par Thibaut Emme

Bilan Sécurité Routière février 2022 : France

La reprise du trafic routier normal va faire que les prochains mois devraient tous être en hausse par rapport à 2021. Février n'y échappe pas avec +20,4%.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Selon les chiffres de l'ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière) 212 personnes sont mortes sur les routes de France métropolitaine en février 2022. En février 2021, elles étaient 176, soit 36 tués de plus ou +20,4%. Comme au mois de janvier, si on compare par rapport à la dernière année pré-covid, à savoir 2019, on reste tout de même sur une baisse (42 tués de moins soit -17 % par rapport à février 2019). C'est en fait l'essentiel vu que 2020 et 2021 seront considérées comme des aberrations statistiques.

Du côté des autres indicateurs, le nombre d'accidents corporels enregistrés par les forces de l'ordre (*) est de 3 694 en février 2022. C'est 555 accidents corporels de plus qu'en février 2021. Là encore, c'est inférieur au résultat du mois de février 2019 : 4 082 accidents, soit 388 de moins et une diminution de 10 %.

Un trafic revenu à la normale

Enfin, 4 550 personnes ont été blessées en février 2022. C'est supérieur de +18 % par rapport à février 2021. Encore une fois, c'est tout de même inférieur de -9 % par rapport à février 2019.

Selon le dataviz trafic du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), le trafic routier a été plus important de 10% par rapport à 2021. Cela traduit la reprise quasi totale de l'activité et on retrouve les niveaux de 2019. Cela confirme tout de même que comparée à 2019, l'année 2022 comment "bien".

Si toutes les catégories voient leurs chiffres de tués augmenter, celle des automobilistes reprend très fortement depuis son plus bas de mars-avril 2020. Il faut dire que le confinement avait considérablement réduit le trafic automobile. Toutefois, cela reste en baisse de 8% par rapport à 2019.

Attention aux cyclistes !

Les cyclistes eux voient leurs tués augmenter fortement en pourcentage, même si cela reste des volumes très faibles. Les cyclistes paient là à la fois une pratique qui augmentent (le fameux "vélotaf"), mais aussi un trafic routier revenu à la normale, des infrastructures pas forcément adaptées, et des usagers motorisés qui respectent rarement les distances minimales de dépassement.

Pour rappel, c'est 1 m minimum en ville et 1,5 m hors agglomération. Les "tourne-à-droite" sont aussi un piège mortel pour les cyclistes quand la voiture, le bus ou le camion ne font pas attention à ce qui est sur leur droite. En termes de blessés aussi les cyclistes paient un lourd tribut avec +16% sur les 12 derniers mois. Les EDPm (engins de déplacement personnel motorisés) également, avec, là aussi, une pratique qui explose.

(*) Certains accidents corporels ne sont pas constatés par les Forces de l'Ordre si les victimes ou les témoins n'appellent pas les FdO.

Pour résumer

La reprise du trafic routier normal va faire que les prochains mois devraient tous être en hausse par rapport à 2021. Février n'y échappe pas avec +20,4%.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.