par Nicolas Anderbegani

Zagato IsoRivolta GTZ : la classe italienne

Carrossier centenaire, Zagato résiste et dévoile les premières images de sa dernière création, la GTZ, qui fait revivre un blason italien trop vite disparu : Iso Rivolta.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le retour du Griffon

Produite à seulement 19 exemplaires (dont 9 sont déjà vendus selon le constructeur), la GTZ rend hommage à l'Iso Rivolta A3 de 1963, la GT sportive qui voulait défier Ferrari avec une carrosserie signée du maître Bizzarini et un moteur américain Chevrolet V8 5.3 litres. L'esprit est donc respecté puisque l'Iso Rivolta GTZ sera carrossée évidemment par Zagato mais embarquera dans ses entrailles le moteur de la Corvette Z06. Mais figurez vous que le généreux bloc américain de 6.2 litres a été réalésé à 6.8 litres et suralimenté. Aucun chiffre de puissance n'a été précisé, mais ça devrait envoyer du lourd...

Bel hommage aux Sixties

La carrosserie sera intégralement en fibre de carbone, tout en proposant un style harmonieux et classique qui rend vraiment hommage aux courbes sensuelles des GT des sixties. Zagato a l'habitude de proposer parfois des design décalés et un brin provocateurs, mais ici le classicisme l'emporte. On retrouve ainsi un long capot avant plongeant enserré par des ailes galbées, comme sur l'Iso Grifo, et des phares qui ont un air de ressemblance avec ceux de la Maserati 3200 GT. Sur la calandre, on aperçoit le fameux griffon, l'emblème d'Iso Rivolta. L'hommage est complet puisque le nom de cette marque disparue est écrit en toutes lettres sur le coffre.

A l'arrière justement, c'est aussi très fluide. On est vraiment dans l'esprit d'une GT et non d'une supercar. Le diffuseur est discret.  Les 4 petits phares ronds et le décroché tranchant de la poupe, façon fastback - signe récurrent de Zagato - évoquent fortement la Corvette C5. L'intérieur demeure encore mystérieux, mais on peut imaginer un intérieur très cossu et luxueux, comme Zagato sait les faire.

Pas de lignes tapageuses ou d'appendices en tous genres, de beaux galbes, un gros moteur "old school". La présentation officielle et complète est attende pour Octobre. On a hâte de découvrir pleinement cette beauté au style néo-retro. Le prix lui ne sera sans doute pas rétro...

Source et images : Zagato

Pour résumer

Carrossier centenaire, Zagato résiste et dévoile les premières images de sa dernière création, la GTZ, qui fait revivre un blason italien trop vite disparu : Iso Rivolta.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.