Brésil : l’écologie ne doit pas rendre les voitures plus chères selon Volkswagen
par Elisabeth Studer

Brésil : l’écologie ne doit pas rendre les voitures plus chères selon Volkswagen

Le nouveau programme d'incitation brésilien visant à promouvoir l'investissement dans le développement durable par le secteur automobile du pays doit éviter de rendre les véhicules plus chers, a déclaré Ciro Possobom, responsable de Volkswagen au Brésil.

Zapping Le Blogauto Essai du Renault Espace - 200 chevaux

À la fin de l'année dernière, le gouvernement brésilien a présenté les lignes directrices générales de son programme automobile Mover, qui vise à accorder des avantages fiscaux aux constructeurs automobiles qui investissent dans le développement durable et à établir de nouvelles obligations pour réduire l'impact de l'industrie sur l'environnement.

Les règles du programme, qui auraient un impact sur des investissements estimés à 100 milliards de reais (20,10 milliards de dollars) dans le pays d'ici 2029, doivent encore être définies et faire l'objet d'un vote au Congrès.

"La direction qui a été donnée est bonne, elle est positive", a déclaré M. Possobom lors d'un entretien avec Reuters.

"Nous devons maintenant bien définir ces réglementations, avec soin", a ajouté le dirigeant, afin d'éviter "des réglementations super-spécifiques qui renchérissent le prix du produit".

Au début du mois, Volkswagen a annoncé un investissement supplémentaire de 1,8 milliard de dollars dans le pays entre 2026 et 2028, dont une grande partie sera consacrée à de nouveaux véhicules, notamment des modèles hybrides et électriques.

Ces investissements reflètent les avantages attendus du nouveau programme, mais aussi des conditions de marché favorables, notamment la baisse des taux d'intérêt et le retour d'une taxe à l'importation sur les véhicules électriques, a déclaré M. Possobom.

Volkswagen devrait lancer quatre nouveaux modèles au Brésil cette année, a indiqué M. Possobom, et prévoit de commencer la production d'un moteur hybride pour un futur modèle.

"Cela montre l'appétit que Volkswagen, en tant que groupe, a pour le Brésil, a-t-il ajouté.

L'industrie automobile du pays est confrontée à des défis, notamment des usines qui ne tournent pas à plein régime et la nouvelle concurrence d'entreprises chinoises telles que BYD et GWM, qui se concentrent sur les véhicules hybrides et électriques.

Mais M. Possobom a déclaré que le retour de la taxe brésilienne sur les importations de VE "contribuera vraiment à normaliser un peu cette concurrence".

"Ils vont commencer à produire localement et à jouer le jeu ici sur un pied d'égalité", a-t-il déclaré en faisant référence aux constructeurs automobiles chinois.

Mercredi, GWM a annoncé qu'elle reportait l'ouverture de son usine dans l'État de Sao Paulo au second semestre de cette année, alors qu'elle devait avoir lieu en mai.

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le nouveau programme d'incitation brésilien visant à promouvoir l'investissement dans le développement durable par le secteur automobile du pays doit éviter de rendre les véhicules plus chers, a déclaré Ciro Possobom, responsable de Volkswagen au Brésil.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.