La Dacia Sandero devance la Renault Clio en 2023
La Dacia Sandero devance la Renault Clio en 2023
par Thibaut Emme

Bilan 2023 Renault : +9%, rien qu'un début ?

Le groupe Renault a connu une bonne année 2022. Mais, ce n'est que le début d'un renouveau et 2024 devrait (doit) s'inscrire dans cette dynamique. Les trois marques du Renault Group sont en croissance.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Pour 2023, ce sont 2 235 345 ventes comptabilisées par le Renault Group au niveau mondial. Cela représente une hausse de 9% par rapport à 2022. Dans les bonnes nouvelles, les trois marques Alpine, Dacia et Renault connaissent une croissance sur l'année.

Les ventes de la marque Renault croît de 9,4% sur une année avec 1 548 748 unités vendues dans le monde. Ce faisant, la marque est la première marque française dans le monde devant les concurrents de Stellantis. La croissance mondiale de la marque est surtout soutenue par l'Europe où Renault connait une hausse de 19,3% sur 2023. En volume, Renault frôle le million avec 977 635 immatriculations (et non ventes NDLA).

L'Espagne avec +30 % de ventes, l’Italie +37 % et le Royaume-Uni +51 % sont les marchés en Europe qui ont le plus porté la croissance de la marque. Enfin, le segment utilitaire est une belle performance de 2023 avec +19,9% dans un marché mondial de l'utilitaire qui croît de 10,4%. Sur l'Europe, c'est même +25,7% pour Renault dans un marché utilitaire européen qui fait +15,3%. Grâce aux utilitaires, le groupe peut afficher sa croissance à +9%. Du côté des VP, c'est "seulement" +6,9%.

Les autres marques consolident cette croissance

Du côté de Dacia, la croissance mondiale est de 14,7% avec 658 321 sur 2023, dont 562 890 unités en Europe. Une croissance solide qui s'appuie sur la nouvelle identité de marque. En 2024 cela devrait continuer avec le nouveau Duster et cette image de solidité voulue par les dirigeants et le design. 

Enfin, la marque Alpine continue sa relance, toujours avec un seul véhicule, l'A110. 4 328 unités ont été vendues sur l'année 2023 soit 22,1% de croissance par rapport à 2022. De ce côté, le nombre de modèles disponibles augmentera prochainement et devrait participer à la croissance des ventes d'Alpine.

Sur l'Europe, le groupe Renault croît de 18,6% dans un marché automobile européen qui est en hausse de 13,9%. Le groupe prend, donc, des parts de marché à la concurrence. Renault Group est désormais le troisième constructeur automobile en Europe derrière Volkswagen et Stellantis.

Dans les chiffres qui donnent satisfaction aux Dirigeants de Renault, les ventes aux particuliers représentent 65% des ventes sur les cinq plus gros marchés européens (France, Italie, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni). La stratégie d'électrification semble porter ses fruits et devrait contribuer à la croissance des ventes sur 2024. 10 nouveaux modèles pour le groupe sont prévus en 2024, en plus du restylage du Renault Captur et le lancement du nouveau Duster à l'international.

On notera que la France représente 25% des ventes du groupe Renault en 2023 avec 551 373 unités.

Renault veut continuer d'accélérer en 2024

Après des années à courir après le volume à tout prix (années Ghosn), le groupe Renault s'est recentré sur la création de valeur. Vendre moins mais vendre plus cher. C'est au détriment d'une certaine clientèle qui ne trouve plus de véhicules abordables, d'entrée de gamme. Mais, pour les marges du groupe, c'est "tout bénef".

En attendant le bilan financier plus tard dans l'année, Renault peut déjà avancer une croissance de 26% dans le segment C et au-delà (très rémunérateurs NDLA). Les succès de Arkana, Austral, Espace E-Tech Hybrid seront renforcés par Scenic E-Tech par exemple.

Pour 2024, Renault (la marque) aura 7 lancements de véhicules dont la très attendues Renault 5 E-Tech, mais aussi le Scenic avec ses plus de 600 km d'autonomie sur une seule charge. Dacia de son côté devrait présenter un nouveau Dacia Spring nouveau à l'extérieur et l'intérieur. A la fin de l'année 2024, Dacia dévoilera le Bigster qui arrivera plus tard, en 2025.

Quant à Alpine, l'A110 continuera d'être le véhicule de la marque avec 7 mois de ventes dans le carnet de commandes déjà assurés. Mais, 2024 verra la présentation de l'Alpine A290, la Renault 5 "bidouillée" par Dieppe. La visibilité sur les marchés est compliquée avec l'Europe attendue plutôt stable après une croissance d'après Covid et d'après pénurie de puces. L'Amérique Latine aussi devrait se maintenir. Dans ce contexte, Renault tentera encore d'augmenter ses parts de marché et le prix moyen des ventes.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

En 2023, le Renault Group enregistre 2 235 345 ventes mondiales, une augmentation de 9%. Renault devient la première marque française mondiale avec une croissance de 9,4%, principalement en Europe (+19,3%). Dacia croît de 14,7%, soutenue par une nouvelle identité de marque. Alpine voit une croissance de 22,1% avec l'A110. Sur l'ensemble du groupe en Europe, une croissance de 18,6% est observée. Les ventes aux particuliers représentent 65% des ventes sur les cinq principaux marchés européens. La stratégie d'électrification semble fructueuse. En 2024, 10 nouveaux modèles sont prévus. Renault se recentre sur la création de valeur avec une croissance de 26% dans le segment C. Pour 2024, des lancements incluent la Renault 5 E-Tech et le Scenic avec plus de 600 km d'autonomie. Dacia prévoit le nouveau Dacia Spring et dévoilera le Bigster en 2025. Alpine continuera avec l'A110, mais présentera l'Alpine A290 et la Renault 5 "bidouillée" en 2024. Renault vise à augmenter ses parts de marché et le prix moyen des ventes malgré la complexité du marché mondial.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.