Allemagne : les chercheurs pour une hausse plus rapide des prix du CO2
par Elisabeth Studer

Allemagne : les chercheurs pour une hausse plus rapide des prix du CO2

Une alliance de groupes de la société civile vient d’appeler le gouvernement allemand à mieux anticiper d'éventuels pics de prix du carbone au moment de l'introduction du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (SCEQE II) pour les bâtiments et les transports en 2027.
Parmi les solutions proposées : une adaptation du prix national du CO2 en introduisant un soutien, en particulier pour les ménages à faible revenu.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Nouveaux certificats très demandés et coûteux

Les groupes concernés ont commandé un rapport à l'Institut d'écologie appliquée (Ako-Institut) et Green Budget Germany (F-S). Ces derniers avertissent d’ores et déjà que les certificats émis dans le cadre du noiuveau système de l'UE seraient très demandés et coûteux, les mesures climatiques convenues pour les secteurs des transports et de la construction ne devant pas avant un certain temps conduire à une réduction significative des émissions.

Demande en faveur d’une hausse plus rapide du prix fixe

Les auteurs du rapport recommandent ainsi d’augmenter le prix fixe défini en Allemagne plus rapidement que prévu – pour éviter les hausses de prix – proposant parallèlement de soutenir en particulier les ménages à faible revenu.

"Pour que la tarification du CO2 de l'UE soit efficace et socialement juste, le gouveUne alliance de groupes de la société civile a appelé le gouvernement allemand à mieux anticiper d'éventuels pics de prix du carbone au moment de l'introduction du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (SCEQE II) pour les bâtiments et les transports en 2027, par exemple en adaptant le prix national du CO2 et en introduisant un soutien, en particulier pour les ménages à faible revenu.

Les groupes ont commandé un rapport à l'Institut d'écologie appliquée (Ako-Institut) et Green Budget Germany (F-S), qui avertissent que les certificats dans le système de l'UE seraient initialement très demandés et coûteux, car les mesures climatiques convenues pour les secteurs des transports et de la construction devraient encore prendre un certain temps avant qu'elles ne conduisent à une réduction considérable des émissions.

Les auteurs recommandent ainsi d’augmenter le prix fixe allemand plus rapidement que prévu – pour éviter les hausses de prix – mais à leur tour en soutenant en particulier les ménages à faible revenu.

"Pour que la tarification du CO2 de l'UE soit efficace et socialement juste, le gouvernement doit créer un paquet global intelligent pour la transition" du système national à l'UE, a déclaré Stefanie Langkamp, directrice politique au groupe de coordination des ONG Climate Alliance Allemagne. Cela devrait inclure un prix national du plancher au CO2, système,dénommé "climate bonus" (Klimageld) et un soutien ciblé pour les ménages les plus pauvres.

L’UE va introduire un deuxième système d'échange de quotas d'émission

L'Union européenne a décidé d'introduire un deuxième système d'échange de quotas d'émission pour les secteurs des transports et du bâtiment, parallèlement à son système défini pour les secteurs de l’énergie et d'industrie. L'Allemagne devra aligner son système national de prix du CO2 actuellement en place pour ces secteurs.

Passage d’un prix fixe à un prix réel du marché en 2027

Le système allemand actuellement en place pour les carburants de transport et de chauffage est mis en place pour passer du prix fixe à un système d'échange plafonnant les émissions à partir de 2026. Toutefois, au moins la première année, sera instaurée une fourchette de prix de 55-65 euros par tonne de CO2, pour appliquer seulement à partir de 2027 le prix réel du marché.

Le groupe de réflexion Agora Energiewende a également averti l'année dernière que le gouvernement allemand devait rapidement élaborer un plan sur la manière de réglementer et de gérer l'introduction du système de l'Union européenne.

«Le gouvernement doit créer un paquet global intelligent pour la transition" du système national à l'UE, a déclaré pour sa part Stefanie Langkamp, directrice politique au groupe de coordination des ONG Climate Alliance Allemagne.

Notre avis, par leblogauto.com

Le gouvernement allemand a mis en place une taxe carbone nationale depuis 2021 en vue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et protéger le climat. Alors que son prix augmente progressivement, la nécessité sociale d’une redistribution se fait sentir.

Le mouvement Fridays For Future Allemagne en a fait l’un des principaux fers de lance lors de la manifestation mondiale pour le climat de septembre 2023.

De nombreux économistes allemands se sont prononcés en faveur de cette mesure, qu’ils estiment nécessaire pour que la tarification du carbone soit soutenable.

La redistribution directement aux citoyens des recettes de la taxe carbone semble être une mesure efficace, équitable et transparente. Elle est préconisée dans une lettre ouverte signée par plus de 3 500 économistes académiques dont 28 prix Nobel d’économie.

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui regroupe plus de 80 organismes nationaux, a adopté à l’unanimité un avis qui préconise une mesure similaire. Elle est déjà en place au Canada, en Suisse et en Autriche. En France, une telle redistribution est le cheval de bataille de l’association Lobby Climatique Citoyen.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Une alliance de groupes de la société civile vient d’appeler le gouvernement allemand à mieux anticiper d'éventuels pics de prix du carbone au moment de l'introduction du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (SCEQE II) pour les bâtiments et les transports en 2027.
Parmi les solutions proposées : une adaptation du prix national du CO2 en introduisant un soutien, en particulier pour les ménages à faible revenu.
Le gouvernement allemand a mis en place une taxe carbone nationale depuis 2021 en vue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et protéger le climat. Alors que son prix augmente progressivement, la nécessité sociale d’une redistribution se fait sentir.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.