 euros le litre à la pompe, soit une hausse de 8,8 centimes d'euros par rapport à la semaine précédente, selon les statistiques du ministère. Le prix du gazole était lui en recul de 2,6 centimes le litre à 1,852 euro. 

Task force pour amortir le choc d’une sanction éventuelle

"On a une task force au ministère de la Transition énergétique qui matin, midi et soir va chercher des fournisseurs alternatifs de carburant et de diesel précisément pour amortir le choc d'une sanction (contre la Russie, NDLR) éventuelle sur le carburant", a aussi rappelé la ministre. 

Notre avis, par leblogauto.com 

Alors que la  période des congés  approche, propice à de nombreux déplacements, le prix des carburants  va devenir  un sujet de tension de plus en plus important.

Pour résumer

Les élections législatives approchant, la nouvelle ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, a indiqué mardi qu’un dispositif d'aide aux "gros rouleurs" était à l'étude au sein du gouvernement. Confirmant une promesse de campagne du candidat Macron.
Des mesures destinées à poursuivre la politique de soutien à la flambée des prix des carburants, les réductions de prix à la pompe de 18 centimes pour les particuliers devant prendre fin au 31 juillet.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.