par Elisabeth Studer

Volkswagen : recherche de partenariats sur les données

Volkswagen est ouvert à des partenariats avec d'autres constructeurs automobiles pour développer des logiciels, a déclaré le directeur général Herbert Diess au journal allemand Der Spiegel.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Volkswagen à la recherche de partenariats

Volkswagen a exprimé son intérêt à rechercher des partenariats avec d'autres constructeurs automobiles en matière de partage et de développement de plates-formes logicielles. Le constructeur n'exclut aucune autre option, tel un partenariat avec des concurrents comme BMW ou Daimler.

Diess veut miser sur le volume pour rentabiliser les coûts de développements

Le développement de systèmes d'exploitation et de logiciels pour la conduite autonome nécessite des coûts ponctuels élevés, d'où l'importance d'équiper autant de véhicules que possible de la technologie, a déclaré Diess à l'hebdomadaire allemand.

Volkswagen prêt à partager sa plate-forme

"Nous sommes ouverts aux discussions et prêts à partager notre plate-forme", a-t-il ajouté.

Volkswagen a regroupé tous ses efforts logiciels en une seule unité, Cariad, dans l'espoir de défier Tesla et Alphabet dans un domaine dans lequel il n'a pas été traditionnellement actif.

L’Europe doit rester maître de ses données

Jusqu'à présent, chaque constructeur automobile a investi des milliards d'euros dans ses propres systèmes d'exploitation. Le patron de VW, Herbert Diess, exprime désormais son intérêt pour une coopération, afin que les entreprises allemandes ne perdent pas leur souveraineté sur les données.

Herbert Diess s’avère tout particulièrement inquiet d’une éventuelle suprématie des US ou de la Chine dans le domaine.

« Si l'Europe perd la souveraineté des données dans le secteur automobile, nous nous rendrons complètement dépendants des entreprises de haute technologie des États-Unis ou de la Chine » a par ailleurs mis en avant Herbert Diess pour expliquer la stratégie de Volkswagen.

Ajoutant qu’il était « crucial » que l'industrie automobile du Vieux Continent ne laisse pas le secteur des logiciels et des données aux seuls Apple, Google ou Tesla.

Appel à la formation d’un trio de constructeurs allemands pour les logiciels

Durant la semaine qui vient de s’écouler, Frank Weber, membre du conseil d'administration de BMW Development, a appelé les trois principaux constructeurs automobiles allemands (Volkswagen, BMW et Daimler) à unir leurs forces dans le domaine des logiciels.

Si chaque entreprise développe son propre système d'exploitation, a déclaré Weber au début du salon de l'automobile IAA, cela conduirait à une impasse. Dans ce cas, des fournisseurs tels que Bosch ou Continental devraient en effet programmer leurs composants séparément pour chaque constructeur.

Le directeur BMW a reçu le soutien de Harald Kröger, directeur général des solutions de mobilité chez Bosch. « On peut imaginer développer ensemble certains standards et composants logiciels », a-t-il déclaré. Prenant exemple sur Autosar, un partenariat de développement existant qui vise à standardiser les unités de contrôle électronique.

Notre avis, par leblogauto.com

Le développement de la conduite autonome génère désormais une nouvelle bataille d’une vaste ampleur autour des logiciels et des données. Celui qui les maîtrisera pouvant devenir le roi du monde … selon l’usage qu’il en fera.

Sources : Der Spiegel

A lire également :

. Chine : les constructeurs appelés à protéger les données

. Conduite autonome : la Chine freine la concurrence

Pour résumer

Volkswagen est ouvert à des partenariats avec d'autres constructeurs automobiles pour développer des logiciels, a déclaré le directeur général Herbert Diess au journal allemand Der Spiegel.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.