Une Alfa Romeo Giulia Break QV imaginée en 3D
Lancer le diaporama
Alfa Romeo Giulia SW QV
+6
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani
Un fantasme d'Alfiste pas encore assouvi

Une Alfa Romeo Giulia Break QV imaginée en 3D

Les Audi RS4 Avant et BMW M3 Touring auraient pu avoir de la concurrence transalpine...

Zapping Le Blogauto Essai Jeep Avenger de 156 chevaux

Il fut un temps où la berline sportive 4 portes Alfa Romeo avait droit à son break : les 156 et 159 furent en effet déclinées en versions SW « Sport Wagon » et, même si elles n’avaient pas le record de chargement à bord, au moins remportèrent-elles la palme du style. Mieux encore, la 156 SW eut droit en 2001 à sa version radicale GTA, avec le fameux V6 Busso 3,2 l atmosphérique 24 soupapes totalisant 250 chevaux. Un break ultra sportif unique dans l'histoire du Biscione.

Les allemands tranquilles

Quand Alfa Romeo a enfin ressuscité une belle berline sportive avec la Giulia en 2016, beaucoup s’attendaient à voir arriver la version SW, surtout en variante Quadrifoglio, mais le constructeur trancha en 2017, considérant que le marché n’était plus aussi porteur et que la clientèle en recherche de coffre irait vers les SUV, sachant que le Stelvio arrivait à ce moment-là. Sauf que, pour l’image, notamment sportive et exclusive, la tradition et aussi pour se doter d’une gamme plus étoffée à même de rivaliser avec le premium germanique – la cible déclarée – un break Giulia n’aurait pas fait tâche. Les ventes finalement restreintes de la Giulia semblent avoir donné tort aux décideurs de l’époque. Certes, le segment a été malmené par la frénésie SUV, mais le premium germanique a continué à les proposer (on sait à quel point la RS4 Avant a énormément contribué à asseoir l’image sportive d’Audi dans les années 90)  et BMW a fini par se résoudre à sortir une M3 Touring !

Un break bien méchant

Le compte Instagram 2NCS a proposé en vidéo de synthèse une interprétation d’une hypothétique Giulia SW QV, certainement capable de défier des voitures du calibre de l’Audi RS 4 Avant et la BMW M3 Touring sur un pied d'égalité.  Le rendu 3D est assez bluffant. Les phares avant se basent sur la Giulia restylée et reprennent en effet la même disposition anguleuse inspirée du Tonale, tandis que les pare-chocs semblent évoluer vers ceux des plus puissantes Giulia GTA et GTAm.

Les feux arrière, en revanche diffèrent de ceux du lifting, car ici aussi ils présentent des graphismes inspirés du nouvel Alfa Romeo C-SUV. La sportivité de l’arrière est soulignée par le becquet et le diffuseur, mais la ligne de toit n’est peut-être pas assez plongeante à notre goût, donnant peut-être un aspect un peu trop « SUV rabaissé » à la poupe. Néanmoins, ça envoie du lourd !

 

Si un trait définitif a été tiré sur une Giulia SW pour la génération actuelle, qui est entrée dans sa deuxième phase, beaucoup espèrent qu'avec l’arrivée de la nouvelle génération de Giulia entre 2025 et 2026, il y aura aussi de la place pour une Alfa Romeo Giulia SW QV. Mais si c’est le cas, les alfistes seront sans doute triturés par un autre problème : celui d’une Alfa 100% électrifiée qui ne fait pas de bruit…

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le compte Instagram 2NCS propose dans un rendu en synthèse de grande qualité une Alfa Romeo Giulia break QV fictive, qui aurait été à même de rivaliser avec les RS Avant d'Audi et la M3 Touring que BMW produit enfin après avoir fait fantasmer pendant des décennies les "bimmers". Alors, les Alfistes n'auront-ils que leurs yeux pour pleurer ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos