par Elisabeth Studer

Achats accrus de pétrole russe par l'Inde : inacceptable pour Kiev

La baisse des ventes de pétrole russe : un défi quasi-impossible à atteindre tant les voies de contournement sont multiples et les besoins en approvisionnements importants ?
Le ministre ukrainien des affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a vivement critiqué mardi l’attitude de l’Inde, laquelle a augmenté ses achats de pétrole russe depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
S’exprimant sur la chaîne indienne NDTV, le diplomate a jugé l'augmentation de ces importations "moralement inacceptable".

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Des importations nettement inférieurs à celle de l’Europe selon l’Inde

Lundi, un diplomate indien avait tenu à relativiser sur les volumes de brut russe achetés à prix réduit par New Delhi.

Faisant valoir que les volumes considérables de brut russe importé par l’ Europe demeuraient importants - malgré les efforts de cette dernière pour réduire sa dépendance - et que leur niveau était largement plus élevé que les quantités vendues à l’Inde.

L’Ukraine rejette les arguments de l’Inde

Mais ces propos sont loin d’avoir calmé l’ »irritation » du chef de la diplomatie ukrainienne. Lequel a estimé en retour que l'Inde avait "tout à fait tort" de justifier ses achats de pétrole russe "en expliquant que les Européens en font autant". C'est "moralement inacceptable", a-t-il souligné.

L’Inde a multiplié par 6 ses achats de pétrole russe depuis l’invasion de l’Ukraine

Il n’en demeure pas moins que l’Inde a multiplié par 6 ses achats de pétrole russe - certes, à prix réduit - depuis le 24 février dernier, date de l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

Des medias indiens affirment même que Moscou est désormais le premier fournisseur de brut de l’Inde.

La Russie serait ainsi devenue le plus grand fournisseur de pétrole brut de l'Inde en octobre 2022, les raffineurs ayant intensifié l'achat de pétrole maritime à prix réduit. On estime que l'Inde a importé 1,07 million de barils par jour (bpj) de brut de ce pays au cours de ce mois, en hausse de près de 5% par rapport à 1,02 million de bpj  achetés en septembre, selon le fournisseur de services de suivi et d'analyse des cargaisons Vortexa.

New Delhi justifie quant à elle sa position en faisant valoir qu’elle ne peut faire autrement que de se tourner vers le pétrole le moins cher sur le marché, alors que la hausse des cours mondiaux des matières premières impactent fortement les millions de foyers indiens les plus pauvres.

Les achats accrus de l’Europe du pétrole du Moyen-Orient impactent l’Inde

Dans un vaste jeu de chaises musicales où la Russie aurait du mal à trouver sa place, l’Inde serait d’autant plus contrainte de se tourner vers le pétrole brut russe à bas prix pour faire face à la flambée des cours, que les achats par l'Europe de brut et de gaz en provenance du Moyen Orient feraient s’envoler les cours. "Le Moyen Orient était traditionnellement le fournisseur d'économies comme l'Inde », ainsi indiqué le ministre indien des affaires étrangères, ajoutant que la demande accrue européenne augmentaient la pression sur les cours.

Traditionnellement, l'Inde satisfaisait l'essentiel de ses besoins en pétrole brut à partir de l'Irak, de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis. Cependant, la décision de l'OPEP+ - qui regroupe  l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dirigée par l'Arabie saoudite,  la Russie  et ses alliés  -  de réduire la production et de maintenir les prix à des niveaux élevés est une source de préoccupation pour le gouvernement indien. Ses appels aux principaux producteurs d'Asie occidentale pour qu'ils envisagent des mesures visant à réduire le prix du carburant n'ont donné aucun résultat favorable à l'heure actuelle.

Pour mémoire, l'Inde dépendante des importations d'énergie, de produits agricoles et d'armement russes n’a pas condamné ouvertement l'invasion de l'Ukraine par la Russie, et ne s’est pas joint aux votes en ce sens à l'ONU.

Sources : AFP, Moneycontrol

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Le ministre ukrainien des affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a vivement critiqué mardi l’attitude de l’Inde, laquelle a augmenté massivement ses achats de pétrole russe depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
S’exprimant sur la chaîne indienne NDTV, le diplomate a jugé l'augmentation de ces importations "moralement inacceptable".
L'Inde quant à elle se défend en invoquant un "jeu" de chaises musicales générateur de flambée des cours.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.