par Elisabeth Studer

Une Hyundai IONIQ 5 robotaxi entièrement autonome en Corée

Le maire de la ville de Séoul en Corée du Sud est devenu cette semaine le premier passager à utiliser le nouveau service de transport autonome de Hyundai. Dans le cadre du projet pilote dénommée RoboRide, deux véhicules Ioniq 5 équipés d'une technologie de pointe circuleront dans le quartier animé de Gangnam.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

L’IONIQ 5 robotaxi à Séoul

L'IONIQ 5 est désormais utilisé comme taxi entièrement autonome (robotaxi) dans la ville de Séoul. Hyundai a commencé à tester dans un environnement réel et avec de vrais clients, même si pour le moment ce seront les propres employés de l'entreprise.

Lors de l'inauguration du service de transport, les premiers utilisateurs à tester les capacités et les possibilités qu'il offre ont été le maire de la ville coréenne de Séoul et l'un des membres de son gouvernement. Le parcours consistait à circuler dans le quartier de Gangnam , situé au sud de la ville et qui se caractérise comme l'un des espaces les plus modernes et exclusifs de la capitale.

Feux de signalisation intelligents

La marque a spécifiquement choisi ce quartier (sur les 25 qui composent la ville) pour le simple fait qu'elle a collaboré étroitement avec le gouvernement local pour placer des feux de signalisation intelligents, capables de communiquer avec le véhicule lui-même. La mise en place d’une telle signalisation a débuté en 2019 mais elle n’est opérationnelle que depuis peu. De plus, le système du véhicule collecte des données et apprend sur chaque itinéraire à partir de stimuli externes, tels que des piétons traversant la route, un freinage d'urgence ou d'autres liés au comportement lui-même.

Technologie de conduite autonome de niveau 4

Les véhicules électriques seront équipés de la technologie de conduite autonome de niveau 4 basée sur le système avancé d'assistance à la conduite (ADAS) développé en interne et seront exploités en collaboration avec Jin Mobility, une startup qui exploite la plateforme d'appel alimentée via l’application iM.

Une personne assise au poste de conduite

Dans le cadre du service inauguré en Corée, un responsable sera toutefois assis au poste de conduite par simple sécurité, mais son action sur la voiture sera totalement nulle.

Hyundai assure que les premiers voyages embarqueront un responsable à bord (sans préciser jusqu'à quand), bien que leur mission ne soit que d'observer. Ces premiers services seront fournis aux propres employés de la marque, qui serviront de clients tests pour peaufiner tous les défauts possibles. Jusqu'à un maximum de trois passagers peuvent être accueillis dans les trois sièges individuels de la deuxième rangée.

Des services étendus à terme en Europe et aux USA

Hyundai souligne qu'une fois le service de taxi autonome entièrement testé, il pourra être étendu à d'autres pays du monde, comme les États-Unis ou l'Europe. Il servira également de modèle de test pour ce que nous pourrons trouver à l'avenir dans les voitures électriques de série, qui seront librement commercialisées.

Notre avis, par leblogauto.com

Pouvoir créer un Robotaxi est peut-être la prochaine étape dans la course pour faire du véhicule un outil totalement indépendant de la capacité de conduite ou de l'état de santé de son passager principal (encore que cela pose moult questions … tant sécuritaires que éthiques. Des marques comme Tesla ou Volkswagen se sont d’ores et déjà lancé sur le marché.

Sources : Hyundai

 

Pour résumer

Le maire de la ville de Séoul en Corée du Sud est devenu cette semaine le premier passager à utiliser le nouveau service de transport autonome de Hyundai. Dans le cadre du projet pilote dénommée RoboRide, deux véhicules Ioniq 5 équipés d'une technologie de pointe circuleront dans le quartier animé de Gangnam.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.