Renault / recyclage de batteries : discussion avancée avec partenaires
par Elisabeth Studer

Renault / recyclage de batteries : discussion avancée avec partenaires

Renault est en discussions avancées avec des partenaires potentiels pour extraire et recycler le lithium ainsi que d'autres métaux des batteries de véhicules électriques usagées.
Une information qui voit le jour alors que le groupe automobile cherche à réutiliser davantage de matières premières stratégiques.

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

Discussions à un stade "avancé"

Les discussions avec des entreprises spécialisées susceptibles de devenir des partenaires dans le recyclage sont à un stade "avancé", a déclaré Jean-Philippe Bahuaud, directeur général de 'The Future Is Neutral' (TFIN), l'unité environnementale de Renault, lors d’un entretien précédant la conférence ChangeNOW à Paris cette semaine.

Renault vise à être le 1er constructeur européen à recycler les batteries en masse

Alors que le recyclage des pièces de voiture est de plus en plus courant, Renault vise à être le premier constructeur automobile européen à recycler également les batteries à grande échelle industrielle. "En Europe, actuellement... personne ne peut prétendre recycler les batteries usagées en boucle fermée pour reproduire le nickel, le cobalt et le lithium afin de fabriquer de nouvelles batteries", a déclaré Jean-Philippe Bahuaud.

Inquiétude croissante face à la dépendance de la Chine

La plupart des métaux utilisés dans les batteries qui alimentent les véhicules électriques sont extraits et traités en dehors de l'Europe, et il y a des inquiétudes croissantes concernant la forte dépendance de la région à l'égard de la Chine pour ces matériaux.

Importantes économies potentielles

Il existe également d'importantes économies à réaliser en récupérant les métaux, qui représentent jusqu'à 70% du coût d'une batterie. Laquelle représente à son tour jusqu'à 40% du coût du véhicule.

Eramet prévoit une usine de recyclage de batteries

Le groupe minier Eramet prévoit quant à lui de construire une usine de recyclage de batteries avec la société de gestion des déchets Suez au port français de Dunkerque, dans le nord, pour démarrer les opérations l'année prochaine. Une décision d'investissement finale est encore en attente.

Notre avis, par leblogauto.com

A noter qu’en avril prochain, Renault cessera la production de nouveaux véhicules dans son usine de Flins, à l'ouest de Paris, pour se concentrer entièrement sur la production de composants de voiture partiellement recyclés et de véhicules reconditionnés.

Sources : Reuters, Renault

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Renault est en discussions avancées avec des partenaires potentiels pour extraire et recycler le lithium ainsi que d'autres métaux des batteries de véhicules électriques usagées.
Une information qui voit le jour alors que le groupe automobile cherche à réutiliser davantage de matières premières stratégiques.
En avril prochain, Renault cessera la production de nouveaux véhicules dans son usine de Flins, à l'ouest de Paris, pour se concentrer entièrement sur la production de composants de voiture partiellement recyclés et de véhicules reconditionnés.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.